Ce produit avait été retiré du « plateau repas» proposé aux voyageurs après la plainte de l’un d’entre eux auprès de la compagnie. Ce dernier avait estimé qu’un produit fabriqué « dans les territoires occupés » n’avait pas sa place à bord et devait être boycotté.

Brussels Airlines avait dans un premier temps accepté la demande et retiré ce produit. Mais devant le tollé (y compris politique) provoqué par l’affaire, avait fini par faire marche arrière et les dirigeants  annonçaient solennellement le retour de la Halva en question au départ de Tel-Aviv.

Mais dans les faits et malgré l’annonce de la compagnie aérienne belge, la Halva de la société Ahva a bel et bien disparu de la liste des articles proposés aux passagers. Nati Rom a mené une petite enquête qui a démontré que non seulement, la Halva ne lui a pas été proposé au cours de son vol test, mais a complètement disparu de tous les vols au départ et en direction de Tel-Aviv depuis le premier incident. L’appel au boycott a donc fonctionné.

Les passagers qui ont l’intention d’acheter un billet estampillé Brussels Airlines apprécieront…

Coolamnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.