Attaque aérienne non identifiée sur une cible iranienne

9
7031

L’US Air Force prend le contrôle du ciel syrien. Attaque aérienne non identifiée sur une cible iranienne

« Deux frappes aériennes ont été menées hier, vendredi 23, contre les forces iraniennes en Syrie.
– Une attaque dans la région de Mohsen , sous le contrôle des Pasdaran , des morts et des blessés sont signalés.
– Une seconde attaque a été menée dans l’aéroport de Deir Ez Zor contre des milices irakiennes sous le commandement des gardiens de la révolution.

L’opposition syrienne attribuent les attaques à Israël. »

Ce nouveau changement de la donne en Syrie, révélé ici par DEBKAfile, a provoqué une menace extrêmement détaillée de Téhéran : “Les bases américaines en Afghanistan, aux Emirats Arabes Unis et au Qatar, et les porte-avions américains dans le Golfe sont à portée de nos missiles“, a déclaré le général de brigade Amirali Hajizadeh, chef de la division de l’espace aérien des gardiens de la révolution iraniens, le mercredi 21 novembre. «Nous pouvons les frapper s’ils (les Américains) agissent. Nos missiles sol-mer ont une portée de 700 km (…) et les porte-avions américains sont notre cible », a-t-il déclaré.

Le responsable de l’espace aérien iranien réagissait au brusque changement du rapport de forces dans le ciel au-dessus de la Syrie. L’US Air Force a maintenu des avions furtifs F-22 et des chasseurs F / A 18F Super Hornet survolant la Syrie 24h / 24. Le général Hajizadeh savait exactement d’où ils venaient – la base aérienne américaine Al Udeid au Qatar et la base aérienne américaine Al Dhafra aux Émirats arabes unis. La raison pour laquelle il a inséré la base de Kandahar dans sa liste reste un mystère, car aucun des avions de l’US Air Force au-dessus de la Syrie n’est arrivé de là. Le groupe e frappe du porte-avions USS Harry Truman est un autre sujet d’inquiétude pour l’Iran et la Russie, car certains des chasseurs-bombardiers américains qui survolent la Syrie décollent de ses ponts. Ce groupe de frappe de cinq navires a atteint les eaux syriennes à la fin de la semaine dernière. Ils ont aussi des missiles de croisière à bord.

Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que ces survols américains se déroulent sans interruption : lorsqu’un groupe revient à la base, un autre le remplace. Leur présence constante dans l’espace aérien syrien a chassé du ciel tous les autres avions de combat, en particulier ceux de la Russie et de la Syrie. Les pilotes américains ont également signalé que les systèmes de défense antiaérienne S-300, que les Russes ont commencé à importer en Syrie en octobre, ne sont pas opérationnels et ne le seront probablement pas avant janvier 2019.

C’est ce dont parlait le porte-parole du Pentagone, Eric Pahon, mardi 20 novembre, lorsqu’il a déclaré : “Les systèmes de défense antiaérienne russes S-300 en Syrie n’ont aucun impact sur les opérations des États-Unis dans le pays”. Il a aussi adressé un avertissement à Moscou: «Toutes les armes supplémentaires envoyées en Syrie ne font qu’aggraver la situation.»

Est-ce une fenêtre d’opportunité?

Selon un rapport exclusif parvenu à nos sources militaires, des avions non identifiés ont attaqué une cible iranienne en Syrie le lundi 19 novembre. Il ne s’agissait pas d’une opération majeure et la cible était de calibre modeste. Il s’agit tout de même de la deuxième attaque contre un site iranien en Syrie depuis qu’Israël a mis fin à ses attaques aériennes dans la deuxième quinzaine de septembre. Le premier, le 23 octobre, semble avoir été effectué par des missiles non identifiés contre la région de Damas. Après l’attaque aérienne, Washington s’est empressé d’envoyer des messages discrets indiquant que l’US Air Force n’était pas impliquée. Cependant, tant que les S-300 russes ne sont pas opérationnels et que l’armée de l’air américaine fournit un parapluie, Israël se voit offrir une occasion de reprendre ses assauts contre la présence de l’Iran et ses livraisons d’armes en Syrie. On ne sait pas combien de temps cette fenêtre restera ouverte.

   ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

USAF takes control of Syrian skies. Unidentified air strike on Iranian target

9 COMMENTS

  1. @ Peaceman :

    ” pansé ” ou ” penser ” that’s the question .

    ” Sancho Panza , son écuyer dont la principale préoccupation est comme son nom l’indique de se remplir la panse , estime que son maitre souffre de visions ”

    Cervantés

  2. EN FAIT ON LES CONNAIT ILS ONT 20 DOIGTS A CHAQUE MAIN QUAND ILS PILOTENT ILS ENLEVENT LEURS BAGUES C EST GENANT ON POURRAIT LES RECONNAITRE

  3. On se demande finalement pourquoi il n’y a pas eu d’interventions de l’ IAF depuis l’incident de l’avion russe abattu par les syriens.
    Du materiel iranien sera entré en Syrie sans pénalités…
    La dissuasion marche encore mieux quand rien n’est révélé, et cette opportunité américaine de présence laisse les coudées franches pour neutraliser les convois et les dépôts iraniens en Syrie.
    Il ne s’agit point de confort pour Ysraël, mais de survie.

  4. @ ” Attaque aérienne non identifiée ” .

    ” Mars attaque “. ah ah

    On saura à l’avenir que les martiens sont Juifs installés sur cette planéte depuis 2000 ans .

    Le problème est de savoir s’ils sont ashkénazes ou sépharades ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.