Bernard Tapie au plus mal: il fait de terribles confidences sur son cancer

Bernard Tapie a donné des nouvelles de son état de santé dans l’émission Sept à Huit sur TF1. L’homme d’affaires a expliqué que son état de santé s’aggrave, mais il reste optimiste.

 

Bernard Tapie s’accroche. L’homme d’affaires a livré une interview à TF1 pour le magazine Sept à Huit, dans laquelle il a donné des nouvelles sur son état de santé.

 

L’ancien dirigeant du club de l’Olympique de Marseille se bat depuis deux ans contre un double cancer de l’estomac et de l’œsophage. Une bataille loin d’être gagnée : « Je suis au plus mauvais point que j’ai connu depuis trois ans », a-t-il confié sans détour à la journaliste Audrey Crespo-Mara. « Je me suis senti pas bien du tout au début de l’été, on a fait un scanner. Et là, 20% de nouvelles tumeurs, et mes anciennes avaient doublé. »

 

Bernard Tapie explique avoir suivi un essai expérimental. Ses tumeurs avaient alors baissé de 70%. Mais son état avait chuté au début de l’été, alors l’homme d’affaires a fait un scanner. Le verdict est tombé : la tumeur avait augmenté. Récemment, il a passé de nouveaux examens, optimiste de voir sa situation s’arranger. « J’ai fait le scanner hier… Et elles ont encore doublé de volume », raconte Bernard Tapie. Si les médecins évoquent une « phase compliquée », ils lui disent de ne pas « désespérer ».

 

Bernard Tapie a subi plusieurs sessions de chimiothérapie, qui pour autant n’ont pas empêché le cancer de s’étendre. En novembre 2019, l’ancien ministre avait expliqué que les médecins avaient diagnostiqué chez lui des tumeurs à la peau, aux cordes vocales puis aux poumons. Dans sa bataille, il peut compter sur ses enfants Sophie et Stéphane. Pendant ce temps-là, Bernard Tapie doit gérer l’affaire de l’arbitrage de 2008. Le procès a été renvoyé lundi 26 octobre au mois de mai 2021.

 

Depuis plus de trois ans, Bernard Tapie lutte contre un double cancer, de l’estomac et de l’oesophage. L’homme d’affaires n’avait plus donné de ses nouvelles depuis que son procès en appel pour « escroquerie » avait été repoussé par la cour d’appel de Paris en octobre dernier. Il revient dans « Sept à Huit » (TF1), dont il est le portrait de la semaine.

 

Bernard Tapie a énormément de mal à parler, sa voix est éraillée et il est difficile d’entendre ses propos. L’homme d’affaires de 77 ans avait pourtant à coeur de donner de ses nouvelles, après un long silence qui durait depuis octobre dernier.

 

Jugé par la cour d’appel de Paris pour « escroquerie », Bernard Tapie n’avait pu tenir, malgré son envie d’affronter une nouvelle fois la justice. Suite à l’aggravation du double cancer dont il souffre depuis trois ans, qui touche son estomac et son oesophage, l’ancien patron de l’Olympique de Marseille avait été contraint de se retirer. Le 26 octobre dernier, la cour d’appel de Paris avait annoncé que le procès était finalement repoussé de plusieurs mois, à mai 2021, en raison de l’état de santé extrêmement fragile de Bernard Tapie.

 

A quelques jours du passage à la nouvelle année, Bernard Tapie s’est confié à Audrey Crespo-Mara, dans Sept à Huit (TF1). Dans un premier extrait de l’entretien (à découvrir dans son intégralité ce soir), l’homme d’affaires confie que la situation s’est malheureusement aggravée, après avoir retrouvé l’espoir quelques mois, grâce à son traitement expérimental. « C’est une longue maladie pour moi, puisque ça fait trois ans, et je suis au plus mauvais point, que j’ai connu depuis trois ans », avoue-t-il d’emblée à Audrey Crespo-Mara.

 

Si de janvier à juin, les résultats se sont montrés positifs avec son traitement expérimental, ses tumeurs « avaient baissé de 70% », cette tendance encourageante s’est totalement inversée. « Je me suis senti pas bien du tout au début de l’été, on a fait un scanner, explique Bernard Tapie. Et là, 20% de nouvelles tumeurs et mes anciennes avaient doublé. » La décision a tout de suite été prise d’arrêter le traitement expérimental en cours et d’en débuter un nouveau, en accord avec le professeur Spano, de la Pitié-Salpêtrière et sur le conseil du centre régional de lutte contre le cancer Gustave Roussy. Celui-ci est basé sur l’immunothérapie, mais ne fonctionne pas sur Bernard Tapie : « J’ai fait le scanner hier… Elles ont encore doublé de volume ! » Face à ce résultat pessimiste, les médecins entourant Bernard Tapie ont bien conscience qu’il est « dans une phase compliquée », mais qu’il ne doit pas désespéré.

 

1 COMMENTAIRE

  1. eh oui. !!!!

    pourquoi pas …. l’intelligence est universelle. et n’attend pas le déclin de la bêtise pour être !!!!

    vous avez compris , moi pas. !
    expliquer ce que je viens d’ne rire
    salut la compagnie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.