Hamas-Hezbollah de France par Albert Naccache

1
506
Officers from Hamas national security force hold their rifles while marching during a parade against Israeli arrangements in the contested Jerusalem shrine, in front of the Palestinian Legislative Council in Gaza City, Wednesday, July 26, 2017. A senior Muslim official in Jerusalem said Wednesday that worshippers would not return to the contested shrine until Israel removes the new railings and cameras it installed after a deadly attack there. (AP Photo/Adel Hana)

Hamas-Hezbollah de France. Islamistes, compagnons de route et terroristes, par Albert Naccache

 

Ce vaste sujet tient la vedette en France. Depuis de nombreuses années, pas un jour sans une information importante sur le sujet, pas un jour sans une polémique.

Le titre est accrocheur certes mais notre ambition est de rapprocher deux questions qui sont en général traitées séparément.

Cette étude est un travail d’investigation qui se caractérise par la multiplicité des sources consultées. Des milliers de textes ont été lus et analysés avant la sélection des textes les plus « forts » qui ne laissent aucune ambiguïté sur la pensée de leurs auteurs. Les citations sont référencées ce qui permet de retrouver aisément les textes complets par un moteur de recherche sur l’internet.

L’auteur

Docteur en Économie, diplômé de l’IAE, ancien élève de Sciences-Po, Albert Naccache est chargé de cours au Panthéon, ingénieur, manager et directeur du marketing de la Compagnie IBM France. Il est également écrivain et journaliste.

Un extrait du texte

Renforcement du soutien financier et militaire des Ayatollahs au Hamas. Les relations entre les Ayatollahs d’Iran et les dirigeants palestiniens de la bande de Gaza se renforcent considérablement.

L’élection de Yahya al-Sinwar, personnage clé de la branche militaire du mouvement terroriste, devenu chef du bureau politique du Hamas à Gaza, marque sans doute un tournant dans les relations avec Téhéran. La particularité de Sinwar dans la hiérarchie du Hamas découle de sa relation très étroite avec les Brigades al-Qassam.

Il a été l’un des principaux fondateurs de l’aile militaire du mouvement et est considéré comme son mentor. L’influence et l’implication de l’Iran dans la bande de Gaza se renforcent de plus belle.

Cette nouvelle donne stratégique pourra mieux préparer le Hamas à une nouvelle escalade face à l’État d’Israël, mais aussi aggraver la discorde dans le monde arabe… Selon Al-Sinwar, le but de cette alliance avec Téhéran est de « renforcer la résistance pour libérer la Palestine et détruire Israël ». Il déclare que « la République islamique iranienne joue actuellement un rôle central dans la réalisation decet objectif.

Elle aide financièrement et militairement les brigades Izz Adin al-Qassam ». Il décrit l’assistance iranienne comme « stratégique », mais précise toutefois que le Hamas ne souhaite pas actuellement une nouvelle guerre avec Israël ; même s’il ne la craint pas, il se prépare à toute éventualité. Début août 2017, une importante délégation du Bureau politique du Hamas s’est rendue à Téhéran pour participer aux cérémonies de célébration du deuxième mandat du Président Hassan Rohani. Elle a rencontré de nombreuses personnalités iraniennes, dont le président du parlement, le ministre des Affaires étrangères Mohammad Jawad Zarif, et Ali Akbar Velayati, le conseiller politique du Guide spirituel, Ali Khamenei, ainsi que des membres des Gardiens de la Révolution.
Source Michael Segall JCPA-lecape 10/08/17

Albert Naccache, Hamas-Hezbollah de France, Islamistes, compagnons de route et terroristes, éditions Saint-Léger, 2019.

Le CAPE de Jérusalem

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.