La frontière avec Gaza serait une passoire

0
286

Plusieurs incidents violents ont eu lieu le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza durant la semaine écoulée, ce qui a fait dire à de nombreux experts militaires que malgré tous les obstacles naturels et militaires, malgré les caméras et une surveillance soutenue 24/24, la frontière avec Gaza est une véritable passoire. Vivement le mur souterrain qui s’élèvera en surface à une dizaine de mètres et qui devrait apporter d’avantage de sécurité aux habitants du pourtour de la bande Gaza.

Pour le seul mois de novembre, le 17, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté deux Palestiniens qui s’étaient infiltrés en territoire israélien dans la région de Kerem Shalom. Lors des fouilles, deux grenades à fragmentation ont été trouvées en leur possession. Le lendemain, les forces de Tsahal ont trouvé un tuyau piégé près de la localité de Re’im, dans le Néguev occidental.

Le 18 novembre, plusieurs Palestiniens ont franchi la barrière de sécurité dans la région d’al-Bureij, au Centre de la bande de Gaza. Ils ont lancé des pierres sur des soldats de Tsahal, blessant gravement deux d’entre eux. Les soldats ont tiré dans leur direction, tuant un Palestinien et en blessant quatre autres. Les médias palestiniens ont annoncé la mort de Muhammad Abu Saada, 26 ans, du camp de réfugiés d’al-Bureij, qui, dans le passé, avait participé à des affrontements près de la barrière de sécurité. Il était apparemment membre des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa du Fatah dans la bande de Gaza.

Dans une interview, le coordonnateur israélien des activités du gouvernement dans les territoires, le général Mordechai, a déclaré que le Hamas était responsable des  rassemblements et incidents près de la barrière de sécurité. Il a également précisé que toute personne qui tenterait de pénétrer en territoire israélien risquait sa vie. Il a ajouté qu’un des deux Palestiniens qui s’étaient infiltrés en territoire israélien près de Kerem Shalom le 17 novembre 2016 avait posé un engin piégé.

Chaque mois, entre 5 et 15 infiltrations sont déjouées par Tsahal. Les statistiques n’indiquent pas combien de ces tentatives aboutissent. La future barrière de sécurité bétonnée devrait être prête dans le courant de l’année 2017…

coolamnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.