Des dizaines d’élèves israéliens positifs, retour du masque.

Variante indienne venue de l’étranger: Des dizaines d’élèves israéliens positifs, retour du masque!

44 élèves d’une école de Binyamina ont été trouvés vérifiés positifs. La raison en est probablement des contaminés venus de l’étranger. Les résultats des tests ont révélé qu’ils étaient infectés par la variante indienne.

Le ministère de la Santé a déclaré que la source de l’épidémie de corona dans les écoles Karamim et Amirim de Binyamina se trouve dans une famille récemment revenue de l’étranger. «Jusqu’à présent, 45 élèves infectés ont été diagnostiqués, tous dans un état bénin. Au moins neuf d’entre eux ont développé des symptômes de la maladie. Le maire Haim Bibbs a déclaré qu’à la suite d’une épidémie à l’école, il avait reçu des demandes de renseignements sur les familles revenant de l’étranger et avait ordonné un renforcement de la surveillance.

L’épidémie de Binyamina a été découverte grâce à une vaste opération d’échantillonnage, qui a commencé avec le premier enfant malade dans l’école Karmim. Suite à cette nouvelle, dans différents groupes d’âge de l’école, davantage d’élèves ont été examinés et neuf autres ont été trouvés positifs. Les échantillons ont été étendus à plus d’écoles et ce matin 35 autres cas vérifiés des écoles Karmim et Amirim ont été trouvés. Les nouveaux cas font l’objet d’une enquête par le Bureau de la santé de Hadera.

Plus tôt, il a été signalé qu’en raison de l’épidémie parmi les étudiants, l’école Karmim a été fermée et des tests y seront effectués pour les autres étudiants. Le conseiller local de Binyamina, Givat Ada, a déclaré qu’ «après une consultation d’urgence avec le ministère de l’Éducation, il a été décidé que l’école Karmim n’ouvrirait pas demain». Le conseiller a précisé qu’aucun membre du personnel de l’école n’était infecté.

44 élèves positifs au COVID-19, le variant Delta suspecté.

Le conseiller a ajouté que l’incident est sous contrôle total: «Nous sommes en contact direct avec les enfants vérifiés, les isolés, les parents et les facteurs pertinents du système éducatif et du ministère de la Santé». Shai Ivgi, le père d’un élève de septième année, a déclaré qu’il avait reçu hier un message indiquant que son fils devait être placé en isolement. «Bien sûr, il est venu tout de suite, et nous l’avons emmené avec ses frères et sœurs pour des tests, même s’ils vont dans d’autres écoles», a déclaré Ivgi. «Heureusement, tout le monde est sorti négatif mais ce n’est pas encore fini. En termes d’informations, nous sommes nourris d’informations qui circulent dans les groupes de parents, où l’on parle déjà de 70 patients. Il y a de la colère mais on ne sait pas vers qui. Nous sommes vaccinés et prudents, «Peut-être à cause de quelqu’un qui n’a pas fait attention. Les gens ont besoin de se réveiller, de comprendre qu’il n’y a pas de place pour la complaisance».

Une autre épidémie de corona a été enregistrée cette semaine à l’école primaire Asif de Modi’in, où des élèves de sixième année ont été infectés. Les 90 élèves de la classe sont entrés en isolement et le Home Front Command a effectué des tests pour tous les élèves de l’école. L’épidémie a été révélée après qu’il a été découvert que deux élèves de l’école avaient été infectés par le virus. En peu de temps, des tests ont été effectués sur des dizaines d’élèves avec l’aide des caisses de santé de la ville et du ministère de l’Éducation. Lors de ces tests, neuf autres étudiants se sont révélés positifs pour le virus.

Le maire de Modi’in, Haim Bibbs, a annoncé samedi soir que l’obligation de porter des masques revenait dans les écoles primaires et secondaires face à une augmentation du nombre d’habitants vérifiée du corona virus. Le nombre de personnes diagnostiquées avec l’épidémie est actuellement de 20, dont 15 de l’école Asif: «En plus des élèves et des membres de la famille de la communauté scolaire Asif, d’autres résidents vérifiés de l’école Urban C et de l’école Mor ont été découverts. «Afin d’interrompre la chaîne d’infection, des avis ont été envoyés à tous les étudiants et membres du personnel qui devaient entrer en isolement, et nous avons également exploité, en coopération avec le Home Front Command, un complexe de test corona à l’école Asif tout au long de la fin de semaine».

Il a appelé les administrations scolaires et tout le personnel éducatif à adhérer au prétexte du port de masques, et a appelé les parents à éviter autant que possible d’entrer dans les zones des établissements d’enseignement et à le faire en coordination avec le personnel éducatif. «Je noterai que nous avons reçu des demandes de renseignements sur des familles qui violent les directives d’isolement et mettent ainsi en danger la santé publique. J’ai demandé à l’unité de police municipale de faire des visites surprises dans les maisons d’isolement et ceux qui ne sont pas isolés seront condamnés à une amende conformément à la loi».

Ce Dimanche, le ministère de la Santé a publié un décret obligeant les écoliers de Modi’in et de Binyamin à porter des masques dans les locaux de l’école et même à l’extérieur pendant les récréations. Le décret est intervenu après qu’on a appris hier que 44 écoliers de Binyamina et 15 de Modiin sont infectés par le coronavirus. La source de la propagation de la maladie est connue – des parents revenus de l’étranger ont infecté leurs enfants et ils ont déjà apporté le virus dans leur établissement d’enseignement. A Binyamin et Modiin, des tests ont été effectués sur des écoliers après les premiers cas de la maladie et de nouveaux cas ont été identifiés hier.

Des écoliers infectés par le coronavirus ont également été identifiés dans le kibboutz Ashdot Yaakov à la pointe sud du Kinneret. Des résidents du kibboutz se sont rendus aux Émirats arabes unis et en ont ramené le coronavirus.

En Israël, on craint beaucoup que la «souche indienne» Delta, plus contagieuse que celles avec lesquelles l’humanité avait été traité auparavant, n’ait été introduite dans le pays. Une personne malade infecte 18 personnes, ce qui contribue à une épidémie rapide.

JForum ‒ Infos Israel-news

4 Commentaires

  1. Il est certain que Pfizer, Moderna et très probablement d’autres vaccins sont très efficaces contre les variants mais il ne faut pas oublier que nous évoluons encore aujourd’hui dans beaucoup d’incertitudes et la problématique des voyages à l’étranger que ce soit aux Emirats arabes ou dans d’autres pays sont sujets à inquiétudes quand à l’aspect de la respectabilité des mesures prises par les gouvernements de ces pays. Il ne faut pas perdre de vue qu’une main d’oeuvre étrangère importante circule dans ces pays et par là même des risques d’infections importants venant d’Inde et d’ailleurs où la pandémie fait rage.

  2. On s’en sortira jamais de cette épidémie avec tous ces hilonim et kipa srouga qui sillonnent le monde par temps de pandémie !
    Sans parler de leur fête sauvage, ils ne respectent aucune règle !

    (Pour les kipa srouga qui lisent ce commentaire il faut le lire au second degré)

  3. Je ne vois pas comment le variant indien d’autant plus que celui-ci correspond au variant anglais nous a-t-on dit, a pu arriver en Israël sachant que les liaisons vers Israël sont très limitées depuis un an, qu’il faut avoir un passe-sanitaire, donc vacciné, ou alors présenter un test PCR négatif.

    De-plus, nous-a-t-on pas dit que les « vaccins » Pfizer et Moderna étaient efficaces contre tous les variants?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.