Sarah Palin est-elle un défenseur crédible d’Israël ?

0
175

Sarah Palin se rend en Israël pour la première fois. Elle prévoit de visiter les lieux saints et de rencontrer Binyamin Netanyahu. Elle a pris le parti de soutenir Israël. Cette jolie brune choucroutée épinglée et moquée pour ses notes de coiffeur, de maquillage et de shopping est-elle un allié crédible ?

Interrogée sur CNN, la co-listière de John Mc Cain aux présidentielles de 2008 livre un vibrant témoignage d’engagement vis-à-vis d’Israël. Si Obama peut se montrer beaucoup plus, mais beaucoup plus réservé… Sarah Palin n’hésite pas à affirmer l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis d’Israël et à attaquer le président américain sur ce chapitre.

“La paix passe par l’établissement de deux états.” déclare Sarah Palin. “Israël est notre meilleur allié et le plus puissant au Moyen-Orient. Nous devons leur assurer que nous ne laisserons pas un second holocauste se produire, quelque soit la menace iranienne ou celle d’autres voisins.»

Si c’est après les financements des pro-israël qu’elle en a… elle court tout de même le risque de s’attaquer à plus gros qu’elle.

En attendant, cette bienveillance et ce message de soutien n’est pas désagréable.

JForum.fr

==================

Sarah Palin viendra en Israël

Sarah Palin, candidate républicaine potentielle à la présidentielle de 2012, devrait arriver la semaine prochaine en Israël, selon la radio de l’armée.

L’ex-gouverneur de l’Alaska et co-listière de John McCain à la présidentielle de 2008, suit les traces d’autres figures républicaines qui ont récemment visité Israël : Rudy Giuliani, Mike Huckabee, Mit Romney et Haley Barbour.

La visite de Palin devrait être d’ordre privé, mais elle rencontrera le Premier ministre Binyamin Netanyahou et d’autres membres de la droite israélienne, comme le député du Likoud Danny Danon. Elle devrait également visiter le Kotel et Nazareth pendant son séjour.

Palin, ardente défenseur d’Israël, a souvent critique l’administration Obama pour ce qu’elle estime être un traitement injuste à l’égard de l’Etat hébreu.

“Alors qu’Israël fait des concessions (et est toujours critiqué par l’administration Obama), les leaders arabes attendent tranquillement que la Maison Blanche accentue la pression sur Israël. L’administration Obama doit ouvrir les yeux et reconnaître que seuls l’Iran et ses alliés terroristes profitent de cette controverse autour d’Israël”, avait posté Palin sur Facebook l’année dernière.

En janvier, Palin s’était attirée les foudres de certains mouvements juifs pour avoir utilisé le terme “blood libel” (littéralement diffamation sanglante) pour décrire les commentaires de ceux qui essayaient de lier les conservateurs à la tentative d’assassinat contre la démocrate Gabrielle Giffords.

“Il est inapproprié de comparer la politique américaine actuelle avec un terme était utilisé par les Chrétiens pour persécuter les Juifs”, indiquait à l’époque le rabbin Marvin Hier, doyen et fondateur du Centre Wiesenthal.

JPost.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.