source JERUSALEM POSTTennis, miracles et contre-performances

L’équipe israélienne de Coupe Davis écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du sport bleu et blanc en se hissant pour la première fois en demi-finale de la compétition. Au premier tour, dans le huis clos de Malmö, elle s’impose sur le fil du rasoir (3-2) face à la Suède, obtenant alors le droit de défier en quarts de finale, la Russie, qui fait figure d’épouvantail avec ses deux victoires suprêmes en 2002 et 2006. En juillet, dans l’ambiance surchauffée de la Nokia Arena de Tel-Aviv, Israël parvient pourtant à réaliser l’impossible en surclassant (4-1) son adversaire du jour. L’exploit est de taille. La bande à Dudi Sela fait ainsi mieux que celle d’Amos Mansdorf, barrée en 1987 par l’Inde en quarts. Tout le pays, en effervescence, se met de nouveau à rêver. Mais l’obstacle des demi-finales restera infranchissable : il s’agit désormais d’en découdre avec le tenant du titre espagnol, sur la terre battue de Murcie. Le miracle n’aura donc pas lieu. Même sans leur atout numéro un, Rafael Nadal, les Ibères mettent fin à la belle aventure israélienne en l’emportant aisément par quatre victoires à une. Les Israéliens sont déjà impatients de retrouver le parfum de la Coupe Davis en mars prochain, pour leur premier tour, sur la terre battue du Chili…

Sur le circuit ATP, Dudi Sela (24 ans) réalise un parcours honorable dans deux grands tournois majeurs de la saison, à l’Open d’Australie (3e tour) puis à Wimbledon (8e de finales). Pointant à la 29e place mondiale en juillet, il achève son année de façon décevante (43e place), suite à plusieurs contre-performances. De son côté, Shahar Peer semble s’être réveillée de son cauchemar de 2008. Même si elle s’est vue interdite d’épreuve à Dubaï en février, en raison de sa nationalité, l’Israélienne remporte coup sur coup deux titres en octobre à Canton (Chine) et Tachkent (Ouzbékistan). Rétrogradée jusqu’à la 68e place mondiale à l’automne, elle occupe désormais le 30e rang. Un retour à la normale, en quelque sorte, pour la joueuse de vingt-deux ans.

Basket : Israël conquiert la NBA

Un Israélien recruté en NBA ! La jeune perle formée au Maccabi Tel-Aviv, Omri Casspi, est retenue cet été par la franchise américaine de Sacramento. L’ailier international de 21 ans réussit parfaitement son intégration dans le plus réputé des championnats au monde. Pour ses débuts officiels outre-Atlantique, fin octobre, il s’illustre en marquant quinze points en dix-neuf minutes. Au fil des rencontres, Casspi s’affirme comme un acteur essentiel de l’effectif des Sacramento Kings.

Retour en Israël. Le Maccabi Tel-Aviv connaît des turbulences aussi bien en Coupe d’Israël (élimination dès les 16e de finale) qu’en Euroligue, épreuve dont il ne parvient pas à dépasser le cap du Top 16. Une première depuis six ans. Mais le club-nation, entraîné par l’emblématique Pini Gershon, parvient tout de même à consoler ses supporters en s’emparant du titre national pour la 48e fois face à la très surprenante équipe du Maccabi Haïfa. Après Casspi, le Maccabi voit, durant l’intersaison, un autre de ses talentueux joueurs « maison » partir en Espagne, à Vitoria : Lior Elyahou (23 ans).
Dans le même temps, l’Israélo-américain David Bluthenthal, après une saison passée dans le championnat de France sous le maillot du Mans, fait son come-back au Maccabi.

Lors du Championnat d’Europe disputé en septembre en Pologne, la sélection israélienne emmenée par Tzvika Sherf fait pâle figure en perdant ses trois rencontres du premier tour face à la Croatie, la Macédoine et la Grèce.
C’est la première fois en vingt-cinq participations à une phase finale de championnat d’Europe que l’Etat hébreu ne remporte pas la moindre victoire. Lors des prochains rendez-vous internationaux, il sera donc difficile pour Arik Shivek, successeur annoncé de Sherf, de faire pire…

Football, mauvaise passe

Un rêve brisé. Israël ne sera pas de la partie l’été prochain à la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Quatrième de son groupe au cours des éliminatoires, l’Etat hébreu devra une nouvelle fois patienter avant de figurer dans un tournoi majeur. Tout le pays attend cela depuis 1970 et le Mondial mexicain… Evoluant dans une poule qui n’avait pourtant rien de difficile, la sélection de Dror Kashtan s’est emmêlée les pinceaux face à ses trois principaux adversaires (Lettonie, Grèce, Suisse) en ne glanant que quatre points sur dix-huit possibles ! Si le successeur de Kashtan, en poste depuis 2006, n’est toujours pas connu, son identité sera vraisemblablement dévoilée avant le tirage au sort (7 février) des éliminatoires de l’Euro 2012, programmé conjointement en Pologne et en Ukraine.

Après deux années de règne du Bétar Jérusalem, le Maccabi Haïfa rafle, pour la onzième fois de son histoire, le titre de champion d’Israël. La formation entraînée par Elisha Levy se qualifie ensuite avec succès pour la phase finale de la prestigieuse et lucrative Ligue des champions, sept ans après sa première participation. Héritant d’un groupe compliqué (Bordeaux, Bayern Munich et Juventus), Haïfa termine bon dernier avec la particularité de n’avoir marqué aucun point et aucun but. Un bilan européen famélique donc qui contraste avec le brillant parcours continental de l’Hapoël Tel-Aviv qui finit, lui, en tête de sa poule en Europa Ligue (ex-Coupe de l’UEFA) devant des écuries confirmées (Hambourg, le Celtic Glasgow et le Rapid Vienne). Désormais seul représentant israélien en lice sur la scène européenne, l’Hapoël affrontera, lors des seizièmes de finale, en février (18 et 25) le champion de Russie en titre, Rubin Kazan.

Sans activité depuis son départ du banc de Chelsea en 2008, Avraham Grant est nommé début décembre au poste d’entraîneur de Portsmouth, un club qu’il avait fréquenté en 2006-2007 lorsqu’il y occupait la fonction de manager général. La tâche ne s’annonce pas simple pour l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Israël puisque son équipe pointait encore fin décembre en queue de peloton de la Premier League anglaise.

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1262339399537&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.