Au Danemark, un club de motards juifs et musulmans pour promouvoir l’amitié

Lorsque les 80 tombes du cimetière juif de Randers, au nord du Danemark, ont été découvertes profanées en 2019, lors de la commémoration de la nuit de Cristal, le choc fut immense pour la communauté juive du pays. L’odieuse œuvre d’un groupe néo-nazi. Depuis, tous les ans, le cimetière reçoit la visite de gardiens improbables les 9 et 10 novembre, à la date anniversaire du progrom antijuif de 1938, celui d’un club de motards juifs et musulmans.

MuJu & Co a été créé aux lendemains de la profanation. Réunies par le même amour de la moto, des personnes de confession juive, musulmane et leurs alliés ont fondé ce club interreligieux.

« Nous faisons cela pour nous assurer que cela ne se reproduira plus, et nous ferons de même si quelqu’un (profane) le cimetière musulman… ou même un cimetière bouddhiste ou chrétien », raconte à The Times of Israel Sohail Asghar, cofondateur et vice-président de MuJu & Co.

L’association se rassemble en d’autres occasions et en d’autres lieux, là où on n’attend pas des motards, reconnaissables à leurs vestes en cuir. Devant un cimetière juif un jour, une mosquée de Copenhague un autre… Ensemble, ils participent à des fêtes religieuses juives et musulmanes et organisent des voyages comme au Mémorial d’Auschwitz-Birkenau, en Pologne, cette année 2022, à l’initiative de membres musulmans du club.

L’initiative vise à « rechercher le dialogue, la paix, la collaboration et la construction de ponts », déclare le cofondateur Dan Meyrowitsch. « Nous trouvons de bons amis, apprenons à nous connaître et comblons les lacunes que nous pensions exister, mais nous avons réalisé qu’elles n’existaient pas du tout. »

Source : saphirnews.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.