« Quelques secondes avant l’attaque, le soldat aurait dit à son sergent ‘que le terroriste qui avait blessé leur ami méritait mourir’, et le sergent a tenté de calmer le soldat. »

« Les faits parlent d’eux-mêmes », a déclaré un enquêteur. « Le soldat a pris la décision de tirer sur le terroriste en raison d’une idéologie viciée. »

Un autre « expert » de l’armée israélienne a critiqué l’incapacité de l’armée à fournir un traitement médical au terroriste. « Nous devons aborder le sujet du traitement immédiat des terroristes après qu’ils aient été neutralisés », a-t-il écrit. « Nous devons accroître notre attention morale et nous devons exiger que nos soldats fassent exactement ce que nous attendons d’eux lors d’événements de ce type. »

« Des incidents tels que ceux-ci nuisent à l’image et à la force de l’armée israélienne et entâchent nos activités quotidiennes », a dit un autre.

L’enquêteur principal a résumé son opinion en disant: « Je tiens à souligner que la mise en joue du terroriste, alors qu’il gît au sol sans bouger, et qu’il saigne pendant plusieures minutes après avoir perpétré son attaque, est un geste éminemment immoral et il n’y a aucune justification à cela. »

Le soldat maintient qu’il craignait que le terroriste ne porte une ceinture d’explosif, une crainte confirmée par l’injonction d’un soldat qui aurait crié que le terroriste représentait un tel danger. Or il semblerait selon l’enquête qu’un autre soldat s’étaient déjà assuré en fouillant le terroriste, que ce n’était pas le cas.

Vice News

7 Commentaires

  1. Ce n’est pas la gauche qui influence le gouvernement et le ramatkal dans leurs positions accablantes contre ce soldat dans cette affaire, mais leurs intérêts personnels a être présenté comme des personnages humanistes et moraux.On ne demande pas a tous ces responsables de gérer Israel et son armée en fonction deleur image de marque mais en fonction de l’intérêt du pays.Si ce n’est pas le cas ces responsables doivent faire autre chose que de diriger Israel.

    • L’ennui, dans ce type de raisonnement, c’est que la Justice militaire ne dépend en aucun cas du 1er Ministre ou du Ministre de la Défense. Qu’ils aient ou pas donné leur avis n’influence en aucune façon le déroulement de la procédure déclenchée par le soldat, à partir du moment où il a choisi de tirer environ 15 minutes après les faits (neutralisation). La justice est souveraine. La justice militaire d’autant plus, puisque c’est elle qui acharge de faire appliquer les « règles d’engagement », y compris et surtout en Judée-Samarie. Si vous voulez passer d’autres « règles d’engagement », faites-les voter par vos représentants. Tout ce qui reste à faire au soldat est de se trouver le meilleur avocat et de s’appuyer sur des circonstances atténuantes (déjà énumérées), malgré ses propres déclarations qui vont à l’encontre de son intérêt, dans le sens d’une « vengeance ». Et il en va ainsi pour tout autre citoyen ou/et soldat.

  2. Le premier probleme est celui qui mene les gens a adopter une position extreme selon eux ce soldat ne pourra etre qu’un assassin ou un heros.
    La verite est beaucoup plus comlexe . Le quotidien a Hevron est tout simplement infernal certains jours il y avait trois et quatre attentats dans la meme heure Et grace a des jeunes soldats courageux ces attentats le plus souvent sont neutralises.
    Neanmoins ce soldat a eu tort de vouloir etre le juge et le bourreau du terroriste. Je pense qu’au lieu de lui tomber dessus comme l’a fait la presse de gauche il fallait tout d’abord defendre son honneur et faire taire tous les moralistes a deux sous . Dans un second temps il fallait exliquer qu’il y a eu la une erreur de jugement de la part de ce soldat et laisser faire l’enquete!
    Les juges militaires ne sont pas idiots ils savent tres bien que ce soldat represente 60 ou 70 pour cent des soldats combattants de tsahal et si on continue de le traiter d’assassin Le ramtacal devra devra former de nouveaux bataillons avec Aviv Gefen et Ahinoam Nini pour la prochaine guerre .
    Conclusion ce soldat n’est ni un heros ni un assassin c’est un bon soldat qui a fait une faute O combien comprehensible quand on travaille dans des conditions tellement difficiles.
    UN dernier mot sur ce gouvernement . La vague de terreur qui s’abat sur la population civile est une tache pour ces ministres incapables . Un gouvernement responsable aurait decrete l’etat d’urgence et aurait lui meme declarer qu’un terroriste ne doit pas continuer a vivre apres un attentat, a cause de ce manqué certaines personnes dans un moment de faiblesse se sentent obliges d’agir eux memes.

  3. Bref, un soldat lambda condamné pour la cause !
    Plutôt que de risquer l’opprobre internationale, TSAHAL préfère faire porter le chapeau à l’un de ses soldats !
    Au moins là, ISRAËL peut dire : « Vous voyez, nous n’hésitons pas à faire condamner nos soldats par la Justice ! On est clean ! »
    En le faisant passer pour un idéologue, la gauche marque un point, mais qu’en sera-t-il du soldat et de sa famille ?
    De quoi devenir un anti-sioniste en puissance et de quoi dégoûter de faire son Service Militaire, si c’est pour aller en prison !

    • Il y a eu des discussions intensives au sein du commandement des régions, et vers les rangs subordonnés. Les soldats sont rentrés dans leurs familles lors des perms de Shabbat- et fêtes de Pessah, ils ont baigné dans ce qui se disait dans les rues et les villes, aucun n’a jamais manqué à l’appel. La motivation est toujours plus forte à intégrer les corps d’élite. Même s’il peut y avoir des mobilisations, une compréhension, une solidarité de fait, en aucun cas Tsahal n’est affecté par cet « incident » qui reste un incident. L’avis des chefs de corps est quasi-unanime, même s’il y a de la sollicitude pour le jeune. Il n’avait pas à faire ce qu’il a fait et aura, de toutes les façons, la sanction qui s’impose dans des cas identiques.

      Le chantage au fric n’est pas une arme qui impressionne beaucoup Tsahal ni ses tribunaux! Tsahal est souveraine dans ses décisions, que cela plaise ou non aux gangs de boycotteurs d’extrême-gauche et d’extrême-droite! C’est l’armée qui garantit l’indépendance du pays, elle se passe donc des leçons de morale externes. Le code concerne ceux qui sont en-dedans. Pas l’appréciation de la presse, ni des fauteurs de trouble civils etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.