Cohen et Ben-Shabbat tentent de désamorcer les tensions à Gaza

0
2325

La diplomatie israélienne avec l’Egypte et la Jordanie permet de désamorcer l’escalade des différends sur Gaza et le mont du Temple

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, et le conseiller en matière de sécurité nationale, Meir Ben-Shabat, ont été en mesure d’éviter de violents soulèvements autour de la bande de Gaza et de la porte d’or du mont du Temple grâce à d’intenses négociations avec le Caire et Amman au cours du week-end.

Les sources exclusives de DEBKAfile révèlent le contenu des accords conclus par les deux responsables israéliens pour calmer les deux points chauds:

Porte d’Or :

  1. La Jordanie, qui assume le rôle de gardien des sites musulmans du mont du Temple, a accepté la position d’Israël opposé à la conversion de la Porte d’or (Porte de la Miséricorde) en mosquée ou lieu de prière musulmane. Au même moment, Israël a accepté d’empêcher les archéologues de faire des recherches sur l’ancienne porte à double arche, qui se trouverait sur le même site depuis l’époque du Premier Temple juif. Cela répondait aux exigences des Arabes israéliens et de la faction Tanzim-Fatah de l’Autorité palestinienne.
  2. Si la Jordanie voulait pousser les Palestiniens de Jérusalem dans un affrontement avec Israël à propos du Mont du Temple, Israël était prêt et résisterait à toute tentative de changement du statu quo qui régit les sanctuaires de Jérusalem.
  3. Israël, pour sa part, a accepté d’ouvrir la porte d’or, qui était bloquée et fermée aux visiteurs pendant des siècles. Amman a finalement accepté la position d’Israël. Par conséquent, le culte qui se déroulait à la Mosquée Al Aqsa vendredi, bien qu’il était censé être chaotique et violent, s’est passé sans incident, après que le gouvernement jordanien et les responsables de la sécurité se sont impliqués pour maintenir la paix [NDLR : regain de violence ensuite, mardi. Le Waqf a intégré 8 Palestiniens dont des proches du Hamas et de la Turquie dont son comité de pilotage, d’où cette exacerbation, en prévision des élections israéliennes et de l’annonce prochaine du plan de paix américain : ici, Jérusalem ne doit absolument pas passer sous souveraineté clairement israélienne, dans les faits, afin de poursuivre et accentuer les revendications palestiniennes et turques] : .

Bande de Gaza :

Le mouvement terroriste Hamas palestinien, qui gouverne la bande de Gaza, a cédé aux demandes de trois généraux des services de renseignements égyptiens qui faisaient la navette entre Tel-Aviv et la ville de Gaza, afin de mettre un terme à l’escalade de la violence. Le Hamas a accepté de résoudre le conflit de la frontière entre Gaza et Israël en cinq étapes, après plus d’un an où une forme de terreur a succédé à une autre.

  1. Un calme inhabituel s’est maintenu à la frontière le samedi 9 mars au soir, après une absence des foules déchaînées, pour la première fois depuis des semaines.
  2. Dans un deuxième temps, le Hamas s’est engagé à mettre un terme à l’offensive de ballons explosifs sur des zones de civils israéliens. Ce harcèlement pourrait diminuer chaque jour, ont déclaré ses auteurs, jusqu’à sa disparition.
  3. Les gangs responsables de la combustion de pneus pour projeter des nuages ​​de fumée noire étouffante au-dessus de la frontière auraient été dissous.
  4. Le Hamas a garanti d’arrêter les attaques à la roquette et au mortier contre Israël depuis Gaza et d’empêcher d’autres organisations de mener ces attaques. Le problème étant les groupes réfractaires comme le Jihad Islamique palestinien, qui prend ses ordres à Téhéran.
  5. Mohammed Al-Amadi, ambassadeur du Qatar à Gaza, doit arriver sur le territoire. Il ne livrera pas les 15 millions de dollars qu’il a versés au cours des derniers mois, mais présente aux dirigeants du Hamas un plan visant à créer des emplois pour la population en détresse. Le programme a été élaboré en coopération avec Nickolay Mladenov, coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, et est financé par l’émirat du pétrole.
    Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a rapidement ajouté sa signature aux deux accords négociés par Cohen et Ben-Shabat. Ils sont déjà en train d’être mis en œuvre. (NDLR : à suivre avec circonspection, cependant…)

Adaptation : Marc Brzustowski

Strenuous Israeli diplomacy with Egypt and Jordan defuses escalating disputes over Gaza, Temple Mount

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.