Al Dura: l’affaire Dreyfus de l’anti-sionisme, S.Trigano

0
126

Le récent rapport du gouvernement israélien sur l’affaire Al Dura vient confirmer, cette fois-ci de la part d’un État, que la mort de l’enfant Al Dura sous les balles de l’armée israélienne était un faux, en tout cas le produit d’une défaillance déontologique de la chaîne publique FR2.

Et lorsque l’on connaît l’exigence des commissions d’enquêtes israéliennes, de telles conclusions peuvent être tenues pour crédibles. Que cela ait pris 12 ans pour le faire est un gage de crédibilité mais aussi l’aveu d’une terrible insuffisance et d’une incompétence notoire 1 de la diplomatie israélienne qui a perdu la bataille de la désinformation, c’est à dire de la guerre psychologique menée sur le plan mondial par les Palestiniens et leurs alliés.

Il faut à ce propos signaler que nous devons ce résultat surtout à l’obstination et à la résolution d’un seul homme, Philippe Karsenty, qui s’est voué à faire triompher la vérité depuis de longues années.

La chose, si elle est énorme est tout à fait plausible, si l’on en juge à la lumière du passé, où il fut démontré que les chaînes de télévision françaises (et les autres !) pouvaient produire des faux, comme
« l’interview » de Fidel Castro par Poivre d’Arvor ou le « charnier » de Timisoara !

Nous sommes, par ailleurs, tous les jours, comme spectateurs des chaînes françaises et notamment de FR2, témoins du préjugé et du prisme idéologique qui gouvernent l’information sur Israël ou le monde juif (très subtils car ce biais s’accompagne toujours du service de célébration de la mémoire de la Shoah).

Mais ce faux, en l’occurrence, a engendré une histoire.

Cette mort est devenue l’emblême d’une crise antisémite virulente dans le monde musulman.

Ce fut le drapeau de l’Intifada et des « banlieues » d’Europe.

Elle a redonné vie au mythe archaïque du crime rituel.

La cruauté supposée d’Israël, accusé de « tuer des enfants » de façon préméditée, a nourri le « nouvel antisémitisme » dans le monde (rappelons nous le meurtre de Daniel Pearl au nom de Al Dura) et en Europe, jusqu’à inspirer à Merah le meurtre d’enfants juifs.

Dans l’ère nouvelle de la haine des Juifs, le mythe Al Dura a joué le même rôle cristallisateur que l’Affaire Dreyfus dans l’ère de l’antisémitisme – qu’il faut distinguer de l’antisionisme car ses modalités sont différentes.

Il a été produit et s’est répandu, cette fois-ci, non plus dans les milieux de l’armée, comme au XIXème siècle, mais dans le nouveau centre du pouvoir qu’est le pouvoir médiatique.

Dans l’ère de la mondialisation, ce n’est plus le complot juif contre l’Etat-nation qui est stigmatisé mais au contraire l’Etat-nation israélien qui apparaît comme une menace pour « l’humanité » (crime « rituel », « apartheid », etc).

Il est triste de constater que cela s’est à nouveau produit en France.

A l’inverse de l’Affaire Dreyfus, cependant, l’opinion française ne s’est pas divisée face à cette opération.

L’unanimité du haro sur Israël n’a pas souffert de faille.

Une grande partie du leadership juif, quant à lui, a préféré opter, durant une longue période des années 2000, pour la politique pratiquée par les Israélites du XIXème siècle, à savoir la stratégie du « gros dos ».

Mais comme au XIXème siècle, il s’est tout de même levé quelques Bernard Lazare.

Si les faits sont comparables, peut-on espérer qu’en France se produise quelque chose qui ressemblerait à ce qu’a aussi engendré l’Affaire Dreyfus, à savoir le sursaut que fut l’invention du sionisme politique, la réponse la plus efficcace et pertinente au nouveau type de défi que les Juifs avaient à relever?

Il faudrait en l’occurrence ré-inventer Israël. Cela ne dépend, cette fois encore, que des Juifs eux-mêmes !

1- Poussée à ce degré, je dirais : un manque de conviction dans la cause d’Israël, avéré dans certains milieux des élites israéliennes et pleinement documentable.

Shmuel Trigano

*A partir d’une tribune sur Radio J, le vendredi 24 mai 2013.

TAGS : Al-Dura Enderlin Désinformation France Médias Antisionisme

Antisémitisme Dreyfus Bernard Lazare

1 COMMENT

  1. Il faut à ce propos signaler que nous devons ce résultat surtout à l’obstination et à la résolution” d’un seul homme,” Philippe Karsenty, qui s’est voué à faire triompher la vérité depuis de longues années.
    PR TRIGANO DIXIT
    malgre le fait d etre israelien depuis plus de trente ans je ne crois pas avoir oublie ni mon francais ni mon latin d ailleurs .” un seul homme” ca veut dire, un, uno, one, ouahad ……
    c est ce qui a motive ma reaction
    merci pr trigano de votre reponse
    quant aux autres commentaires je ne vous dirai pas ce que mon arriere grand mere en aurait fait

  2. Vos réponses à tous posent un problème : vous avez fait fuir Yehuda David, qui est attendu pour corriger ses approximations et présenter ses excuses.

  3. Merci Henri,

    Malheureusement le charabia n’est pas terrible même en anglais.

    Le remarquable Menahem Macina a traduit d’innombrables textes de manière très professionnelle, mais celui-ci lui a échappé comme il l’indique ici!

    http://www.debriefing.org/25546.html

    C’est bien dommage.
    La dernière ligne, reste valable aujourd’hui (5ans et ½ plus tard !) puisque le verdict a été reporté au 26 juin.

    «Monsieur Karsenty, en tant que citoyen israélien, et quelle que soit l’issue de l’appel, je vous dis: “merci”».

    Comme quoi tous les journalistes ne sont pas tous des Enderlin (ou des Duranty ou des Lacouture etc.!)

    A l’époque, en tout cas, personne n’avait entendu parler du Dr. Yehuda David.

    Il faut rendre à César….

  4. Merci de ces liens … MEME SI VOUS NE LISEZ PAS L’HEBREU, lisez ces articles avec GOOGLE TRADUCTION.

    Mode l’emploi : copier le lien de l’article dans la fenêtre de traduction automatique de Google (voir le choix Google +) en précisant “langage source = hébreu” et l’article sera traduit. Je vous recommande de choisir comme langage cible l’anglais plutôt que le français (la traduction est bien meilleure vers l’anglais que vers le français).

  5. Pour ceux des lecteurs qui lisent l’hébreu, je conseille les deux articles ci-dessous.
    Le premier est ancien, (13/11/2007), publié AVANT le procès en appel qui avait vu la relaxe de Philippe Karsenty.

    Yaakov Ahimeier (Nul besoin de le présenter…) y remercie, en tant que citoyen israélien Karsenty en lui donnant du «Monsieur»! (eh oui)
    Le second, tout récent, date du week-end dernier ; il fait le point sur «l’affaire». Il est de Ben Dror Yemini dont le nom est cité plus haut! Lui aussi est un des grands combattants à la recherche de la vérité.

    http://www.nrg.co.il/online/1/ART1/658/326.html

    http://www.nrg.co.il/app/index.php?do=blog&encr_id=f2b4c1b55be76d1e6d7b777256ea0370&id=4518

  6. Une fois de plus, merci à Shmuel Trigano pour lequel j’ai le plus profond respect.
    L’attaque de Yehuda David est effectivement une véritable “Chutzpah” et même si je connais son courage et ses actions méritoires je ne peux que m’associer totalement aux réponses de Shmuel Trigano et Henri. Cette attaque par collègue me remplit à la fois de honte et de tristesse. Pour bien faire et régler ce très regrettable différent, un homme de la valeur de Yehuda David devrait présenter ses excuses.
    Giora Hod
    Chirurgien Vasculaire

  7. Docteur,

    Votre email est un modèle de Chutzpah. Un culot d’une impertinence absolue.

    Je suis le sujet al Dura depuis la manifestation devant France 2 en 2002, j’ai lu tout ce qu’ont écrit les découvreurs, les premiers combattants (La Mena, Gérard Huber, M Landes, le premier documentaire de Ester Shapira en 2001, et beaucoup d’autres. Depuis 2004, Philippe Karsenty a mené un combat de tous les instants contre France 2 et pour l’image d’Israël dans le monde entier.

    Vous n’êtes apparu (à votre corps défendant) sur le sujet al Dura qu’en 2008, après la première victoire juridique de Karsenty. Et vous n’êtes apparu que parce que Jamal al Dura vous a poursuivi pour diffamation (je sais j’étais présent dans la salle d’audience). Avant l’interview faite par Clément Weill-Reynal, je n’ai pas connaissance d’une quelconque action pro-active de votre part.

    En réalité, il ne s’agit pas de culot mais d’une tentative d’usurpation. Tous les gens qui ont suivi cette affaire connaissent votre rôle marginal et tardif. Ma mère dirait avec son léger accent “ce monsieur n’est pas un mensh”.

    Tous les acteurs de l’affaire al Dura ont apprécié que vous ayez gardé le dossier médical de Jamal al Dura, cela fermait la démonstration du mensonge face aux reportages de France 2 sur les cicatrices. Soyez-en remercié, mais n’en faites pas plus.

  8. {{Réponse de Shmuel Trigano}} à Yehuda David:

    Cher Monsieur

    J’ai parlé de “quelques Bernard Lazare” et je n’avais aucunement l’intention d’occulter qui que ce soit.

    Vous devriez aussi ajouter l’agence de presse La Mena qui vous a rappelé en 2007 que vous avez soigné le père de Mohamed en 1994 alors que vous aviez oublié cet épisode et qui est revenue sans cesse sur le sujet.

    Et quelques autres.

    Cependant sur le plan de la poursuite judiciaire et de l’agitation de l’opinion publique, vous ne pourrez négliger le fait que Philippe Karsenty a fait preuve d’un activisme sans relâche et a mené le combat judiciaire dès 2004 en France.

    
 Jamal al Dura ne vous a poursuivi qu’après la publication de votre interview dans «Actu J» en septembre 2008, soit 4 mois après la victoire en justice de Philippe Karsenty à la Cour d’appel de Paris.

    Sur le plan de l’action en justice justement, il est le seul à avoir mis en question juridiquement la reponsabilité de FR2, alors que pour votre part vous n’êtes entré dans l’arène judiciaire que lorsque le père de Mohamed, Jamal, vous a attaqué sur des propos que vous avez tenu sur ses blessures.

    Mais nul ne niera votre apport qui, selon ce que je sais, figure dans les annexes du rapport Kuperwasser.

    Vous évoquez Ben Dror Yemini qui a traité du sujet et qui confirme, me semble-t-il, l’importance de l’apport de Philippe Karsenty dans le combat pour la vérité dans le dossier al Dura.

    Grâce vous soit rendue aussi pour votre contribution !

    Avec mes amicales salutations

  9. tres cher pr trigano
    vous m aviez habitue a plus de respect de l exactitude lorsque je vous ai connu chez notre ami le celebre journaliste ben dror yemini
    le fait de clamer que le rapport israelien est le fruit de l action d un seul homme philippe karsenty est d une betise d une inexactitude d un manque de savoir et d une impolitesse demesures.
    je vous rappellerai que le rapport s est essentiellement base sur mon expertise medicochirurgicale et sur les documents qui m ont ete demande par le premier ministre mr binyamin natanyaou. le nom de karsenty n y figure pas une seule fois et pour cause au ministere des affaires srategiques on connait le gazier….
    vous ne pouviez pas ne pas le savoir a moins que vous n ayez pris la peine de lire le dit rapport
    j exige de votre part une profonde rectification car c est veritablement un scandale grossier.
    best regards dr yehuda david

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.