Une correspondante de JForum, Michèle Mazel, signalait hier ce qui ressemble, de l’extérieur, à un relâchement délétère et dangereux des autorités en matière de sécurité antiterroriste, une volonté de ne pas relever les indices ou de ne pas enquêter immédiatement, à chaque incident avant-coureur, « pour ne pas stigmatiser », selon l’adage et mot d’ordre du locataire de l’Elysée, qui peine à nommer un chat un chat : Ils ont des yeux et ils ne veulent pas voir

En particulier, ce lieu de mémoire historique des anciens locaux, même si Charlie-Hebdo n’y réside plus, ne bénéficie visiblement pas d’une protection établie (nous ne savons rien de la surveillance discrète), alors même que nous sommes en plein procès sur les faits terroristes commis à l’époque. Ce sera désormais le cas… 

Attaque à l’arme blanche près du boulevard Richard Lenoir et les anciens locaux de Charlie-Hebdo à Paris : deux blessés, deux suspects interpellés

Un large périmètre de sécurité a été mis en place autour du boulevard Richard Lenoir. (photo Ian Langsdon/EPA/Newscom/Maxppp)

Un homme a attaqué plusieurs personnes à l’arme blanche ce vendredi matin, à proximité des anciens locaux de la rédaction de Charlie Hebdo, rue Nicolas Appert, près du boulevard Richard Lenoir à Paris (XIe). A ce stade, le bilan fait état de deux blessés graves. Deux suspects ont été placés en garde à vue.

 

 

SUIVEZ NOTRE DIRECT. Notre article est mis à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

15h25. Selon Luc Hermann, journalistes à « Premières Lignes » interrogé par BFMTV, ses deux collègues ont été attaqués « au hasard (…) par un seul et même homme » car ils se trouvaient devant l’ancien bâtiment de Charlie Hebdo« Ils ont été attaqués par surprise lors d’une pause cigarette ce matin, dans la rue », a-t-il détaillé.

 

15h20. L’auteur principal de l’attaque affirme être âgé de 18 ans et né au Pakistan. Il serait inconnu des services de renseignement. Le second suspect est né en 1987.

15h12. « L’auteur principal a été arrêté » confirme le procureur de la République de Paris, ajoutant qu’un second individu est lui aussi en garde à vue. Le Premier ministre Jean Castex a également indiqué que le pronostic vital des deux victimes n’était pas engagé.

15h04. La section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris et la DGSI ont été chargées des investigations.

14h26. Le 11 septembre dernier, l’organisation terroriste Al-Qaïda avait de nouveau menacé l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, qui avait, le 1er septembre, republié les caricatures du prophète Mahomet. Ces mêmes dessins avaient fait de l’hebdomadaire satirique, la cible des terroristes en 2015. L’attaque qui a fait 12 morts et 11 blessés, « n’était pas un incident ponctuel » avait prévenu l’organisation terroriste dans sa lettre diffusée sur les réseaux sociaux.

L’attaque ce vendredi s’est produite alors que le procès historique des attentats de janvier 2015 se tient actuellement à Paris sous haute surveillance, et doit s’achever le 10 novembre.

14h12. Les deux suspects interpellés ont été placés en garde à vue.

14h10. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se rendent sur les lieux de l’attaque.

13h54. Un second suspect a été interpellé à proximité du métro Richard Lenoir (XIe) selon nos informations.

13h50. Le parquet national antiterroriste (PNAT) se saisit du dossier et ouvre une enquête pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle.

13h40. Le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une enquête pour « tentative d’assassinat ».

 

 

13h32. Le SAMU annonce avoir ouvert sa cellule de crise opérationnelle.

13h09. Le bilan des victimes revu à la baisse : il y aurait deux blessés graves et non quatre. Les deux victimes – un homme et une femme – travaillent pour l’agence de presse « Premières lignes ». Elles étaient dans la rue en train de fumer une cigarette lorsqu’elles ont été attaquées. Ces dernières ont été conduites à l’hôpital et ne sont plus en état d’urgence absolue.

12h54. Les policiers ont retrouvé une feuille de boucher au sol, sur les lieux de l’attaque.

Une feuille de boucher a été saisie par les policiers. (DR)

12h45. Un suspect qui avait de nombreuses traces de sang sur ses vêtements a été interpellé à proximité de la Bastille.

12h40. Les policiers de la BRI de la préfecture de police et ceux du Groupe de soutien opérationnel (GSO) ce la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) parisienne sont engagés sur l’opération de recherches du ou des auteurs. Il y aurait un ou deux auteurs en fuite.

 

12h37. Le Premier ministre Jean Castex évoque « une attaque par arme blanche »« devant l’ancien siège de Charlie Hebdo ». Le chef du gouvernement a donné un bilan de quatre blessés dont deux graves. Il se rend à la cellule de crise ouverte au ministère de l’Intérieur

12h34. Deux des quatre blessés sont grièvement blessés, ils sont en état d’urgence absolue.

 

12h33. Toutes les écoles, les crèches et les résidences pour personnes âgées du XIe arrondissement sont confinées comme la procédure l’exige.

12h30. « Un individu potentiellement dangereux est actuellement recherché par la police, soyez prudent et éviter le secteur Richard Lenoir », prévient le Premier adjoint au maire de Paris Emmanuel Gregoire, sur Twitter.

 

12h10. Une agression à l’arme blanche s’est produite sur et autour du boulevard Richard Lenoir à Paris ce vendredi matin vers 11h40. Un homme armé d’une machette selon des sources policières, a attaqué plusieurs personnes en pleine rue à proximité du bâtiment où se trouvait la rédaction de Charlie Hebdo au moment des attentats de janvier 2015.

Un premier bilan fait état de quatre blessés. L’un se trouvait au 8 allée Verte. Le ou les auteurs de l’attaque sont en fuite. La police et les secours sont sur place.

Attaque à l’arme blanche près du boulevard Richard Lenoir à Paris : deux blessés, deux suspects interpellés

Le quartier où a eu lieu l’attaque à l’arme blanche ce vendredi – Google Street View

Paris: deux blessés à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo (source proche)

i24NEWS - AFP 

Attaque contre des employés de l'agence Première ligne à Paris, le 25.09.20
Alicia Arpaia Attaque contre des employés de l’agence Première ligne à Paris, le 25.09.20

Une attaque à la machette s’est produite vendredi matin à 11h45 autour du boulevard Richard Lenoir dans le 11e arrondissement de Paris, près des anciens locaux de Charlie Hebdo, faisant deux blessés dont un grave.

L’auteur des faits a été arrêté « en sang », place de la Bastille. Un deuxième suspect a été interpellé dans le métro par la brigade des réseaux ferrés. Ces deux personnes ont été placées en garde à vue tandis que la zone est toujours bouclée par les nombreuses forces de l’ordre qui y ont été déployées.

La BRI a été mobilisée et le laboratoire central de la préfecture s’est rendu sur place, a déclaré la préfecture, invitant à « éviter le secteur ».

Selon les premiers éléments, l’attaque a été perpétrée contre deux chargés de production de l’agence de presse Première ligne, attaqués pendant leur pause cigarette.

Le parquet national antiterroriste a annoncé avoir été saisi. L’enquête de flagrance est ouverte pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle », a-t-il précisé.

Le Premier ministre Jean Castex a par ailleurs déclaré qu’il se rendait au centre de crise du ministère de l’Intérieur.

Cinq écoles dans l’arrondissement et toutes les écoles d’arrondissements voisins ont été confinées. « Ca représente des milliers d’élèves, de la crèche au lycée. On se met en sécurité. On est de train de fermer les équipements municipaux et les gymnases aussi », a expliqué Ariel Weil, maire des quartiers du centre de Paris.

https://www.i24news.tv/fr/actu/france/1601029841-france-trois-blesses-a-l-arme-blanche-a-paris-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo-source-proche

Paris : une attaque à l’arme blanche fait deux blessés graves, deux suspects arrêtés

franceinfo  Franceinfo

Un homme a attaqué des passants à l’arme blanche vendredi 25 septembre à 11h50, dans le secteur du boulevard Richard-Lenoir à Paris (11e arrondissement), a appris franceinfo de source proche de l’enquête. L’arme utilisé est une feuille de boucher. Deux personnes sont grièvement blessées. Leur pronostic vital n’est pas engagé. Dans un premier bilan, la préfecture de police avait évoqué quatre blessés.

>> Attaque à l’arme blanche devant les anciens locaux de « Charlie Hebdo » : suivez notre direct

Un premier suspect a été interpellé à proximité du métro Bastille, selon les informations de franceinfo. Il portait des traces de sang sur lui et ne correspondait semble-t-il pas aux signalements des témoins et aux images de vidéosurveillance. Un deuxième suspect a ensuite été interpellé dans le 11e arrondissement, au niveau du métro Richard-Lenoir.

Une enquête pour « tentative d’assassinat »

Une enquête a été ouverte pour « tentative d’assassinat », annoncé le procureur de Paris. La BRI et la brigade criminelle avaient été mobilisées et à ce stade c’est la brigade criminelle qui est à l’œuvre.

Les blessés sont des collaborateurs de l’agence de presse Premières lignes, dont les locaux sont situés rue Nicolas-Appert. « Tout s’est passé dans la rue, (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Attaque à Paris: des milliers d’élèves confinés, des écoles, collèges et lycées fermés

Juliette Mitoyen avec AFP BFMTV 

« Des milliers d’élèves », de la crèche au lycée, ont été confinés par précaution dans trois arrondissements du centre de Paris après l’attaque à l’arme blanche qui a fait au moins deux blessés près des anciens locaux du journal Charlie Hebdo, a indiqué le maire de Paris Centre Ariel Weil.

« Toutes les écoles des 3e et 4e arrondissements ont été confinées. On se met en sécurité. On est en train de fermer les équipements municipaux et les gymnases aussi », a ajouté Ariel Weil.

Sept lycées et deux collèges ont également été confinés, selon l’Académie de Paris, en plus des écoles. Au moins cinq écoles ont été fermées dans le 11e arrondissement. Le comptage total des établissements concernés est en cours.

« Il ne faut pas aller chercher les enfants à l’école »

« Il ne faut pas aller chercher des enfants à l’école, les écoles sont bouclées, donc ils sont en sécurité », a précisé sur BFMTV le maire du XIe arrondissement, François Vauglin.

« On est en train de mettre en place une cellule de soutien psychologique pour la population » dans la mairie, a-t-il aussi annoncé. « Nos quartiers sont maintenant bien protégés avec un dispositif de sécurité qui est très efficace », a ajouté François Vauglin.

« La concordance à la fois du procès (de Charlie Hedbo) puis de la situation ravive de bien tristes souvenirs », a-t-il déploré.

Notre objectif est d’assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun.
Info en cours

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.