Judée-Samarie: Décision sécuritaire calculée ou risquée envers l’AP?

2
132

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a donné le feu vert à l’entrée en Judée-Samarie par la Jordanie de dix véhicules blindés destinés à l’Autorité Palestinienne.

Ces véhicules, offerts par l’Union européenne, sont destinés aux services de sécurité de l’Autorité Palestinienne pour le « maintien de l’ordre » dans les zones A placées sous sa responsabilité sécuritaire.

Par le passé, Binyamin Netanyahou s’était toujours opposé à cela, rappelant ce qui s’était passé après les Accords d’Oslo où des terroristes armés de fusils fournis par le gouvernement Rabin avaient retourné leurs armes contre des soldats et des civils israéliens.

Des sources militaires affirment que cette décision de principe avait été prise par le Premier ministre et l’ancien ministre de la Défense Avigdor Lieberman à la demande des Américains.

Stupéfaction et colère en Judée-Samarie

La décision du Premier ministre a surpris et a provoqué des réactions de colère parmi les dirigeants de Judée-Samarie.

Le président du conseil régional de Samarie Yossi Dagan n’a pas mâché ses mots: « Il s’agit d’un abandon pur et simple des habitants de Judée-Samarie. Chaque personne dotée de bon sens comprend que livrer des véhicules blindés munis de tourelles de tir à des terroristes déguisés en policiers est une décision qui risque de coûter cher en vies humaines. Je rappelle que de nombreux attentats commis en Judée-Samarie contre des soldats ou des civils juifs l’ont été par des membres du Fatah ou des ‘policiers’ de l’Autorité Palestinienne. Je ne citerai qu’Ido Zoldan, le rav Meïr ‘Haï, Ben-Yossef Livnat ou Eviatar Borowski parmi tant d’autres. Il est stupéfiant que les mêmes qui manifestaient à l’époque d’Oslo en criant ‘Ne leur donnez pas de fusils!’ leur fournissent aujourd’hui des véhicules blindés. J’appelle ceux qui ont pris cette décision malheureuse à se ressaisir et à l’annuler… ».

Le président du conseil régional Sud du mont Hevron, Yohaï Damari, a lui-aussi réagi avec colère: « Lorsque nous avons crié ‘Ne leur donnez pas de fusils’ on nous a traité de fantaisistes, lorsque nous avons averti que la Hitnatkout amènera des roquettes sur nos villes, on nous a qualifiés de prophètes de malheur. Pourquoi livrer des blindés aux Palestiniens? Qui exactement tire sur eux? Ce sont les habitants juifs et nos soldats qui paieront le prix en sang de cette décision erronée. Faites marche arrière avant qu’il ne soit trop tard! »

Même réaction outrée de Hananel Dorani, président du Conseil des localités juives de Judée-Samarie qui parle d’une décision « stupéfiante et dangereuse ».

Photo Illustration

2 COMMENTS

  1. C’est pour plaire à Trump ou à Macron, éventuellement à Moghérini?
    Il était bourré le jour où il a pris cette décision criminelle. Ayons une pensée pour les habitants de Judée Samarie. Finalement, c’est abbas qui dicte ses conditions.
    ROSA

  2. Avoir elu netanyahou , fut une erreur , il donne tout ce que reclame le hamas , et maintenant des blindés a l autorité palestinienne . En clair que ca plaise ou non , c est le hamas qui dicte a israel , ses lois et exigences .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.