Haniyeh invité à Moscou

1
691

La Russie invite le chef du Hamas Ismail Haniyeh à Moscou

Poutine est-il, lui aussi, en train de changer son fusil d’épaule et de marginaliser Mahmoud Abbas, dans toute discussion concernant la “cause palestinienne” et l’avenir de ces territoires? Accorder un statut diplomatique à un tel représentant de groupe terroriste n’est pas sans soulever d’énormes questions. Tout “processus de paix” ayant été gelé par Abu Mazen renvoie, nécessairement, à un moment ou à un autre, vers d’autres voies de résolution, en vue d’une sortie de crise. Le travail de fond des Egyptiens, du Qatar et de Mladenov (ONU) pour “respectabiliser” le dialogue indirect avec Gaza ouvre ces perspectives, bien qu’illégitimes, tant qu’aucun groupe palestinien ne reconnaîtra le nom ni le visage d’Israël… De la part du Kremlin, on peut aussi l’interpréter comme un signe de défiance vis-à-vis de Jérusalem, à un moment où le débat politique a porté sur la nécessité ou pas de frapper Gaza au plus vite pour “rétablir la dissuasion” (Tsahal l’a t-elle perdue? Rien n’est aussi sûr). 

Ismail Haniyeh, président du bureau politique du mouvement islamiste palestinien du Hamas, s'exprime lors des funérailles des adolescents palestiniens Louay Kahil et Amir Al-Namara, qui ont été tués lors d'une frappe aérienne israélienne dans une mosquée lors de leurs obsèques à Gaza le 15 juillet 2018 [Ashraf Amra / Apaimages]

Ismail Haniyeh, président du bureau politique du mouvement islamiste palestinien du Hamas, s’exprime lors des funérailles des adolescents palestiniens Louay Kahil et Amir Al-Namara, qui ont été tués lors d’une frappe aérienne israélienne, le 15 juillet 2018 [Ashraf Amra / Apaimages]

Le ministère russe des Affaires étrangères a invité le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, à se rendre à Moscou, a annoncé hier le groupe palestinien.

Haniyeh a reçu l’invitation lors d’une réunion avec l’envoyé russe à Gaza. Le chef du Hamas a ensuite remercié la Russie pour son invitation et les efforts déployés pour soutenir la cause palestinienne.

Aucun détail n’a été révélé quant à savoir si Haniyeh acceptera l’invitation et se rendra à Moscou.

Une délégation du Hamas, dirigée par le chef adjoint du bureau politique, Mousa Abu Marzouk, s’est rendue à Moscou en septembre. Il a rencontré Mikhail Bogdanov, envoyé de Poutine au Moyen-Orient et en Afrique, le vice-ministre russe des Affaires étrangères et d’autres représentants du ministère des Affaires étrangères.

28 novembre 2018 à 16h24

Un dirigeant du Hamas invité à Moscou, alors que le Kremlin cherche à participer davantage au conflit israélo-palestinien

 

Un homme embrasse le haut responsable politique du Hamas Ismail Haniyeh sur son front, au domicile de Haniyeh, à son arrivée dans la ville de Gaza. (Photo du dossier par Ali Jadallah / Agence Anadolu / Getty Images)

Le chef du Hamas, Ismael Haniyyeh, devait arriver à Moscou jeudi, le Kremlin semblant se lancer dans une incursion politique palestinienne qui est traditionnellement le territoire des États-Unis.

La nouvelle est arrivée après que The Media Line a confirmé que Nabil Sha’ath, conseiller principal du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et Hussein al-Sheikh, membre du comité central de la faction au pouvoir du Fatah d’Abbas, responsable du suivi des négociations de réconciliation avec son rival, le Hamas, se sont rendus en Russie cette semaine.

Les Palestiniens sont divisés sur le plan intérieur depuis que le Hamas a évincé le Fatah de la bande de Gaza lors d’une guerre interne de 2007, de nombreux efforts diplomatiques ultérieurs n’ayant pas permis de combler le fossé. Dans le passé, Moscou a organisé plusieurs séries de discussions et il semble que le travail préparatoire soit accompli.

En outre, Le président russe Vladimir Poutine a proposé à plusieurs reprises d’organiser un sommet de la paix pour ramener Israéliens et Palestiniens à la table des négociations, ce qui a certainement été abordé lors de discussions avec les responsables de l’Autorité palestinienne.

Certains analystes estiment qu’Abbas a envoyé ses émissaires dans le but de consolider le soutien de la Russie avant le déploiement du plan de paix très attendu du président Donald Trump, que Ramallah a rejeté d’emblée. L’Autorité palestinienne a imposé un boycott aux autorités américaines lorsque le gouvernement Trump, en décembre, a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et pourrait peut-être compter sur la Russie pour aider à contrecarrer l’initiative de la Maison-Blanche.

De Charles Bybelezer | La ligne médiatique

Russia invites Hamas leader Ismail Haniyeh to Moscow

1 COMMENT

  1. c’est bien les services secrets russes qui ont fabriquer la cause palestinienne.
    ils sont derrières tous ses mouvements autour d’israel, l’iran , le hezbollah le hamas, la turquie, ne font rien sans l’aval de moscou. c’est bien eux qui protègent l’iran en syrie?
    tou ceci fait partie surement d’un plan bien préparé. cette visite c’est pour recevoir les consignes (ordres) de moscou. dans leur convoitise et leur cupidité, ils ont oublie une chose.
    c’est qu’israel est là dans son pays par la seul volonté de dieu. c’est lui qu’ils se préparent a combattre. qui va gagner??? toutes armes forgées contre israel seront sans effets.
    qu’on se le dise. toda rabat seigneur, pour israel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.