Les frères Kahlon contre les frères Xantini : la guerre des criminels de la région de Tel-Aviv qui effraie la police

Il y a environ un mois, le père et les frères Kahlon ont été arrêtés avec 17 autres complices, d’autre part, il y a environ six mois, les frères Xantini, qui sont considérés comme leurs rivaux directs dans la région de Tel Aviv, Rishon Lezion et Holon, ont été libérés. Mais la police appelle les Xantinis à ne pas se réjouir de l’arrestation : « Ils sont les suivants. » La tentative de meurtre dans le centre commercial Kanion Hazaav, s’est soldée par un raté et la guerre avec des centaines de millions de shekels en jeu sont au centre du conflit entre le couple de frères.

Pendant de longs mois, les détectives de l’unité centrale de la police du district de Tel-Aviv ont mené une surveillance secrète de l’organisation criminelle Kahlonim : les frères Avi, 37 ans, Noam, 33 ans, et le chef de famille, le père Shmuel, 63 ans. L’organisation des Kahlonim a terrorisé de nombreux criminels et civils à Tel Aviv, Rishon Lezion, Holon et Bat Yam. Il y avait ceux qui leur auraient contracté des prêts et auraient dû payer des taux d’intérêt mortels, notamment en saisissant des propriétés et des véhicules. Il y avait ceux qui ont également subi des menaces de meurtre s’ils ne payaient pas les dettes. Il y a environ un mois, le père et ses enfants ont été arrêtés ainsi que 17 membres de l’organisation.

« Ils ont détruit la vie de nombreuses personnes. Il s’agit d’une organisation criminelle cruelle, effrayante et terrifiante qui s’est également livrée à des meurtres et à des atteintes à des civils », affirme un policier : « Ceux qui n’ont pas payé ont reçu des grenades chez eux ou des coups de feu, dans d’autres cas des maisons et des entreprises ont également été incendiées. Ils ont extorqué et menacé des gens vraiment malheureux. Ils ont leur propre vie tranquille, certains d’entre eux n’ont aucun lien avec le monde du crime.

Ces dernières années, la famille criminelle Kahlon a été considérée comme l’une des plus effrayantes du centre du pays. Une organisation criminelle de rue. Les frères Avi, Noam et le père Shmuel sont considérés comme des cibles très importantes de la police de Tel-Aviv. Ils ont purgé des peines de prison, mais cela n’a pas affecté leur force, au contraire, ils se sont renforcés et sont devenus une force criminelle qui compte plus de 100 complices qui obéissent. Leurs consignes est d’exécuter les ordres.

Celui qui ne leur paie pas de protection ou ne rembourse pas ses dettes, ils ne le laisseront pas respirer et vivre. Ils ont des « réfrigérateurs » – des individus très effrayants et cruels. Lorsque les gens rencontrent les frères Kahlon ou leurs complices, ils tremblent de peur. Ils urinent sur eux à force d’être secoués », explique un criminel du centre du pays qui connaît l’organisation criminelle de la famille Kahlon, « les seuls capables de s’occuper d’eux sont les frères Shawn et Dean Xantini qui reçoivent le soutien de l’organisation criminelle des musulmans et du criminel Eran Haya. Il y a une guerre totale entre eux et il y a aussi eu des assassinats et des tentatives d’assassinat. Ils donnent du fil à retordre à la police.

La famille Kahlon est originaire du quartier Jesse Cohen à Holon. Le père Shmuel a été sauvé à plusieurs reprises de tentatives d’assassinat, notamment d’un engin explosif placé dans sa voiture par des criminels soupçonnés d’être liés à l’organisation rivale des frères Xantini. Malgré cela, il a réussi à mettre à niveau son empire criminel lorsqu’il a fondé le gang « Bukharim » qui a commencé à contrôler le triangle au centre du pays : Holon, Bat Yam et Rishon Lezion. À partir du même gang, Kahlon a créé une organisation criminelle qui s’occupe de prêts sur le marché gris, de partenariat dans les changeurs de monnaie, de recouvrement de créances et, selon des sources policières, également de protection contre les entreprises prospères. Plus tard, il a déménagé pour vivre à Yavneh Haruka, un quartier prestigieux où vivent de nombreux policiers et officiers de l’armée ainsi que le chef de la mafia de Jérusalem, Yitzhak Bar Mocha. Dans ce quartier, il y a eu plusieurs incidents de tirs et d’explosions d’engins explosifs au cours de l’année écoulée.

L’organisation des Kahlons gagne des centaines de millions de shekels par an et est considérée comme indépendante sans aucune alliance avec de grandes organisations criminelles. Ils sont considérés comme très suspects et ne font confiance qu’à eux-mêmes. Ces dernières années, les Kahlonim ont été dans une guerre sanglante avec les frères Dean et Sean Xantini. Il y a ceux dans la police qui appellent la guerre entre eux : « Le hot derby du Triangle des Bermudes ». Les frères Xantini, originaires de Holon, ont formé autour d’eux une armée de criminels de rue disciplinés et très fidèles qui ont commencé à pénétrer sur le territoire des Kahlons et à y mordre, ce qui a conduit à des explosions et des assassinats. Les frères Xantini et les Kahlon sont rapidement devenus des cibles privilégiées de la police de Tel-Aviv qui a commencé à les surveiller 24 heures sur 24.

Shimi Dadon, 29 ans, originaire d’Eilat, aurait appartenu à l’organisation des Kahlonim et aurait fait des missions pour eux. Le 4 août 2021, Dadon est arrivé à moto près du Golden Mall. Il aurait été utilisé pour transporter de l’argent pour les Kahlons.

La police soupçonne que Dadon était censé rencontrer les frères Noam et Avi Kahlon qui ont été invités à la réunion par un criminel qui leur devait beaucoup d’argent. L’agresseur prévoyait d’éliminer les Kahlons dans ce que l’on appelle dans l’argot de la pègre : « Red Hood ». Deux criminels qui ont été envoyés en mission par le criminel qui devait de l’argent aux Kahlons sont arrivés à la réunion et leur ont tiré dessus, les balles ont raté les Kahlons mais ont touché Dadon qui a été tué sur le coup . Contre les quatre personnes impliquées dans l’assassinat, des actes d’accusation pour meurtre ont été soumis au tribunal de district de Tel-Aviv. Le soupçon que des criminels identifiés ou appartenant à des membres de l’organisation des Xantini sont à l’origine de l’assassinat.

Les frères ont été arrêtés il y a environ quatre ans, soupçonnés d’être à la tête d’une organisation criminelle, d’extorsion et de menaces contre des citoyens et des propriétaires d’entreprises qui leur ont contracté des prêts à des fins de jeu et ont volé plus de 100 millions de shekels en espèces. De toute cette affaire grave, il restait des pans marginaux d’extorsion par menaces et les frères ont été condamnés à des peines de 41 mois de prison pour le père et 53 mois pour Noam.

Mais les Kahlonim n’ont cessé de faire les gros titres. Il y a environ deux ans, l’affaire grave a explosé selon laquelle un gardien aurait eu des relations sexuelles avec des détenus de la prison de Zalmon.

L’affaire a agité le pays, y compris les hauts responsables de l’administration pénitentiaire qui ont été gênés par sa révélation. Selon les soupçons, la gardienne est entrée dans la cellule des frères à 4h30 du matin et s’est enfermée dans la cellule jusqu’à 6h30 du matin. Les gardiens qui sont venus à l’équipe et l’ont cherchée ont été étonnés de la voir dans la cellule des frères Kahlon. On soupçonne qu’elle a eu des relations sexuelles avec les frères en échange d’argent et de cadeaux qu’elle a reçus d’eux. Le directeur a nié avoir eu des relations sexuelles avec les Kahlons et a rejeté les soupçons à son encontre. La question d’avoir des relations sexuelles n’a pas été prouvée à ce jour. Les frères n’ont pas été poursuivis dans cette affaire et n’ont fait l’objet d’aucune enquête.

La libération des frères Xantini de prison il y a environ six mois  a ravivé la  guerre avec l’organisation des frères Kahlon dans la bataille pour le triangle de Rishon LeZion, Holon et Bat Yam. Un domaine qui, au cours de la dernière décennie, a coûté la vie à de nombreux criminels qui ont été tués dans des affrontements entre criminels de grandes organisations criminelles.

Il ne fait aucun doute que l’arrestation des frères Kahlon et de leur père Shmuel a joué en partie , mais quiconque pense que l’organisation des Kahlons restera dans un espace vide se trompe. L’organisation est vivante, respire et donne des coups de pied. Ils ont des complices sur le terrain. « Je ne suggérerais pas aux frères Xantini d’ouvrir des bouteilles de champagne parce qu’ils sont les suivants », a prévenu un policier, « depuis qu’ils ont été libérés de prison et qu’ils ont déménagé pour vivre dans le nord de Tel-Aviv, nous nous asseyons sur eux et suivons chacun de leurs pas .Nous ne les laisserons pas peindre les rues en rouge.

JForum.fr – Makao

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.