Jerusalemites wearing face masks for fear of coronavirus walk and shop at the Mamilla mall near Jerusalem Old City on August 10, 2020. Israel has seen a spike of new COVID-19 cases bringing the authorities to reimpose restrictions to halt the spread of the virus. Photo by Olivier Fitoussi/Flash90 *** Local Caption *** ירושלים קורונה וירוס מירכז העיר דוחות משטרה

Israël risque un confinement jusqu’à un mois à compter de la semaine prochaine

Le pic constant de l’infection à coronavirus – 3506 mardi, 3904 mercredi – a incité les autorités sanitaires israéliennes? le mercredi 9 septembre? à demander un confinement national d’une durée de trois semaines à un mois, et commençant avant même les grandes vacances, à savoir au début de la semaine prochaine. Ce conseil du professeur Ronni Gamzu au cabinet du coronavirus découle également de la réponse extrêmement inégale aux couvre-feux nocturnes d’une semaine imposés mardi à 40 villes et districts chauds. Au mépris flagrant des directives, les rabbins hassidiques ont organisé un mariage de masse à Haïfa, en présence du ministre adjoint de l’Éducation, le rabbin Méir Porush, et certaines écoles ont ouvert leurs portes comme d’habitude.

Dans d’autres régions, des écoliers de la ville méridionale de Yeruham ont organisé une fête avec des danses animées, et les fêtards se sont rassemblés dans les bars de Tel Aviv – le tout sans masque ni la moindre distanciation sociale (physique).

Pilpoul vitré : Ultra Orthodox jewish study torah in small groups at the Imrei Emes yeshiva of the Gur (Hasidic dynasty) in the Ultra Orthodox city of Bnei Brak, June 16, 2020. Photo by Yossi Zeliger/Flash90 *** Local Caption

La police, qui jusqu’à présent traitait les violations avec légèreté, a été chargée mercredi de retirer les gants. Elle commencera désormais à briser les rassemblements illicites et à ouvrir des enquêtes criminelles contre les contrevenants.

Le couvre-feu d’une semaine, décrété dans certaines régions, devait servir de poisson-pilote pour organiser le prochain confinement national complet. Le directeur général du ministère de la Santé, le professeur Hezi Levy, a commenté ces mesures, dans une interview télévisée, en disant que les violations des directives sanitaires et le manque de discipline concernant le port de masques et le surpeuplement étaient répandus dans toutes les couches de la société israélienne. Cette conduite a fait gonfler les chiffres de l’infection, même si, une fois analysés en profondeur, ils ont prouvé que pas plus de 3,3% de tous les Israéliens avaient été infectés et, que jusqu’à présent, les hôpitaux peuvent encore, généralement, faire face à l’afflux de victimes du coronavirus et à leurs autres patients. Dans le même temps, les établissements de soin redoutent l’approche de l’hiver et la recrudescence des malaises saisonniers.

Le gouvernement et le Premier ministre Binyamin Netanyahu sont constamment critiqués pour leur incapacité à lutter contre le virus dans sa deuxième phase, contrairement à la première. En raison de différences majeures entre les partis de la coalition – c’est-à-dire des enjeux inhérents à la «politique» – les restrictions à venir surviendraient déjà plusieurs semaines trop tard pour faire beaucoup de bien. Et il est à craindre que, lorsque les ministres se réuniront jeudi pour définir la prochaine série de restrictions, ils les édulcoreront à nouveau par souci de compromis politique.

People wear protective face masks as they shop at the Carmel market in Tel Aviv, on May 08, 2020. Photo by Miriam Alster/FLASH90 *** Local Caption *** תל אביב
קורונה
מסכה
שוק הכמרל

Un médecin expérimenté du centre médical de Sheba s’en est pris au public israélien plutôt qu’aux politiciens. Il a déclaré que les gens risquent des vies de manière irresponsable en ignorant les mesures les plus fondamentales pour ralentir la propagation du coronavirus. Tout simplement, le Dr Gadi Segal a dit aux gens que les confinements et les contraintes rigides qui sont douloureuses pour tout le monde pourraient être évités si seulement ils portaient des masques lorsqu’ils se levaient chaque matin et les portaient toute la journée, tout en respectant strictement la distance requise par rapport à leurs vis-à-vis. Le comportement dont il a été témoin, il l’a qualifié de honteux. Les gens meurent, a-t-il dit, et il est grand temps que tout le monde commence à prendre la pandémie au sérieux.

Israeli border police officers stand at a road block as Ultra-Orthodox Jews gather for a protest against lockdown that has been placed in their neighborhood due to a coronavirus outbreak, in Jerusalem, Monday, July 13, 2020. As Israel grapples with a spike in coronavirus cases, it has begun to impose restrictions on selected towns and neighborhoods with high infection rates. Many of these areas are ultra-Orthodox, and residents say they are being unfairly singled out. (AP Photo/Oded Balilty)

Israel faces lockdown of up to a month from next week

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.