La Knesset marque Yom Yeroushalaïm

La Knesset a consacré une séance particulière pour le 53 ans de la libération et la réunification de Jérusalem.

Cette cérémonie est également consacrée au souvenir des tribulations des Juifs d’Ethiopie dont le courage et la détermination furent guidées par le désir de rejoindre Jérusalem.

Le président de la Knesset Yariv Levin a inauguré la cérémonie, révélant au passage qu’il est le premier président de la Knesset à être né à Jérusalem, peu après la Guerre des Six jours: « La victoire d’Israël lors de las Guerre des Six jours fut le franchissement d’une immense étape dans l’histoire de Jérusalem et du peuple juif. Et il y a deux ans, nous avons franchi une étape supplémentaire avec la décision courageuse du président Donald Trump et le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Cette reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël fut un acte de justice envers Jérusalem, envers l’Etat d’Israël et envers la vérité historique. D’ici, je tiens à remercier une nouvelle fois le président Donald Trump et l’ambassadeur David Friedman pour leur soutien solide à l’Etat d’Israël et à la vérité ».

Le nouveau président de la Knesset a également tenu à égratigner ceux qui s’étaient opposés à cette reconnaissance ou qui avaient averti de « réactions violentes »: Hélas, à chaque fois qu’il y a progression, elle est précédée par les mêmes réflexes de certains. Les ‘experts en alarmisme’, les professeurs du « cela ne marchera pas », et les membres de la chorale « Excusez-nous d’avoir gagné la guerre » nous expliquent à chaque fois que ce n’est pas la peine de faire des efforts et qu’il est dangereux d’oser. Ils tentent de nous convaincre que si nous aspirons à avancer nous perdrons ce que nous avons déjà. Ils nous disent qu’il est préférable de rester sur la marche inférieure et qu’il vaut mieux ‘attendre une conjoncture plus propice’, ‘attendre que la communauté internationale nous approuve’ etc. Mais Jérusalem méprise ces ‘experts’… »

 Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Le nouveau ministre des Affaires de Jérusalem, rav Raphy Peretz a également pris la parole. Il a insisté sur l’importance de la reconstruction de la « Jérusalem d’en-bas » dans ses aspects économiques, politiques, technologiques et académiques, mais aussi de la « Jérusalem d’en-haut » avec l’importance spirituelle de la ville et son caractère de centre mondial de la Torah.

Photo by Hadas Parush/Flash90

Le vice-ministre à la Sécurité intérieure, Gaby Yavarkan, d’origine d’Ethiopie, a également pris la parole: « Lorsque je regarde en arrière, j’essaie d’imaginer le peuple juif à travers toutes ses diasporas de par le monde il y a encore 80 ans. Ont-ils assisté à cet événement hors du commun? Ont-ils su que nous avons une Knesset, un gouvernement des Juifs revenu sur sa terre et surtout, Jérusalem, la capitale éternelle vers laquelle tous nos ancêtres ont prié et tourné leurs yeux ? Jérusalem est quelque chose qu’il est impossible à décrire et à expliquer à quelqu’un qui n’a pas connu l’exil, qui n’y est pas né, qui n’a pas vécu la haine des Juifs… »

 

 Yair Levin, Photos porte-parole de la Knesset

1 COMMENTAIRE

  1. BRAVO , cela fait du bien de lire ces réalités , ces vérités , cet amour pour la ville Sainte Eternelle du Peuple Juif !! 700 fois dans la BIBLE est prononcé son nom JERUSALEM !
    MERCI à TRUMP qui a osé affronter cette Vérité que tous les Présidents n’ont pas osé !!! et Merci à notre DIEU qui lui a donné ce courage qui faisait défaut à tous ses prédécesseurs !!!
    Il reste qu’à espérer que tous les dirigeants restent dignes de ce geste !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.