Face à l’info: Eric Zemmour victime d’une injustice sur CNews

Face à l’info effectue sa rentrée 2021 ce lundi 4 janvier. Christine Kelly pourra compter sur Eric Zemmour pour atteindre enfin le cap du million de téléspectateurs en simultané sur CNews. Publié le lundi 4 janvier 2021 à 11:40 par 

Après deux semaines de rediffusion et de best of, Face à l’info fait son retour en inédit ce lundi 4 janvier 2021 sur CNews. Christine Kelly accueillera Eric Zemmour, Marc Menant et ses autres mousquetaires pour réagir sur l’actualité et notamment la politique du gouvernement en terme de vaccination, un domaine où la France accuse un sérieux retard sur ses voisins européens.

Un succès énorme pour la chaîne
Si l’access de la chaîne a conservé un niveau correct en réunissant entre 300 000 et 400 000 irréductibles durant les fêtes de fin d’année, les derniers numéros inédits avaient offert de nouveaux records historiques à la marque lancée en octobre 2019. Christine Kelly a même frôlé un pic d’audience à un million d’individus. Tout en s’offrant des performances à leur paroxysme en hebdomadaire, les face-à-face, plus réguliers depuis le coup d’envoi de la deuxième saison, ont également permis à la chaîne de prolonger son succès jusqu’au vendredi.
Pourtant, la présence d’Eric Zemmour reste très contestée du côté de ses détracteurs. Son succès d’audience accentue probablement la grogne de tous ceux qui veulent le faire taire. Ce « seul contre tous » est d’ailleurs très largement exploité par le patron de la chaîne, Serge Nedjar. Tout en rappelant que CNews a doublé sa part d’audience entre 2019 et 2020, le directeur général a rappelé que la présence d’Eric Zemmour ne pouvait expliquer à elle seule le succès grandissant de la chaîne car celle-ci se résume à « 33 minutes d’antenne sur une grille qui compte dix-neuf heures de direct, dont une vingtaine de journaux ».

Des polémiques orchestrés par… les adversaires de CNews ?
Amené à rebondir sur le recrutement du polémiste, Serge Nadjar a souligné la qualité des débats orchestrés par Christine Kelly de 19 heures à 20 heures : « Il y a une énorme injustice au sujet d’Eric Zemmour. Car le programme dans lequel il intervient, c’est 240 émissions depuis octobre 2019 ; seules quatre ont fait débat à partir de propos qui ont pu apparaître choquants ou qui l’ont été, mais qui ont été retirés de leur contexte puis montés en épingle par nos adversaires ».

5 Commentaires

  1. Il n’y a pas de succès facile. A l’heure de la profusion des émissions télé, seule la qualité peut permettre à une émission de se dégager de la masse avec un niveau d’audience aussi élevé.

  2. La jalousie haineuse contre Zemmour est aussi importante que la connerie de ses minables détracteurs.
    Il s’agit de la meilleure émission de télé que nous sommes nombreux à déguster tant pour la personnalité d’Eric le merveilleux, de ses connaissances, de ses facultés d’analyse des évènements, que par le reste de l’équipe qui l’entoure.
    Tous les prétentieux qui la ramènent face au fantastique Zemmour quittent le plateau en miettes, complètement ratiboisés, surtout parmi les anciens politiciens, dans le style du minable Lang la serpillière sans dignité qui se tortille sur son siège pour ne pas sombrer.
    Il est étrange d’entendre systématiquement les « invités » interpeller Eric en le qualifiant d’extrémiste, de populiste et autres amabilités, tandis qu’ils l’empêchent de parler lorsqu’ils se trouvent en difficulté, BHL, Coppé, Cambadélis, Chevènement, Lang, Banaa, entre autres.
    Au lieu de s’interroger sur les raisons du succès indéniable d’Eric Zemmour, ses détracteurs préfèrent lui cracher dessus alors qu’ils n’ont pas la carrure nécessaire pour lui ressembler.
    Seul Michel Onfray peut « s’affronter » avec Eric, il a peu de divergences avec lui.
    En attendant, profitons encore de cette formidable émission avant que les dégénérés de service ne sortent leurs ciseaux et envoient Eric là où il ne devrait jamais aller….

  3. Superbe émission avec outre Zemmour des gens comme Marc Menant qui nous envoute à chaque fois avec ses épisodes historiques, et Christine Kelly qui mène cela de belle manière.
    Zemmour agace car il a une culture que seul quelqu’un comme Onfray peut contrer. Les autres, hommes politiques, du spectacle ou de la société civile, même BHL et Enthoven, sont à mille lieux de pouvoir rivaliser avec lui. Il n’y a qu’à voir les cartons faits sur Schiappa, Cambadelis, Lang, … qui sont sortis ratatinés des débats face à Zemmour. On peut être d’accord ou pas avec Zemmour, mais on en apprend toujours des choses : il aide à réfléchir car il n’avance rien gratuitement, tout est démontré et mis en perspective.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.