Déclaration du Premier ministre Binyamin Netanyahou

Après consultations avec les acteurs compétents, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a délivré un message à la nation concernant les consignes durant les trois semaines du confinement. Les ministres de la Santé et des Finances se sont également exprimés.

Après avoir rappelé qu’il est constamment occupé à la gestion de la crise du Corona, même lorsqu’il était à Washington, Binyamin Netanyahou a indiqué que les données de la contamination sont particulièrement inquiétantes depuis 48 h et qu’il n’hésitera pas à resserrer encore davantage les consignes de ce confinement.

Il n’a toutefois rien annoncé de précis, indiquant qu’il veut d’abord se concerter avec les autres membres de la coalition et en particulier Benny Gantz.

Le Premier ministre a aussi rappelé que l’économie israélienne était entrée dans la crise avec une forte solidité ce qui lui permettra de mieux résister que beaucoup d’autres pays occidentaux.

Avant de conclure et souhaiter Chana Tova, il a exhorté encore une fois la population à respecter les deux consignes de base: porter un masque et éviter totalement les rassemblements humains.

« Je ne cherche pas à imposer de nouvelles restrictions mais je n’hésiterai pas à le faire si nécessaire » a été le message central du Premier ministre.

Le ministre des Finances Israël Katz a exposé toute une série de nouvelles mesures prises pour aider les différentes catégories : chômeurs, indépendants, entrepreneurs, travailleurs en congé sans solde.

Par ailleurs, il a annoncé une mesure symbolique importante : il proposera lundi au conseil des ministres une baisse des salaires des ministres, vice-ministres et députés « pour montrer l’exemple » et compte proposer des baisses dans les (très) hauts salaires du secteur public. « Tout le monde doit participer à l’effort national », a dit le ministre.

De son côté, le ministre de la Santé Yuli Edelstein a demandé à la population de « jouer le jeu » afin de ne pas provoquer un effondrement du système de santé du fait d’un nombre trop important de malades gravement atteints. Il en a profité pour remercier encore une fois tout les personnels médicaux « qui sont quotidiennement au front et sont les premiers à payer le prix ».

Photo Olivier Fitoussi / Flash 90

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.