Experts : Al Qaïda de retour, supplante Daesh

5
2127

AL-QAÏDA EST DE RETOUR, SELON DES EXPERTS DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Lors de plusieurs débats à la conférence de l’ICT-IDC contre le terrorisme à Herzliya, il est devenu clair que le groupe Al Qaïda avait supplanté Daesh en tant que principale menace terroriste mondiale.

Les manifestants portent les drapeaux d'Al-Qaïda lors d'une manifestation antigouvernementale après les prières du vendredi

Les manifestants portent les drapeaux d’Al-Qaïda lors d’une manifestation antigouvernementale après les prières du vendredi dans la ville de Marat Numan, dans la province d’Idlib, en Syrie. (crédit photo: KHALIL ASHAWI / REUTERS)

Plusieurs experts mondiaux de la lutte contre le terrorisme ont averti lundi qu’Al-Qaïda était de retour, avait atteint un nouveau record d’adhésion parmi ses partisans dans le monde et pourrait constituer une menace croissante par le cyberterrorisme.

Lors de la conférence contre le terrorisme organisée par l’ICT-IDC à Herzliya, les responsables sont revenus à plusieurs reprises sur le thème de la menace d’Al-Qaïda, soulignant que le groupe avait supplanté l’Etat islamique en tant que principale menace terroriste mondiale.

 

 

Jay Tabb, directeur adjoint de la division de la sécurité nationale du FBI, a déclaré à la conférence qu’Al-Qaïda et ses affiliés comptent désormais 20 000 adhérents dans le monde entier – un record pour le groupe qui a perpétré les attentats du 11 septembre, mais qui a perdu son statut ces dernières années, au profit de Daesh.

À la suite de la défaite physique de l’Etat islamique en Syrie et en Iraq (l’Etat islamique disposant toujours de petites unités dans d’autres pays et d’une présence active sur Internet), Al-Qaïda s’est développé.

L’ancien chef adjoint du cyber-commandement américain, le général Vincent Stewart, a averti la conférence que l’Occident sous-estime les dangers du cyberterrorisme posés par Al-Qaïda et même potentiellement par Daesh.

Il a ajouté que l’Occident commençait enfin à sérieusement se défendre contre les cyberattaques de la Russie, de la Chine, de l’Iran et de la Corée du Nord parrainées par ces différents États.

Cependant, il a déclaré que l’Occident avait un faux sentiment de sécurité parce qu’Al-Qaida n’avait pas encore déclenché une frappe massive du cyberterrorisme et qu’il ne le pourrait peut-être pas dans l’immédiat. Il a souligné qu’Al-Qaïda est très créatif et que tant qu’il n’avait pas utilisé les avions comme une sorte de missile pour renverser les tours jumelles à New York le 11 septembre 2001, personne dans le monde de la lutte contre le terrorisme n’avait, non plus, imaginé qu’une telle attaque serait possible. Il a déclaré que tout ce qu’il restait à faire, pour Al-Qaïda, était d’embaucher des cyber-pirates informatiques ou d’acheter des cyberarmes de ces derniers, et que cela pourrait potentiellement détruire toute l’infrastructure d’un pays en un clic de souris.

Wil Van Gemert, directeur exécutif adjoint d’EUROPOL et chef de la direction des opérations, s’est fait l’écho de la cyber-menace posée par Al-Qaïda et Daesh, soulignant qu’ils avaient créé un réseau complet en ligne pour poursuivre leurs objectifs.

Michele Coninsx

La secrétaire générale adjointe et directrice exécutive du Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité des Nations Unies, Michele Coninsx, a averti que les combattants étrangers qui s’étaient battus pour le groupe État islamique et qui étaient revenus ou rentraient dans  leurs pays respectifs en Occident pourraient constituer une menace à long terme.

Bien que relativement peu de ces combattants soient rentrés en Occident à ce jour, elle a ajouté que même s’ils revenaient plus tard, ils pourraient constituer une menace pour les cellules dormantes pendant des décennies.

PAR YONAH JEREMY BOB
 9 SEPTEMBRE 2019 22:13

5 COMMENTS

  1. J’aime autant vous dire que, si c’etait moi au pouvoir, ça serait vite résolu !!!…
    Bon : plus sérieusement, à qui profitent les crimes ?
    Marchands d’armements en tout genres
    Trafiquants d’etres humains et d’esclaves
    Main basse sur les richesses sous sol des pays d’où l’on chasse les gens
    Essais de produits chimiques en tous genre sur des populations démunies, avec statistiques et études en tout genre
    Les grands bâtisseurs de ce monde pour reconstruire tout ce qui est détruit
    Bref : une élite mondialiste froide, cynique. Suivez mon regard…. non ! Pas celle à qui vous pensez en première intention. Non, non…. cherchez bien….

    • La différence est que pour combattre l’ennemi, il faut bien le connaître. C’est le BA Ba de l’anti-terrorisme. La 1ère leçon.

      • Oui, et les faire se battre entre barbares, ça c’est bien… (hamas / jihad islamique, Al Qaida / Daesh, chiites, sunnites, etc…).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.