InfoÉquitable. “InfoEquitable”, ou Comment “Le Monde” attaque la légitimité de l’État d’Israël


Israël se trouve en permanence sous les feux des projecteurs. Rares sont en effet les pays de 9 millions d’habitants qui abritent autant de correspondants et de journalistes étrangers. Le creuset de trois grandes religions revêt une portée symbolique et suscite un intérêt surdimensionné au regard de la population directement impliquée.

Si ce dossier voit aujourd’hui le jour dans Tribune juive, c’est parce qu’un ressenti d’injustice s’est répandu parmi la communauté juive et ses amis. Ils sont nombreux à percevoir un biais fréquent contre Israël dans cette couverture approfondie que fait la presse de l’actualité de ce pays.

Or ce biais n’est pas cantonné aux éditoriaux, qui éclairent l’actualité en émettant des opinions. Il se lit dans des articles d’information qui vont bien au-delà d’une position d’observation et de journalisme descriptif.

Depuis six ans, InfoEquitable observe justement la couverture médiatique d’Israël dans la presse francophone. Le site est ainsi devenu une véritable base de données qui recense des dizaines de critiques d’articles et de reportages.

Certains observateurs ont remarqué que la perception de déséquilibre s’appliquait tout particulièrement à la lecture des colonnes du Monde. Les exemples suivant, issus d’observations faites par InfoEquitable sur le grand quotidien, apportent des éléments concrets à l’appui de cette perception.

La légitimité d’Israël remise en cause

L’année dernière, en 2021, ont eu lieu des émeutes dans des villes abritant des minorités arabes dont certains membres se sont mis à violenter leurs voisins juifs au point que le président israélien a parlé de « pogroms ».

Est alors apparue, dans le journal du soir, la mention des « villes palestiniennes d’Israël[1] » :[i] Lod ou Ramla sont situées à l’intérieur de la « ligne verte », l’armistice de 1949 que la communauté internationale – dont la France – reconnaît comme frontières incontestées d’Israël. Elles n’ont même pas de majorité arabe (30 % d’Arabes et 70 % de Juifs à Lod[2]).

La presse française a pris l’habitude de parler de Palestiniens et de colons israéliens en Cisjordanie occupée. Ces choix sémantiques partisans font des populations juives résidant sur ce territoire des occupants illégitimes, voleurs de terres. Mais la prétention affichée est de vouloir deux États : jusqu’à présent, la légitimité de l’État juif était reconnue à l’intérieur de la ligne verte où l’on parlait d’Arabes israéliens, ces derniers jouissant de leurs pleins droits de citoyens.

En les « palestinisant », Le Monde importe le prisme par lequel la presse voit le conflit dans les territoires disputés et le plaque sur tout Israël. Le quotidien est même allé jusqu’au bout du raisonnement en faisant de certains habitants juifs de ces villes israéliennes internationalement reconnues des colons.

Ce n’est rien de moins que la légitimité de l’État juif à exister, même dans ses frontières minimales, qui est ainsi remise en question.

Quand Le Monde maquille les propos des terroristes

Alors que les islamistes de Gaza lançaient des cerfs-volants incendiaires vers les champs et villes israéliens pour effrayer et si possible toucher physiquement des civils, ce qui est par définition une action terroriste, Le Monde leur consacra une vidéo[3].

Un internaute fit remarquer que le terroriste interrogé disait lutter contre « l’occupation de la bande de Gaza par Israël ». Toute présence israélienne à Gaza avait pourtant cessé depuis plus d’une décennie.

La réaction du Monde ? Laisser la vidéo en ligne mais y pratiquer une coupure pour masquer les propos réellement prononcés par l’expert en cerfs-volants, qui était en parfaite adéquation avec l’idéologie du Hamas pour qui tout Juif présent à Gaza mais aussi en Israël est un occupant qu’il faut chasser.

Le journal a donc propagé un mensonge propagandiste présentant la volonté de détruire Israël comme une juste lutte contre un « occupant ». Puis, devant l’évidence, plutôt que de se rétracter ou d’émettre un correctif en bonne et due forme, il a tout camouflé…

La parole aux accusateurs

Il y a aussi le choix d’ouvrir les pages du journal à des textes porteurs d’accusations démesurées.

Nous retiendrons cette récente tribune signée de « cinq anciens ministres des affaires étrangères » (en réalité quatre puisque l’une des cinq signataires, Sayeeda Warsi, n’a jamais porté ce titre) accusant Israël de « crime d’apartheid ».


Si Israël était intrinsèquement raciste, les 20 % de citoyens arabes qui l’habitent pourraient-ils disposer du droit de vote, se faire élire comme Députés ou comme Juges à la Cour suprême ?

Qui, au Monde, se soucie de savoir si le Hamas ou l’Autorité palestinienne, qui ne tolèrent pas un seul habitant juif sur les territoires qu’ils administrent, appliquent une ségrégation ? Qui examine l’idéologie qui inspire leurs relations avec leurs voisins juifs ? Qui traite telle ou telle faction palestinienne d’« extrême droite » ou de « suprémaciste », termes sont si généreusement utilisés à propos de politiciens israéliens ?

Au-delà de l’absurdité de certaines accusations, qui après tout peuvent bien être émises, c’est le double standard qui dérange.

Alors, antisémitisme ?

Une définition de l’antisémitisme émise par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) a été adoptée par de nombreuses instances étatiques ces dernières années, y compris par la France[4].

L’un des critères de la définition de l’IHRA est « le refus du droit à l’autodétermination des Juifs, en affirmant par exemple que l’existence de l’État d’Israël est le fruit d’une entreprise raciste ».

Or, on le voit, la légitimité de l’État juif se trouve parfois remise en cause et Israël se voit accusé de crimes racistes dans des journaux de grandes diffusion – Le Monde, mais d’autres encore.

Toutefois, nous ne sommes pas ici dans le domaine de la science. Il existera toujours un certain flou, une zone grise derrière laquelle les uns pourront légitimement dire qu’ils ne pensent pas à mal, et les autres s’abriter en jouant sur les mots.

L’antisémitisme débridé, démasqué, brut, n’a de toute façon pas sa place de nos jours dans la Presse. L’Histoire a laissé des traces, et il est impensable que la rédaction d’un grand média laisse paraître un article niant la Shoah ou appelant ouvertement à l’élimination physique des Juifs.

C’est donc à des attaques plus subtiles qu’il faut être attentif, sachant que lorsque l’État juif est dénigré, les Juifs du monde entier risquent d’en subir les répercussions. D’où le souhait de nombreux lecteurs d’avoir des médias plus attentifs aux implications de leur couverture du conflit, dans un contexte où la France a connu sur son sol des attaques antisémites meurtrières parfois perpétrées au nom de la Palestine[5].

© Laurent Hayem InfoEquitable 
[1] https://infoequitable.org/arabes-israeliens-ou-palestiniens-disrael-un-choix-ideologique-lourd-de-consequences/
[2] https://infoequitable.org/glissement-semantique-le-monde-fait-franchir-la-ligne-verte-aux-colons/
[3] https://infoequitable.org/gaza-occupee-le-monde-maquille-les-propos-dun-terroriste-en-reecrivant-la-traduction-dune-video/
[4] https://ep-wgas.eu/ihra-definition/french/
[5] https://www.liberation.fr/checknews/2017/11/08/mohamed-merah-a-t-il-justifie-la-tuerie-de-l-ecole-juive-de-toulouse-en-parlant-de-la-palestine_1652715/
 Tribune Juive « Le Monde »-Israel: un lynchage sans fin, DOSSIER SPECIAL 1

BIAIS ANTI-ISRAÉLIEN
INFOEQUITABLE
LAURENT HAYEM
LE MONDE

6 Commentaires

  1. Pour Merci

    Le créateur de l’immonde Monde n’est autre que Beuve de Méry grand Pétainiste collabo inconditionnel et formateur des cadres de vichy pour Oétain à Uriage en Isère de 1940-43 .
    Fin 1943 comme tant d’autres par exemple Couve de Murville ministre à partir du retour de de Gaulle en 1958 (par un putsch préparé par Delbecque Debré’…. dénoncé par Mendes France) ou Bousquet ou Mitterand…, il a rejoint le de Gaulle symbole de la résistance par défaut puisque Winston Churchill voulait à Bordeaux en 1940 que ce soit Mandel qui a refusé
    L’immonde est donc d’origine Pétainiste et antijuif donc antisioniste depuis sa création et même des français juifs ont gardé cette ligne du journal comme Vidal Naquet par exemple
    Il n’est donc pas surprenant que l’Immonde soit encore aujourd’hui un journal neo Pétainiste que nos brillants auteurs ont oublié de mentionner le créateur collabo Pétainiste le puant Beuve de Méry

    • ELIAS

      « Le créateur de l’immonde Monde n’est autre que Beuve de Méry grand Pétainiste….. »

      Hubert Beuve-Mery, qui a trés vite remis sa culotte a l endroit aprés l avoir longtemps laissée baissée a l envers

      mais le torche-cul est toujours imprégné de son parfum

  2. La France agonise par sa denatalité ,Lgbt, infertilité croissante ,la longévité…elle a besoin de l’islam pour se régénérer .Pour courtiser sa population musulmane elle sent le besoin de se rallier à La haine de ceux-ci envers les juifs et l’état d’Israël .Le monde musulman possède presque le tiers de la planète et refuse de reconnaître le retour de leurs juifs chassés,spoliés,assassinés qui vivaient en dhimitude parmi eux vers le pays de leurs ancêtres terre promise par le créateur propriétaire du ciel et la terre un jour ils auront à répondre de leurs méfaits.LEurope à connu pendant des siècles un antisémitisme leurs juifs ont servi de boucs émissaires à tous leurs malheurs.L’islam aujourd’hui n’a fait que réveiller et s allier à cette haine qui servait autrefois à la chrétienté pour avilir les juifs et les accuser de deicide.Maintenant les juifs ont leur etat au grand dam des antisémites de la terre et leurs slogan est PLUS JAMAIS La population des juifs dans le monde n’est que 0,2% et possèdent plus de 30 %des prix Nobel dans tous les domaines scientifique il y a de quoi être jaloux

  3. Jacques Givet remarque que le gauche est de plus en plus violemment hostile à Israël pour des raisons qui ne sont pas toujours très claires ni très honnêtes. Zoé Oldenbourg estime que le propalestinisme est une formé déguisée de l’ancienne accusation de déicide.

    Jacques Givet ( La gauche contre Israël ) a écrit ce livre en 1968, Zoé Oldenbourg a écrit Mais que vous a donc fait Israël ? en 1974.

  4. Le monde à été mis en place et créer par de Gaule, il y a mis un journaliste qui devait servir le gaullisme , mais à peine que ce dernier a investi son bureau il se mis à écrire de l’anti gaullisme , c’est pour cela que ce journal fut appelé «  l’immonde » et ça n’a pas changé depuis , un journal qui étale des mensonges , un journal anti français , antisémite, à mettre à la poubelle….

  5. Le Monde ce n est plus qu un « der sturmer » qui a bien tourné a la fin de WW2

    allez donc faire un tour le samedi aprés midi a St Germain, au mythique Café de Flore

    c ‘est infesté de maghrébins , des intellos qui y entrent avec « le Monde » plié a la main , presque un « ausweis  » ……et qui tentent d y draguer des jeunes femmes,européennes en y arborant ce torche-cul

    par contre leurs femmes….elles sont a leur place a la maison…mères, épouses,soeurs,filles ;

    de préférence a la cuisine…..ou chez le voisin non musulman qui lui offre sa part de rêve 😆

    ce serait réjouissant que ce journal finisse en charlie-hebdo, va savoir…des Chiites , ou chieux , iraniens qui voudraient punir la France
    et continueraient au Floreal par un autre Bataclan

    la réciprocité!

    y a que ça de vrai

    encore faut il disposer du même niveau d abjection…

    ça vient…..ça monte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.