Après un article du Point, le Mémorial de Caen réagit

1
546

Comme ici lors d’une exposition en 2017, le Mémorial de Caen (Calvados) met régulièrement la Shoah en avant, en complément de ses expositions permanentes qui évoquent également le génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. (©Mathieu Girard / Côté Caen)

Dans un article paru sur le site internet du magazine Le Point, publié le mercredi 9 janvier 2019, une journaliste explique que durant les vacances de Noël, elle s’est rendue avec ses enfants au Mémorial de Caen (Calvados) pour une visite guidée familiale. Elle s’est dit très déçue et surprise, comme elle l’écrit dans son article

Mais à quoi bon les emmener visiter le Mémorial de la Seconde Guerre mondiale si on omet sciemment de parler des juifs, de la déportation ou des camps de concentration ?

En décembre dernier l’IFOP publiait une étude pour la fondation Jean Jaurès : 21 % des 18-24 ans et 1 Français sur 10 déclarent ignorer ce à quoi correspond la Shoah.

Comme ici lors d’une exposition en 2017, le Mémorial de Caen (Calvados) met régulièrement la Shoah en avant, en complément de ses expositions permanentes qui évoquent également le génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. (©Mathieu Girard / Côté Caen)

La direction du Mémorial réagit

Une accusation que ne comprend pas la direction du Mémorial qui s’en est expliquée sur sa page Facebook.

« Rien de douteux au Mémorial »

Depuis 2010, une salle de 800 m2 est consacrée aux exterminations et à la Shoah. « Nous avons été plus qu’étonnés à la vue de cet article, explique Isabelle Bournier, directrice des affaires culturelles et pédagogiques du Mémorial. Les camps de concentration et la Shoah sont au centre de notre parcours ».

Tout ce qui s’est passé durant les camps de concentration, la Shoah, les exterminations, les exécutions, tout y est. Il n’y a rien de douteux au Mémorial.

Sur les 25 arrêts de la visite, 10 sont consacrés à la Shoah

Les visites guidées en famille sont proposées durant les vacances scolaires. D’une durée de 1h45 en moyenne (le temps peut varier en fonction du nombre de visiteurs), elles sont menées par des médiateurs pédagogiques.

Tous les textes de la visite sont écrits par les historiens du musée, continue Isabelle Bournier. Il y a 25 arrêts durant cette visite et entre 8 et 10 sont consacrés aux camps et à la Shoah.

110 000 élèves accueillis chaque année

La directrice culturelle du musée pour la Paix, ajoute que « chacun est libre d’avoir sa perception des visites mais qu’aucun visiteur ne s’est plaint du manque d’informations sur la Shoah ». Le Mémorial de Caen accueille près de 110 000 élèves par an et propose régulièrement des conférences sur ce thème. La dernière en date était celle du jeudi 20 décembre 2018, où 150 lycéens normands sont venus écouter Ginette Kolinka, rescapée d’Auschwitz.

actu.fr

1 COMMENT

  1. Alors ? Kicéki merite un point dans la G…?
    Je m’disais, car j’y etais allé il y a longtemps, et au niveau Shoah, c’était servi.
    Mais peut-être que depuis le temps..? Et non.
    Il y a certains canards (pour être poli) qu’il vaudrait mieux éviter de relayer,en tant qu’informatif.
    (Spoutnik France propagandiste en premier…)
    Quant aux merdias francaouis à grand tirage, ils sont très utiles pour assurer le tirage de la cheminée.
    L’immonde et l’aberration tous deux subventionnés en particulier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.