J’ai eu une idée en allant au Kotel. Par Sivan Rahav Méir

Cette semaine, je suis allée au Mur occidental et j’ai vu des foules y arriver après cette année de corona afin d’y prier ensemble. Par la journaliste Sivan Rahav Méir.

Soudain, j’ai pensé ce qui suit: Plus de 800’000 israéliens ont été des malades du corona et se sont rétablis. Devraient-ils dire la bénédiction du «gomel» (de remerciement à l’Eternel pour ses bienfaits)? Et pourquoi ne pas organiser une telle prière collective de toda (remerciement) pour tous au mur occidental? Et peut-être vaudrait-il également la peine de la diffuser à l’étranger pour toute personne qui a guéri ou qui est malade, pour quiconque se languit et ne peut pénétrer en Israël? J’ai proposé cette idée à la direction de la Fondation du patrimoine du Mur occidental et elle sera apparemment mise en œuvre prochainement.

L’idée d’exprimer de la reconnaissance après une crise figure dans la section hebdomadaire qui nous parle du sacrifice de ‘toda’. .C’est un sacrifice qu’apportait celui qui était de retour d’un long périple, était libéré de prison ou avait guéri d’une maladie.

De nos jours, dans des situations semblables, on récite la bénédiction du ‘gomel’. L’intention est de nous enseigner à prêter attention à la situation et à savoir dire merci.

Si plus de trois millions de personnes dans le monde ont succombé au corona, alors que toi tu as guéri, dis ‘toda’. Si tu entends des informations sur la situation en Inde et que tu peux entrer dans un café en Israël, dis ‘toda’.

Voici ce que Rabbi Nahman de Breslav a écrit à ce sujet:

« De nos jours, en l’absence de sacrifice de ‘toda’, l’homme doit remercier oralement de tout son cœur en manifestant une joie immense. Tous les sacrifices seront annulés à une époque ultérieure, car ils servent tous à obtenir le pardon. Toutefois, dans la vie future, ne subsistera que le sacrifice de toda. Il faut raconter comment tout s’est transformé en bien, comment chacun a enduré ce qu’il a souffert et comment le chagrin et les tourments se sont finalement transformés en joie et en allégresse. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.