A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil Culture Haïfa : le BNVCA s’oppose à la nomination d’une rue Oum Kalsoum

Haïfa : le BNVCA s’oppose à la nomination d’une rue Oum Kalsoum

565 vues
7

 


66 rue Laugier 75017  PARIS


Le Président
Sammy GHOZLAN 
01 77 38 49 44

 PARIS LE 29 JUILLET 2020

 

Le BNVCA  tient à exprimer à l’Ambassadrice d’Israël en France l’opinion de nombreux correspondants choqués et scandalisés  par l’intention de la mairie de  Haïfa  de baptiser une rue au nom de la chanteuse égyptienne   Oum Kalthoum.
Ils sont unanimes à reprocher à  Oum Kalthoum,décédée en 1976, cette chanteuse égyptienne appelée la voix du Caire , l’Etoile de l’Orient qui avait vendu 80 millions de disques dans le monde, d’avoir exhorté dans ses chansons les musulmans et  arabes du monde entier, à tuer les juifs à “égorger les juifs” (edbah elyhoud)  ou en appelant toujours en chanson, à une “Palestine” en lieu et place de l’Etat d’Israël. 

Elle s’était particulièrement  distinguée en chantant sur les ondes EDBAH ELYOUD  EGORGE LES JUIFS  lors de la guerre des six jours en 1967 et celle de 1973 déclenchées contre l’etat juif par l’Egypte et ses alliés.
OUM Kalthoum est une antisémite notoire.  Nous sollicitons de l’ambassadrice d’Israël en France qu’elle demande à son gouvernement d’intervenir  auprès de la Mairie de Haïfa afin qu’elle annule son projet indécent et dangereux, susceptible de justifier l’antisémitisme que subissent encore aujourd’hui les juifs, victimes de ces appels à tuer les juifs  EDBAH ELYOUD qui continuent de résonner et sont scandés encore aujourd’hui lors de manifestations sur la voie publique à Paris, Bruxelles et dans des villes de province, accroissant l’insécurité que ressentent la majorité des citoyens de confession juive, de France voire d’Europe
Oum Kalthoum, également orthographié Oum Kalsoum ou ‘Om-e Kalsūm en dialecte égyptien, surnommée également « Souma » (arabe : أم كلثوم), de son nom complet Umm Kulthūm Ibrāhīm al-Sayyid al-Biltāgī.

La communauté juive de France à Israël : ne nommez pas de rue “Umm Kalthoum”

Le Bureau de Vigilance contre l’Antisémitisme, de la communauté juive de France exige que la municipalité de Haïfa revienne à son intention de donner à une rue de la ville le nom de la chanteuse, “qui était une antisémite bien connue”. L’image de la femme d’État et survivante de l’a Shoah Simon Weil a été dégradée

Gideon Katz Paris 08/02/2020 06:00 2 min de lecture

Umm Kulthum  Umm Kultoum (Photo: Wikipedia)

«C’était une antisémite notoire»: le Bureau de Vigilance contre l’antisémitisme des juifs de France a adressé une demande officielle au gouvernement israélien d’interdire le nom d’une rue de Haïfa du nom de la célèbre chanteuse égyptienne Umm Kalthoum .

Le Bureau contre l’antisémitisme affirme que la chanteuse égyptienne, décédée en 1975, “était une antisémite notoire” . Selon le bureau, la chanteuse avait l’habitude d’appeler à “massacrer les juifs” lors de ses performances pendant les guerres des Six jours et de Yom Kippour.. Dans une lettre adressée à l’ambassadrice adjointe d’Israël à Paris, le bureau souligne que «la municipalité de Haïfa doit annuler le plan méprisable et dangereux, qui pourrait encourager l’antisémitisme dirigé contre les juifs européens et mettre leur vie en danger».

Juifs en France (Photo: Reuters)Juifs “en France” (selon : Photo: Reuters)! Le cliché vient en fait d’Angleterre (avec les célèbres Bobbies des Buttes-Chaumont)… 

On a relevé un nouvel exemple d’antisémitisme en France ces derniers jours, lorsque l’image de la femme d’État et survivante de la Shoah Simon Weil a été vandalisée par des inconnus. La photo, réalisée par un artiste de rue français nommé Christian Gammy, était affichée dans le quartier du Panthéon à Paris, où S. Weil a été enterré aux côtés des autres grands de la nation.

Des inconnus ont brouillé et déformé le visage de la rescapée d’Auschwitz, devenue ministre du gouvernement français et chargée, entre autres, de faire passer la loi historique autorisant l’avortement. Elle a même été nommée première présidente du Parlement européen.

Simon Weil (Photo: AFP)Simon Weil (Photo: AFP)

Selon des données récemment publiées à Paris, pendant la crise de Corona ces derniers mois, il y a eu une augmentation sans précédent des incidents antisémites contre les Juifs français, avec en mars environ 50 incidents antisémites se produisant quotidiennement. Il a également été rapporté que sur plus de 14 000 tweets antisémites téléchargés sur Twitter à travers l’Europe pendant l’épidémie, près de 10 000 ont été créés en France.

Adapté de l’hébreu : Marc Brzustowski

7 Commentaires

  1. J’aurai préféré une rue Raoul Journo : un chanteur Juif tunisien .

    Au moins lui chantait dans les Bar mitsva , les mariages et autres .

    C’était la JOIE même .

    A l’époque il était l”idole des jeunes comme Elvis Aaron Presley . ah ah

  2. A Haifa ?

    Je n’en croyais pas mes yeux .

    Quand j’ai lu ” le BNVCA s’oppose à la nomination d’une rue Oum Kalsoum ” je pensais que c’était en France , à Saint Denis , Gennevilliers ou autres .

    Mais quand j’ai appris que c’était à Haifa je me suis précipité sur mon calendrier et vérifier si on n’était pas le 1er Avril .

    Là je ne comprends plus rien .

  3. la truie egyptienne !

    celle qui a graduellement perdu la vue grace a son grand sucçes , la chanson connue de Kaboul a Rabat, en passant par Aubervilliers

    c’est

    “ghani li chouiya chouiya,
    ghanili ou khoud ainéya……

    CHANTE DOUCEMENT POUR MOI
    CHANTE POUR MOI ET PRENDS MES YEUX

    a tes ordres vieille garce

  4. Dans le cadre de reconnaissance mutuelle d’artistes, une rue baptisée Oum Kalsoum à Haïfa serait une bonne idée si elle est accompagnée par une rue Eyal Golan au Caire, même si ce chanteur israélien n’a jamais appelé personne à égorger des gens, même des ennemis.
    Il s’agit tout simplement du respect mutuel que l’on doit à l’universalité des artistes.
    Tant que le Micron continuera à passer son temps à faire des déclarations débiles, à organiser des réunions où il se pavane en bras de chemise au milieu d’élus qui lui laissent la parole, tandis que les torchonistes cireurs de pompes, passent leur temps à le glorifier, alors que l’antisémitisme atteint chaque jour de nouveaux sommets, sans que personne ne prenne en compte cette situation insupportable.
    Encore pire, cet odieux président de pacotille ne rate jamais une occasion de critiquer sévèrement Israël et à le menacer, tout en coalisant d’autres pays pour l’aider dans sa sale besogne, n’agit pas contre ce cancer qui ronge la France, il faut s’y habituer.
    Le Micron et les Roquets d’Orsay sont toujours en train de se tortiller pour trouver une excuse qui leur permettra de déclarer que le hezbollah est une organisation politique.
    La France est au plus mal et malheureusement, c’est la période au cours de laquelle elle a à sa tête, le pire président jamais élu….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.