La Suisse a gelé un milliard de francs suisses (827 millions d’euros; un peu plus d’un milliard de dollars) en actifs liés aux dictateurs de quatre pays au centre du « Printemps arabe », Egypte, Libye, Syrie et Tunisie, a annoncé mardi le ministère suisse des Affaires étrangères.

Les autorités suisses coopèrent avec les autorités tunisiennes et égyptiennes pour accélérer la restitution des fonds, dont 700 millions de francs proviennent des caisses de l’ancien président Hosni Moubarak et de son entourage, explique Valentin Zellweger, responsable du département Droit international au ministère suisse des Affaires étrangères.

« Aujourd’hui, un milliard de francs suisses au total sont bloqués dans le cadre du Printemps arabe », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Genève.

Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.