Bône – Synagogue de la Ghriba Un office de la Synagogue en 1957. A la teba, le rabbin Chouchana, futur directeur de l’Ecole rabbinique de France. Derrière lui, le rabbin Rahmim Naouri,Samuel Elbaz et de dos,le ministre officiant Shmuel Zerbib ( coll. Grand Rabbin Rahmim Naouri)

Une histoire des juifs de Bône en arabe, Beled el-‘Anab :

Par Richard Gottheil, Isaac Broydé (traduit de l’anglais par J. Karoubi) le 16.12.2020

Ville  de la province de Constantine, en Algérie, appelée par les Romains  «Hippo Regius», elle comptait de nombreux habitants juifs dès les  premiers siècles de l’ère chrétienne, comme l’attestent plusieurs  épitaphes trouvées dans les environs.

Comme les juifs des autres  communautés de « Mauritanie », ceux de Bône eurent à subir de nombreuses  vicissitudes. Sous la domination de la Rome païenne, ils jouissaient  d’une liberté totale, faisant même de nombreux prosélytes parmi les  Kabyles, leurs voisins; mais au quatrième siècle, lorsque la ville fut  investie par Augustin, ils commencèrent à subir des persécutions.

En 431, Bône fut détruite par les Vandales et ne fut reconstruite qu’au VIIe siècle, par les Arabes.

Il  n’y a pas de documents concernant la date d’installation des Juifs à  Bône après sa reconstruction; mais on peut supposer que la ville, qui,  selon Ibn Ḥaukal, était très prospère au dixième siècle, en attira  beaucoup. La seconde moitié du XIIe siècle fut un désastre pour toutes  les communautés juives du Maghreb, en particulier celle de Bône. Le  traitement équitable des Juifs pendant les dynasties des Aghlabites et  des Almoravides fut suivi par  de terribles persécutions des fanatiques  Almohades; et beaucoup d’entre eux ont été contraints soit d’immigrer à  l’Est, soit d’embrasser l’islamisme.

En 1152, Roger de Sicile emmena captifs tous les habitants de Bône.

Au  XVe siècle, à la suite de l’exil des Juifs d’Espagne, la communauté  juive de Bône s’agrandit considérablement; mais au début du seizième  siècle, la ville tomba aux mains des Espagnols qui les firent énormément  souffrir. En 1541, cependant, la défaite de Charles Quint devant Alger  libéra la communauté de Bône. Pendant la domination turque qui a suivi,  la vie des juifs était encadrée par  le statut de dhimmi qui les maintenait dans l’humiliation et la servitude ( NDLR)

Comme  toutes les communautés d’Algérie, Bône était administrée par un  «muḳaddam», assisté d’un conseil («Ṭobe ha-‘Ir»).Après la conquête  française de l’Algérie, le système des consistoires a été introduit.

Bône appartint à celui de Constantine, ayant à sa tête un rabbin et un  président. La communauté juive de la ville comprenait 1 000 âmes.

Elle  possédait une ancienne synagogue appelée « Al-Ghriba » (La  Merveilleuse), très vénérée même par les Arabes, à cause d’un rouleau de  la Torah qui y aurait été miraculeusement conservé.

Merci à Michelle Ka de nous avoir déniché ce texte..

Compléments sur la page https://www.judaicalgeria.com/pages/patrimoine-historique/synagogues-d-algerie.html

Parmi les communautés juives d’Algérie, celle de Bône serait une des plus anciennes. La synagogue de Bône était aussi nommée « la Ghriba », comme celle de Djerba.

Sa renommée était due à une « Bible miraculeuse », gardée précieusement en raison des propriétés prodigieuses qu’on lui attribuait.

Voici ce que rapporte la légende de la Ghriba : « Pendant la période turque, un Maure de Bône, entrepris le pèlerinage à la Mecque. Pour le retour, il s’embarqua à Alexandrie. Au nombre des passagers se trouvait un juif, également de Bône, revenant de Jérusalem, porteur d’un coffret mystérieux renfermant une Bible.

Une tempête s’éleva au large d’Alexandrie, le navire périt, et de tous les passagers, seul le Maure eut la vis sauve. A son arrivé à Bône, il raconta le naufrage et la mort du juif. Quelques jours après, une sentinelle turque remarqua un petit coffret que les vagues poussaient vers le rivage ; aussitôt il l’annonça au Caïd, qui envoya quelques homme pour prendre ce coffret, mais en vain. Chaque fois qu’ils voulaient l’approcher, la boite reculait et disparaissait dans les flots. Ce mystérieux phénomène dura plusieurs jours.

Les Turcs se rappelèrent alors le récit du Maure au sujet du naufrage, du juif et de son coffret. Aussitôt le Caïd fit venir quelques israélites et leur ordonna de s’emparer du petit coffret ; à peine s’y étaient-ils approchés, que le coffret s’avança rapidement vers eux ; ils le prirent et sortirent d’un colis rendu étanche, un sépher Torah ; Ce miracle fit une telle impression que la communauté éleva une synagogue autour de cette relique pour consacrer cet événement.

C’est là l’origine de la synagogue de Bône, qui jouit auprès des Maures d’un respect tel que plusieurs d’entre eux, selon des récits, allaient en secret y faire de ferventes prières… ».

Certains disent également que ce texte très ancien venait de Jérusalem et datait de l’époque de la destruction du Temple.

Depuis ce miracle, la ville hérita du surnom de « Bône la miraculeuse« . En 1962, lors de l’exode des juifs d’Algérie, le Grand Rabbin de Bône, Rahamim Naouri, prit avec lui le « Sépher Thora » miraculeux et le déposa dans une synagogue à Paris.

Les juifs de Bône au nombre d’environ 4000 en 1962, comme leurs coreligionnaires en Algérie, optèrent, en effet, pour la France.

Après l’indépendance, la synagogue a été transformée en mosquée (Salah Eddine El Ayoubi).

Texte communiqué par P. B 30 mai 2015

Source :  http://annaba.net.free.fr/html/juifs.htm

 

 

Bone la ghriba devenue mosquee

Photo de la  Synagogue La Ghriba à Bône devenue mosquée en 1963

1 COMMENTAIRE

  1. « Elle possédait une ancienne synagogue appelée « Al-Ghriba » (La Merveilleuse), »

    el ghriba signifie en arabe soit « la solitaire » soit ‘l’ occidentale »

    la racine trilitère GH R B .. Y FIGURE COMME DANS mAGHREB

    XXXXXXXXX

    « Photo de la Synagogue La Ghriba à Bône devenue mosquée en 1963 »

    et comment ils se sont demerdés pour le minaret qu on ne voit nulle part ??

    comediante ! tragediante !!! quand ils le reclament en Europe 😆

    ou alors ils se contentent de la « mine a raies » des fidèles durant l’ office ??

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.