ILLUSTRATION PIXABAY / DARKOSTOJANOVIC

Une bactérie s’échappe d’un laboratoire chinois: plusieurs milliers de personnes infectées

Publié le  / Mis à jour le 

L’incident qui remonte à l’été 2019, aurait duré plusieurs semaines : 3 245 personnes ont ainsi été contaminées par la brucellose à cause d’une société pharmaceutique.

Au départ, les autorités avaient été rassurantes, pourtant d’après le média chinois Pengpai, qui a révélé ce scandale ce mardi 15 septembre, l’incident qui a duré plus d’un mois et qui s’est produit à l’été 2019, a contaminé plus de 3 000 personnes.

En effet, 3 245 victimes ont été recensées et auraient été infectées par la brucellose à cause d’une société biopharmaceutique située à Lanzhou en Chine.

Ce laboratoire qui est un fabricant reconnu de vaccins vétérinaires et qui est d’ailleurs référencé par le ministère chinois de l’Agriculture s’est servi de désinfectants périmés pour ses vaccins contre la brucellose, comme le rapporte Courrier International. 

Lors de la stérilisation, les vapeurs qui se sont évaporées dans l’atmosphère ont propagé la bactérie.

La brucellose, quel danger pour l’homme ?

La brucellose est une maladie animale transmissible à l’Homme (zoonose). Elle est due aux bactéries du genre Brucella, comme l’explique l’Anses. Cette zoonose bactérienne est répandue à travers le monde et peut affecter l’Homme ainsi que

Chez l’animal, – la plupart des espèces de mammifères, notamment les ruminants, domestiques et sauvages, ainsi que les suidés (porcs et sangliers) sont concernés – la brucellose peut provoquer des avortements, une réduction de fertilité et des pertes en lait.

Chez l’Homme, qui se contamine au contact d’animaux infectés ou en consommant des produits laitiers crus, la maladie se traduit par des fièvres intermittentes (notamment suées nocturnes abondantes), douleurs, maux de tête et/ou faiblesse. Elle peut évoluer vers une forme chronique pouvant induire de sérieuses complications ostéo-articulaires notamment. Les formes graves sont exceptionnelles et les cas de décès sont très rares même en l’absence de traitement.

Les autorités chinoises ont minimisé le risque de contamination

À l’époque les autorités chinoises ont minimisé le danger en précisant dans un communiqué : « L’aérosol formé par les gaz résiduels contenant des bactéries ne peut voyager dans l’air que sur une distance limitée, et la dose est également faible. Donc il n’y aura pas un grand nombre de personnes contaminées ».

À partir de novembre 2019, les premiers cas de contaminations se sont fait connaître, notamment des salariés de l’Institut de recherche vétérinaire qui jouxte le laboratoire.

Les autorités ont caché pendant plus d’une année ce scandale. Depuis qu’il a été mis au jour, huit personnes ont été jugées responsables et les victimes devraient être indemnisées.

1 COMMENTAIRE

  1. Les Chinois commencent à nous les briser menu avec leurs saloperies qui s’échappent de leurs laboratoires pour semer des pandémies qui ont mis la planète complètement K.O.
    En plus, la dictature chinoise ne dit jamais la vérité, nous l’avons constaté à Wuhan.
    Dans leur frénésie à dépasser les Etats-Unis, ils mènent une course contre la montre en développant toutes sortes d’armes, y compris les armes bactériologiques.
    De plus, ils ne nous disent pas tout et cachent autant qu’ils le peuvent des « secrets » qui mettent en danger la santé de la quasi totalité des Etats de la planète.
    Ce n’est pas par hasard que TRUMP a quitté l’OMS dont le responsable trouvait que les cachotteries chinoises sur la Covid 19 n’étaient pas « blâmables ».
    La prochaine fois, la Chine va nous servir un nouveau virus fait à base ragoût de cervelles chiens à la sauce de viscères de cheval, accompagné de cafards de fumier grillés.
    Ce n’est pas de la science fiction, ces plats sont servis sur le marché de Pékin à une foule de Chinois qui viennent déguster ces horreurs payées à prix d’or.
    La proximité entre les animaux et les humains est telle, que les virus « mutants » vont se développer de façon terrifiante dans les années qui viennent.
    Comme dirait l’autre, on n’est pas sortis de l’auberge…

    SHANA TOVA à tous les internautes qui fréquentent ce site que nous aimons tant…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.