Entente Trump-Poutine sur la Syrie à la veille du discours sur la sécurité nationale des Etats-Unis

 

Dans le cadre d’un nouvel accord bilatéral, les présidents de la Russie et des Etats-Unis s’associent pour combattre Daesh dans l’Est de la Syrie et donnent des signes d’alignement sur les rôles à tenir par l’Iran et la Turquie.

Le Président américain Donald Trump a prévu un discours inaugural  devant dévoiler sa stratégie de sécurité nationale pour l’avenir, lundi 18 décembre. Cela couvrira les questions épineuses comme les relations américaines avec la Chine, la menace nucléaire de la Corée du Nord, l’expansionnisme iranien et la stabilité du Moyen-Orient.

Les sources de Debkafile informent que le président s’exprimera dans la cadre d’un assouplissement des relations avec le président Vladimir Poutine.  Cette embellie de l’atmosphère s’est reflétée durant les récents appels téléphoniques et, plus que tout, à travers l’intensification de la coopération en matière de renseignements militaires pour combattre l’Etat Islamique et dans le conflit syrien dans son ensemble.

Poutine a tiré profit de son point de presse de fin d’année, jeudi 14 décembre, pour présenter ses félicitations à Trump pour ses réalisations économiques et ses efforts afin d’apporter au peuple américain une amélioration de leurs conditions de vie. Au cours de leurs conversations téléphoniques, nos sources révèlent qu’ils s’accordent au moins sur deux sujets  :

  1. Comment travailler ensemble afin d’en finir avec les capacités de combatte de Daesh dans l’est de la Syrie et,
  2. Rapprocher leurs positions concernant les activités de tierce parties en Syrie, principalement l’Iran et la Turquie.

Sur le premier point, ils concordent pour que les forces américaines déployées dans le nord de la Syrie et les forces russes dan,s les secteurs ouest et est coordonnent dorénavant leurs opérations. Pour la première fois, les forces aériennes russes auront l’autorisation de la part des forces américaines de frapper des cibles à l’Est du Fleuve Euphrate. C’était impensable dans le cadre d’un précédent accord entre les deux puissances.

Poutine a rendu la pareille par une promesse  de retenir les forces syriennes, iraniennes et du Hezbollah combattant dans l’Est et de les empêcher d’attaquer les groups militaires soutenus par les Etats-Unis, en particulier contre es Forces Démocratiques Syriennes et l’YPG kurde.

Au sujet des interventions iranienne et turque dans la guerre syrienne, nos sources révèlent que Poutine a promis à Trump que les Russes agiraient de façon à empêcher l’Iran et ses séides, ainsi que la Turquie, d’ouvrir de nouveaux fronts de guerre. En particulier, il a entrepris de contenir les opérations militaires iraniennes en Syrie.

La Maison Blanche a confirmé dimanche que le Président Poutine avait appelé le Président américain pour le remercier du tuyau envoyé par la CIA qui a fait avorter un attentat majeur contre la principale cathédrale de Saint-Petersbourg, au cours du week-end dernier. Juste à temps, la police russe a été en mesure de cerner et d’appréhender sept membres d’une cellule de Daesh dans la ville, ainsi que leur arsenal de fusils d’assaut automatiques et que leurs explosifs.

  

Adaptation : Marc Brzustowski

Trump-Putin understanding on Syria on eve of US national security speech

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.