Comment les Pro-Palestiniens manipulent les faits

28
4219

Comment les Pro-Palestiniens s’y prennent pour manipuler les faits

 

 

Par Manfred Gerstenfeld

Les deux partis palestiniens dominants sont des Institutions à vocation criminelle. Le Hamas, qui domine Gaza, a pour unique but le génocide des Israéliens, même si, de temps en temps, ses dirigeants tentent de le dissimuler. Le Fatah, le parti dirigeant de l’Autorité Palestinienne (AP), glorifie le meurtre des civils israéliens. L’AP les récompense également sur le plan financier, ainsi que leurs familles. Il y a quelques décennies, la plupart des Occidentaux un tant soit peu décents – qui n’étaient ni Nationaux-Socialistes, ni Fascistes, ni Communistes- auraient considéré ceci comme abominable, ou par l’un ou l’autre de ses synonymes : détestable, répugnant, dégoûtant, répulsif, haïssable, haineux ou scandaleux.

Beaucoup d’hommes politiques occidentaux pro-palestiniens et d’autres, dans leurs attaques verbales contre Israël – une démocratie qui combat contre ses ennemis terroristes avec une main attachée derrière le dos, à cause des lois internationales – ne prêtent guère la moindre attention aux crimes palestiniens. Y consacrer du temps affaiblirait leur anti-israélisme. Dans le but de mieux comprendre la négligence systématique face à de tels crimes, cela peut aider de diviser ces pro-Palestiniens en un certain nombre de catégories. Les plus extrémistes  sont les partisans des mouvements terroristes génocidaires. Pourtant, il est assez rare qu’ils le déclarent ouvertement. Le dirigeant du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, représente une exception, en appelant le Hamas et le Hezbollah “mes frères” et mes “amis”[1].

Une deuxième catégorie concerne les protecteurs de meurtriers. On peut les trouver dans divers secteurs de la gauche. Margot Wallstrom, la ministre socialiste des Affaires étrangères de Suède, est une des personnalités situées dans cette catégorie[2]. Elle a réclamé une enquête internationale sur la mort de terroristes, éliminés par Israël, au cours d’attaques particulièrement meurtrières. Puisqu’elle ne l’a jamais fait pour aucun autre pays ayant tué des terroristes dans de tels attentats, cela correspond à un acte caractéristique d’antisémitisme, selon la définition de l’Alliance Internationale pour la Mémoire de la Shoah (IHRA).[3]. Le vote de la suède en faveur de cette définition, en tant que partie prenante du Bureau de cette organisation permet d’autant plus son acceptation.

Une troisième catégorie peut être définie comme les “dissimulateurs” de crimes palestiniens. Ils attaquent verbalement Israël et gardent le plus complet silence sur l’énorme criminalité palestinienne. La Grande-Bretagne est devenue un endroit où il est facile d’identifier des personnalités importantes appartenant à cette catégorie. L’une est l’ancienne Ministre du Parti Travailliste, Clare Short. Dans une lettre au Financial Times, elle a écrit que la racine du problème de l’antisémitisme est “la conscience croissante de l’Injustice et de la souffrance infligées par Israël aux Palestiniens[4]“. Il n’y avait pas un mot dans cette lettre concernant la criminalité institutionnelle et le soutien aux meurtres apporté par les partis palestiniens, qui imprègnent complètement leur société. Par le passé, Short a aussi invité le dirigeant d’alors du Hamas, Khaled Meshaal à s’adresser devant les députés britanniques. Un simple problème technique l’en a empêché[5].

Une quatrième catégorie de pro-Palestiniens concerne ceux qui minimisent les crimes institutionnels palestiniens. Le parti travailliste est à nouveau une bonne source d’exemples. L’ancien ministre et Lord Peter Hain, avec Daniel Levy, a écrit un article dans Open Democracy, dans lequel ils ont mentionné “le traitement abominable des Palestiniens par les gouvernements israéliens successifs[6]“. Ils ont prêté leur attention, non seulement aux droits des Palestiniens, mais aussi aux droits d’Israël. Le terme “abominable” ni aucun de ses synonymes n’apparaît dans ce long article concernant les Palestiniens. Pour être équitable, on doit mentionner qu’il y a aussi des socialistes qui disent explicitement que récompenser le meurtre de civils israéliens est horrible.

Pas mal de gens dans ces quatre catégories font de fausses déclarations affirmant qu’ils sont en faveur des droits de l’homme, de la liberté, de la justice et de la moralité. Ils sont essentiellement en faveur d’une moralité à deux vitesses.

Les attitudes de ces différentes catégories de manipulateurs des faits devraient provoquer  un débat déterminant qui se tient rarement si ce n’est jamais : jusqu’à quel point ces quatre catégories de pro-Palestiniens sont-ils les alliés objectifs, les partisans ou les collaborateurs de ces crimes? Plusieurs sessions de ce débat devraient être consacrées aux progressistes.

L’instauration de ces cat”égories de Pro-Palestiniens fournit aussi les outils pour évaluer où se situe certaines personnalités spécifiques. Les partis de la gauche européenne, dont les partis socialistes sont des organisations où on peut aisément trouver un certain nombre de personnes qui correspondent aux quatre catégories ci-dessus. Ceci est loin de se limiter aux pays nordiques. C’est le cas, même en Allemagne, où les hommes politiques de premier plan auraient dû tirer des leçons de son passé épouvantable. En 2012, par exemple, le secrétaire général du moment, au parti socialiste SPD, Andrea Nahles, a confirmé que le Fatah et le SPD avaient énormément de choses en commun[7].

Cependant, on trouve d’autres endroits où la catégorisation ci-dessus est importante, comme les primaires au sein du parti démocrate des Etats-Unis. Bernie Sanders proclame qu’on devrait “traiter le peuple palestinien avec une sorte de respect et de dignité qu’il mérite[8]“. Il n’a pas expliqué en quoi c’était compatible avec la criminalité institutionnalisée palestinienne. Sanders n’a, d’ailleurs, jamais dû faire mention de cette dernière. Elisabeth Warren est une autre candidate à l’investiture présidentielle qui mérite attention sur le sens que prend sa campagne pour les primaires[9]. On devrait aussi suivre de près et entrer dans ces catégories les membres du congrès antisémites à temps partiel Ilhan Omar et Rashida Tlaib et, plus récemment Alexandra Ocasio-Cortez[10].

On peut aussi analyser les médias selon ces instruments d’évaluation. Il n’est pas difficile d’exposer, par exemple, les travers du New York Times ou d’un quotidien national allemand dominant comme le Súddeutsche Zeitung.

Une grande question demeure : pourquoi cette catégorisation apparaît-elle dans un éditorial? Où sont donc passés le premier ministre israélien, le gouvernement et les ministères? Pourquoi n’ont-ils pas, depuis longtemps, adopté cette approche pour rendre publique la fausse moralité de beaucoup trop de Pro-Palestiniens? L’avoir fait aurait fourni aux ambassades israéliennes, un outil facile à manier pour révéler les manigances de ces manipulateurs.

 

Par Manfred Gerstenfeld

Cet article est paru dans le Jerusalem Post

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

—————-

 

[1] https://foreignpolicy.com/2018/10/03/jeremy-corbyn-has-a-soft-spot-for-extremists-ira-hamas-hezbollah-britain-labour/

[2] http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/22070

[3] https://www.holocaustremembrance.com/working-definition-antisemitism

[4] https://www.ft.com/content/12d113cc-ae0c-11e9-8030-530adfa879c2

[5] https://www.jpost.com/Middle-East/Glitch-scuttles-Mashaals-UK-address

[6] www.opendemocracy.net/en/opendemocracyuk/labour-left-antisemitism-israel-and-palestine-way-forward/

[7] www.sueddeutsche.de/politik/nahost-konflikt-zentralrat-der-juden-empoert-ueber-spd-papier-zur-fatah-1.1520896

[8] https://www.haaretz.com/us-news/sanders-says-he-would-leverage-u-s-aid-against-netanyahu-s-racist-government-1.7580041

[9] https://www.jpost.com/American-Politics/Elizabeth-Warren-says-yes-to-ending-Israels-occupation-595294

[10] https://www.foxnews.com/politics/new-squad-talking-point-boycotting-israel-like-boycotting-nazi-germany

28 COMMENTS

  1. Pour moi la phrase la plus importante de l’article est:”OÙ SONT DONC PASSÉS LE PREMIER MINISTRE ISRÉLIEN, LE GOUVERNEMENT ET LES MINISTÈRES?” Il faut quand même constater que le gouvernement israélien est remarquablement apathique en ce qui concerne la lutte contre la propagande “palestinienne” et celle des collabos de tous poils. Un exemple: https://www.jforum.fr/ahmad-tibi-declare-vouloir-un-mont-du-temple-judenrein.html#comment-249348 OR SELON LA LOI FONDAMENTALE DE LA KNESSET DU 12 FEVRIER 1958, ARTICLE 15A, 16 ET 16A.CHAQUE DÉPUTÉ DE LA KNESSET (ARABES COMPRIS) DOIT DÉPOSER UNE DÉCLARATION D’ALLÉGEANCE À L’ÉTAT D’ISRAEL:
    DONC LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN A TOUTES POSSIBILITÉS JURIDIQUES ET LÉGALES POUR EXPULSER AHMAD TIBI DÉFINITIVEMENT DE LA KNESSET.
    C’EST DONC LA FAUTE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN SI CET INDIVIDU PEUT CRACHER SON VENIN À LA KNESSET ET ÊTRE PAYÉ EN TANT QUE DÉPUTÉ! EXEMPLE TYPIQUE DU MASOCHISME ISRAÉLIEN (J’en ai 350 autres exemples) COMMENCONS PAR BALAYER DEVANT NOTRE PORTE ET APPLIQUER NOS PROPRES LOIS AU LIEU DE PLEURER SUR L’ANTISÉMITISME DES AUTRES. J’ajoute que j’ai rédigé un “Manuel de Contre-Propagande Offensive” pour le gouvernement israélien, qui l’a superbement ignoré ainsi qu’il l’a fait pour l’excellent livre de Manfred Gerstenfeld “The war of a million cuts”

  2. Dans l’ensemble les arguments avancés dans vos commentaires sont bien trop alambiqués, car la vérité est toute simple:
    Il s’agit tout simplement d’ANTISEMITISME.

    • Pour moi la phrase la plus importante de l’article est:”Où sont donc passés le premier ministre israélien, le gouvernement et les ministères?” Il faut quand même constater que le gouvernement israélien est remarquablement apathique en ce qui concerne la lutte contre la propagande “palestinienne” et celle des collabos de tous poils. Un exemple: https://www.jforum.fr/ahmad-tibi-declare-vouloir-un-mont-du-temple-judenrein.html#comment-249348 OR SELON LA LOI FONDAMENTALE DE LA KNESSET DU 12 FEVRIER 1958, ARTICLE 15A, 16 ET 16A.CHAQUE DÉPUTÉ DE LA KNESSET (ARABES COMPRIS) DOIT DÉPOSER UNE DÉCLARATION D’ALLÉGEANCE À L’ÉTAT D’ISRAEL:
      DONC LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN A TOUTES POSSIBILITÉS JURIDIQUES ET LÉGALES POUR EXPULSER AHMAD TIBI DÉFINITIVEMENT DE LA KNESSET.
      C’EST DONC LA FAUTE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN SI CET INDIVIDU PEUT CRACHER SON VENIN À LA KNESSET ET ÊTRE PAYÉ EN TANT QUE DÉPUTÉ! EXEMPLE TYPIQUE DU MASOCHISME ISRAÉLIEN (J’en ai 350 autres exemples) COMMENCONS PAR BALAYER DEVANT NOTRE PORTE ET APPLIQUER NOS PROPRES LOIS AU LIEU DE PLEURER SUR L’ANTISÉMITISME DES AUTRES

  3. La classification des ennemis d’Israël chez les dirigeants et médias Occidentaux par Dr Manfred Gerstenfeld est pertinente et intéressante. La question se pose comment des personnes apparemment sensées, qui devaient s’opposer contre les agissements des terroristes du Fatah, Hamas, Djihad, Hezbollah et l’Iran des mollahs, qui commettent un génocide systématique contre la population civile d’Israël, soutiennent leurs crimes contre le peuple d’Israël.

    Il y a d’abord ceux qui épousent les actes génocidaires des terroristes, l’exemple le plus fragrant est le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn ; ensuite il y a ceux qui protègent les terroristes criminels qui ont du sang judéen sur leurs mains, l’exemple le plus pertinent est la Ministre des Affaires Etrangères socialiste de Suède Margot Wallstrom ; il y a ceux qui cachent les crimes des terroristes tout en critiquant injustement Israël, l’exemple est sans conteste l’ancienne Ministre Travailliste Clare Short ; et enfin il y a ceux qui minimisent les crimes des terroristes, l’exemple parfait est l’ancien Ministre travailliste Lord Peter Hain. Le même constat et classification peut se faire dans les médias Occidentaux.

    Le Dr Manfred Gerstenfeld les appelle les manipulateurs et regrette qu’aucun Gouvernement d’Israël ne les a pas démasqués.

    Je pense comme @Eben Yaakof Feld, que parler des manipulateurs « pro-palestinien » n’est pas le bon terme, il s’agit d’anti-Judéens, disons plus simplement des antisémites. Je pense aussi comme @Bonaparte, que comme pendant la période nazie de l’Occident, quand le régime génocidaire d’Adolf Hitler exterminait les Judéens, l’Occident collaborait à cette extermination.

  4. […] Beaucoup d’hommes politiques occidentaux pro-palestiniens et d’autres, dans leurs attaques verbales contre Israël – une démocratie qui combat contre ses ennemis terroristes avec une main attachée derrière le dos, à cause des lois internationales – ne prêtent guère la moindre attention aux crimes palestiniens. Y consacrer du temps affaiblirait leur anti-israélisme. Dans le but de mieux comprendre la négligence systématique face à de tels crimes, cela peut aider de diviser ces pro-Palestiniens en un certain nombre de catégories. Les plus extrémistes  sont les partisans des mouvements terroristes génocidaires. Pourtant, il est assez rare qu’ils le déclarent ouvertement. Le dirigeant du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, représente une exception, en appelant le Hamas et le Hezbollah “mes frères” et mes “amis”[1]. […]

  5. Darmon mérite qu’on le lise même en gros caractères: tout ce qu’il dit est juste; et ne pas le lire c’est être un peu anti juif quelque part
    L’article de M Gerstenfeld est un bijou qui mérite d’être placé sur tous les murs juifs de Facebook.
    Et il met en cause les gouvernements israéliens qui n’ont rien fait conte ces manipulateurs palestiniens et ceux qui les protègent

  6. Problème quasi insoluble, si l’on veut parler le democrato redemptiano tolerance
    On a affaire à une engeance barbare violente et féroce. Rien ne repousse après son passage. On leur met un patrimoine ou de l’outillage entre les mains, ils détruisent tout. Guerroyer, trucider, torturer, assassiner est leur vie. Enfants élèves dans la violence des le départ.
    On a les mêmes en France….
    À croire que les paroles de la Marseillaise étaient prémonitoires et que : « aux armes citoyens, formez le bataillon » sont pour les vrais français qui aiment leur pays et « qu’un sang impur abreu-eu-euve nos sillons ! » sera la conséquence inéluctable.
    L’exaspération monte dans les populations et les gens s’expriment de plus en plus. Le langage béni oui oui bobo pensée unique ne marche plus.
    Et nous avons des élites dirigeantes criminelles elles-mêmes, à laisser faire. C’est du terrorisme toléré. À qui profite le crime ?

    • Vous généralisez peut-être un peu trop, non? Ils y en a beaucoup qui s’intègrent parfaitement heureusement. Tout n’est question que d’éducation peut-être, et il faut du temps pour cela. Le “terrorisme toléré”, moi j’ai trouvé que la police et la justice faisaient très bien leur travail. La plupart ont été tués ou arrêtés. Si vous êtes extrêmiste, vous trouverez en face les mêmes que vous.Il vaut mieux être patient et vigilant peut-être..

  7. […] Beaucoup d’hommes politiques occidentaux pro-palestiniens et d’autres, dans leurs attaques verbales contre Israël – une démocratie qui combat contre ses ennemis terroristes avec une main attachée derrière le dos, à cause des lois internationales – ne prêtent guère la moindre attention aux crimes palestiniens. Y consacrer du temps affaiblirait leur anti-israélisme. Dans le but de mieux comprendre la négligence systématique face à de tels crimes, cela peut aider de diviser ces pro-Palestiniens en un certain nombre de catégories. Les plus extrémistes  sont les partisans des mouvements terroristes génocidaires. Pourtant, il est assez rare qu’ils le déclarent ouvertement. Le dirigeant du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, représente une exception, en appelant le Hamas et le Hezbollah “mes frères” et mes “amis”[1]. […]

  8. L’Occident a peur des arabes et s’est transformé en collaborateur zélé contre Israël .

    Un jour ils le regretteront mais il sera trop tard .

    Quant aux Juifs collabos ils me dégoutent , ils méritent la potence comme Eichmann .

    Ce qui est certain ,

    ceux qui cherchent à faire disparaitre Israël ……… seront rayés de la carte .

  9. Très bon article auquel je souscris entièrement. Que dire de plus sinon qu’on pourrait simplifier. Au lieu de parler de pro-palestiniens qui entre nous soit dit “pro” de rien du tout sinon d’arabes, de jordaniens ou d’un “amalgame” de gens envoûtés par une idéologie mortifère appelé islam. Parlons plus tôt d’anti-Juifs cela est nettement plus clair et cela a le mérite au moins de ne trouver aucune excuse pour se justifier. En fait je rejoins Elie de Paris qui explicite tout à fait le but final d’un tel déploiement de haine tout à fait gratuite dont le jugement final ne saurait tarder.
    Béni soit le peuple d’Israël. Am Israel hay.

    • En tant qu’israélien , je voudrais faire partager ce que je vois depuis des décennies , les gouvernements passent et les premiers ministres également et avec un peu d’attention , on peut constater que le D… d’Israël sauve son Peuple même contre les erreurs de ces gouvernements et de ces premiers ministres concernant leur attitude timorée devant l’ennemi arabe acharné et génocidaire ! de même que D… a endurci le cœur de Pharaon , il endurcit celui des ” palestiniens ” qui ont refusé TOUTES propositions des israéliens pouvant amener la première étape vers la fin du conflit ! leur attitude se résume par :”tout ou rien ” !


  10. Pourquoi persister a nommer ces Arabes, des “Palestiniens” ?
    Cette appellation est usurpé et l’utiliser pour les désigner, participe à leur reconnaissance implicite.
    Ce ne sont que des Arabes sans légitimité !

  11. Il n’y a pas de pro “palestiniens”.
    Si c’était des loups, des lions ou des ours, ou un tsunami, ou des tremblements de terre qui attaquaient Ysraël, on trouverait les mêmes détracteurs qui justifieraient ces “attaques”, disant que les israelojuifcolondéicides dominateurs l’ont bien cherché.
    Si Ysraël n’existait pas, il n’y aurait pas de palestiniens.
    Ceux-là ne sont que prétextes pour hair et détruire le peuple choisi, impunément, discrètement .
    En fait, il s’agit de la lutte du Bien contre le mal, combat ontologique dont l’issue est proche, puisque les délais sont atteints.
    Et si Ysraël, malgré tous et tout, est toujours là, plus vaillant que jamais, l’issue ne fait aucun doute. Le Seigneur n’est jamais en vacances…
    Excellent 9/10 av à tous.

  12. Les “pro-palestiniens” ne sont que des frustrés et des réactionnaires epidermiques qui pensent qu’ils ont leur mot a dire sur le retour d’Israël sur sa Terre.

  13. Excellent article.
    Personnellement je n’arrives pas a comprendre la logique des pro palestiniens ou alors.ils.sont aveugles ou aveuglés par les mass medias qui par interet politico financier s ‘allient tout comme la politique etrangere des pays Europeens pour la plupart en faveur de la cause des.pays Islamiques a tendance radical.
    Les gens sont bernés avec les colonies Israéliennes en autre et les manifestations soit disant pacifiques des Gazaouis et ne realisent pas .que le.financement du
    Hamas et des palestiniens provient de
    l Iran et du Quatar et de la turquie qui financent le terrorisme et dont on souffre par des attentats en Israel et en Europe et le reste du monde.Hélas l antisémitisme ou antisionisme les induit vers un autre extreme qui est le Djihadisme et ses conséquences .Ils oublient leur propre occident car apres les juifs se seea aux Chrétiens d être sur le banc .

  14. Le mal est fait ,plus de 3 generations de français ,s informent en consultant les médias .par conviction religieuse ,et autant idéologique ,il ne peut pas souscrire au narratif Israélien.
    Je dirai ,et bien c est leur problème ! Seulement ,les Juifs qui résident encore dans ce pays ,seront de plus en plus les otages qui devront baisser la tête pour survivre !

  15. Je souhaite dire mon admiration, et ma reconnaissance, envers tant de lecteurs du Figaro (que je lis en ligne) qui, dans le courrier des lecteurs, denoncent les manquements quotidiens de ce journal (parmi la plupart des autres). Aujourd’hui, dans une nouvelle breve, le Figaro titrait “Quatre Palestiniens abattus a la frontiere israelienne”; l’article commencait par “quatre palestiniens “armes” ont tente de penetrer …” (source: armee israelienne). Le journal a recu une volee de critiques pour les guillemets qui entouraient l’adjectif “armes”, soulignant la position systematique du Figaro — et, en deca, de l’AFP — consistant a mettre en doute, implicitement ou non, toute information en provenance des milieux israeliens: certains precisaient d’ailleurs la nature de ces armements (fusils d’assaut, lance-grenades, …). Ces critiques n’empechent pas l’AFP et le Figaro de continuer dans le meme style, mais il y a parfois une certaine retenue quant au travestissement chronologique qui etait jusqu’il y a peu permanent. Merci a ces lecteurs.

    • Oui, et les guillemets du Monde “selon elle” ( Tsahal décrivant les armes). Cela m’a choqué aussi. On voit tout de suite le parti-pris..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.