La France n’a pas su résister à la tempête

4
518

La semaine où la France n’a pas su résister à la tempête par Evelyne Gougenheim

 

 

 

La semaine qui s’est écoulée  témoigne du changement qui depuis des semaines, des mois, des années s’opère en France. La récurrence des polémiques au sujet du voile en apparaît comme ” le marqueur” visible. Le dernier épisode du Conseil Régional avec la femme “dont la vie a été détruite”  a incontestablement  remporté un vif succès, et la multiplication d’indices forts viennent corroborer cette impression. On notera que l’attentat perpétré à la Préfecture de Police, lui, est sorti du champ de vision, un attentat dont la motivation est, avec le temps qui passe, devenue floue

La manifestation contre l’islamophobie

La principale bannière du gigantesque cortège affichait “L’islamophobie tue”, une métaphore comme par exemple dans l’expression “le ridicule ne tue pas “. Mais, si vous le permettez, qu’est-ce qu’une métaphore? “ La métaphore (ou la comparaison) est un très bon moyen de simplifier des sujets complexes ou abstraits en les comparant à quelque chose de très concret que n’importe qui peut s’imaginer “.

Mais ici ne s’agit-il pas de surcroît d’une métaphore elliptique renvoyant à un comparé implicite: sans doute possible le comparé est  l’antisémitisme, qui, lui,  a tant tué. D’ailleurs, la présence de l’étoile jaune détournée en une  ” étoile Muslim ” le confirme.

Le cadre est posé, il sera décliné tout au long de la manifestation sous différentes formes, avec notamment le slogan “musulmans d’aujourd’hui = juifs d’hier”.

L’usage d’une telle comparaison n’est-il pas exorbitant? N’est-ce pas comme si, au-delà de l’étoile jaune détournée, on nous imposait par une telle manipulation des mots, comme un négationnisme elliptique.

Avec une dizaine de allawouakbar scandés par la foule, suivis par des “on est là” puis des “on est chez nous”, l’organisateur de cette manifestation Marwan Muhammad, ancien porte-parole et directeur exécutif du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), a pris la peine de rappeler au micro que ce allawouakbar était un mot de paix et non un cri de guerre.

N’a-t-il pas manqué à ce moment une phrase cruciale: “Nous condamnons ceux qui tuent en criant allawouakbar”?Comment a-t-il pu ne pas le dire? Ceux qui ont également scandé être “fiers d’être musulmans et français” ont-ils déjà oublié leurs concitoyens tués et blessés justement là dans ce 11ème arrondissement à quelques dizaines de mètres du Bataclan ? Cet “oubli” ne marque-t-il pas en creux l’imposture de cette manifestation dont il fut précisé qu’elle était à but préventif ? Trois jours plus tard, lors de la commémoration officielle devant le Bataclan une femme qui portait une pancarte ” Islamisme: 317 morts en France. Lois laïques: 0 mort ” fut interpellée par la police pour un sérieux contrôle d’identité, on reste plus que perplexe.

“J’accuse” rattrapé par une accusation

La sortie du  film qui devait, en cette période troublée, rappeler l’antisémitisme des principaux corps d’Etat à la fin du XIXème siècle et la mobilisation d’une poignée de personnes se battant afin de réclamer  vérité et justice pour le Capitaine Dreyfus a été – opportunément? – partiellement  occultée par une plainte pour viol qui aurait eu lieu il y a quarante ans.

On ne peut que s’étonner de cette coïncidence fortuite. On redécouvre que Zola suite à son ” J’accuse ” n’échappa à la prison que par un exil de plusieurs années. Tandis que le Colonel Picquart lui n’y échappa pas. Ne manquerait-il pas un gros plan sur Theodor Herzl, présent aux audiences en qualité de journaliste, qui en ressortit avec la conviction de la nécessité de la création d’un Etat juif ? N’hésitez pas à voir ce décryptage d’une affaire d’Etat qui secoua la France et la fractura durant plusieurs années.

Finkielkraut poursuivi en justice pour incitation au viol!

Au cours d’un débat télévisé animé, Alain Finkielkraut, un peu agacé lance un sarcastique “Violez, violez …” et le voilà poursuivi par quatre députés de la France Insoumise devant la justice! Comme si le français désormais n’était plus qu’une langue de sms, sans émoticône!

Porter cette déclaration en justice revient à vouloir faire le procès de toute expression un tant soit peu provocatrice, où tout clignement de paupières pourrait occasionner une condamnation ou une procédure d’expulsion: la dictature de la pensée en marche sous couvert de respect, tolérance, etc…..

Souhaitons que la justice si encombrée, puisqu’elle n’a toujours pas statué ni sur le caractère antisémite ni sur le sort du tueur islamiste de Sarah Halimi (Z’l), saura ne pas perdre son temps. Grossièrement manipulée, l’intervention de Finkielkraut  a permis de rajouter une nouvelle cible au harcèlement judiciaire.

( Annexe Journal de Montréal) . Un nouvel épisode de la volonté d’éliminer du débat des voix dissonantes, comme ce fut le cas pour celles de Georges Bensoussan, Pascal Brückner, Isabelle Kersimon qui ont eu à subir des poursuites judiciaires durant plusieurs années, jusqu’à leur relaxe.

Étiquetage des produits: décision de l’UE

Que dire de plus de cette nouvelle décision prise à l’encontre de la “puissance occupante” sioniste évidemment, si ce n’est qu’elle va rajouter à la haine anti-Israël de la façon la plus insidieuse, dans le quotidien du supermarché. Les BDS     (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) ne s’y sont pas trompés et  se sont félicités de cette mesure, aujourd’hui lors de leur énième manifestation aux Halles.Tout cela entre différents mots d’ordre comme “Palestinens, droit au retour” Stop aux massacres” et l’incontournable “Boycott Israël”  Leur présence a été quelque peu écourtée par les gaz lacrymogènes et je remercie la police de cette intervention tombée à pic!

Suite à la décision de l’UE, nouvel étiquetage, le BDS s’en félicite
( Source Middle East Eye)

 

 

 

Silence sur les centaines de roquettes, apitoiement sur les 34 morts, les médias français n’ont pas surmonté leur biais

Suite à une élimination ciblée d’un terroriste responsable de nombreuses attaques en Israël,  l’envoi depuis la bande de Gaza de centaines de roquettes dont parfois quatre-vingt en quelques instants, pour défier Kippat Barzel,  n’ont pas laissé le temps aux médias français de rendre compte assez précisément de la situation. Le résumé titré est , malheureusement sans surprise: ” 34 personnes tuées lors de frappes israéliennes” , des personnes comme s’ils n’étaient pas en grande majorité des terroristes. La désinformation, là aussi au quotidien, continue à alimenter la détestation d’Israël

( Voir en Annexe la video de GWG)

Consistoire: bon week-end!

Au milieu de ce vacarme, le silence consistorial et de sa nouvelle ligne Maginot du XVIIème arrondissement  est impressionnant. Un mot des Assises du judaïsme qui se sont tenues à Bordeaux, en comité très restreint.  Les débats ont soulevé un certain nombre de questions qui, selon la méthode habituelle, resteront suspendues dans l’apesanteur consistoriale.   Ne peut-on comprendre qu’un gérant de SCI n’a pas de temps à perdre dans de tels débats, même si, accessoirement, il est président des Consistoires?

Dans ce cadre, le “week-end consistorial” organisé à Besançon,  vraisemblablement financé sur le compte du Soutien aux petites communautés ou peut-être le Secours Juif,  permettra, on le souhaite, de réaliser de belles photos qui sont la clé de voûte pour “construire le judaïsme de demain”, la devise du gérant de la SCI, ah non pardon du président des Consistoires.

A signaler lors du prochain Conseil d’Administration du Consistoire Central, ce mardi, un point d’un ordre du jour toujours aussi creux : ” Vente du 19 rue St Georges”. Va-t-on une fois de plus nous refaire la scène : “l’acheteur s’est désisté, mais nous en avons un autre, mais le prix a baissé et nous n’avons pas le choix ” ! Un scénario bien rôdé lors des ventes précédemment réalisées. Il est vrai que nous ne savons toujours pas qui sont les acheteurs ni pour le 19 rue St Georges, ni.pour les autres ventes réalisées. Ainsi va la vie des gérants de SCI.

Au delà des polémiques, c’est bien à un changement structurel auquel nous assistons, où tout est désormais susceptible d’être récupéré et dévoyé à des fins idéologiques. Lorsque “raciste” devient synonyme de  “juif”, nous sommes déjà très loin des terres où régnait encore une lecture partagée des événements. Ce qui s’annonce, c’est une lecture différente, amnésique et totalitaire. La dépendance de nos institutions aux subventions et autres cadeaux divers ( terrains, etc…) et la faiblesse de leur représentativité et de leur légitimité,  les rend inaptes à toute mobilisation. Jusqu’à quand allons-nous supporter de laisser la Communauté naviguer à l’aveugle au travers de la tempête en cours?

Chavoua tov

Evelyne Gougenheim

PS: peu d’informations concernant l’Iran où, suite à l’annonce de la hausse des carburants,  la population se révolte dans plus de soixante villes . Déjà quatorze morts tués par les forces de l’ordre, personne n’en parlera certainement: ils n’ont pas été tués par des juifs

Annexe

*Le CCIF, à découvrir

http://www.islamophobie.net/fiches-pratiques/

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/16/israel-mene-de-nouvelles-frappes-a-gaza-apres-des-tirs-de-roquettes_6019396_3210.html

https://www.journaldemontreal.com/2019/11/14/comment-fabriquer-une-fausse-nouvelle-contre-finkielkraut

Et la liberté d’expression prise comme cible

https://fr.gatestoneinstitute.org/15175/cour-justice-ue-liberte-expression

Etiquetage

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/la-justice-de-l-ue-valide-l-etiquetage-colonies-israelie

4 COMMENTS

  1. Tous les États anti-sémites tombent en catastrophe économique.
    Pour l’UE il n’y a qu’a Attendre son tour va arriver

  2. venez en Espagne coté Andalousie,ici c est 100 fois mieux que la France .Nous avons quittée la Belgique à cause de la haine (antisémitisme).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.