אדון עולם Adon Olam: un chant qui rend hommage au Créateur

1
859

Adon Ôlam (Seigneur du monde) est un très beau poème qui est entonné dans toutes les communautés juives du monde entier à l’office du matin; chez certains ce chant prend place au début de la prière et chez d’autres à la fin mais tous les fidèles rendent hommage au Créateur la plupart du temps sur un air plein d’enthousiasme.

Cette œuvre n’a jamais été signée et nombreuses sont les spéculations au sujet de son auteur et il semblerait que l’origine de cet hymne à D soit moyenâgeuse, d’ailleurs, deux rabbins talmudistes appartenant au “haut” Moyen-Âge, (le père et son fils de Babel) : Rabbi Sherira Gaon (906-1006) et Rabbi Hay Gaon (939-1008) aient émis leur opinion selon laquelle la portée mystique de ce chant poétique est telle que l’esprit malin n’est pas à même de critiquer ou d’atteindre au fidèle priant avec autant de foi et d’enthousiasme.

Rabbi Yéhouda HéHassid qui quitta la Pologne pour s’installer à Jérusalem au XVIIème siècle partage l’avis de ces deux précédents maîtres du Talmud. Ces érudits soulignaient que le Yetser HaRâ (le mauvais penchant) ne pouvait que battre en retraite devant ce fidèle. Ils ajoutaient que le Malin ne pouvait rien contre les prières de ceux qui entonnent Adon Ôlam ni pendant les prières de Rosh HaShana ou de Yom Kippour; ils assuraient que les ennemis ploient devant lui et que le mauvais penchant aussi est vaincu.

Au Moyen-Âge on chantait ce poème le soir de Yom Kippour. Mais, dans certaines communautés on chante Adon Ôlam à la fin de l’office du vendredi soir tandis que dans beaucoup de communautés séfaradioth on chante Yigdal Elokim Hay qui vante la grandeur d’HaShem et rappelle les 13 articles de Foi.

L’immensité de l’Éternel, et la foi en Lui composent les vers mais ce qui ressort est la confiance dans laquelle l’être humain, aimant D. par-dessus tout, au moment du coucher, après avoir récité son acte de foi avec la lecture du “Shemâ Israël”, s’endort en abandonnant son âme au Créateur qui la lui rendra au lever. Cette foi ou cette assurance que l’homme ressent, sont des sentiments qui ne doivent pas le quitter et lui permettre ainsi de progresser dans la vie sans problème psychologique aucun.

Adon Ôlam est donc à chanter à tue-tête chaque jour y compris shabbat et fêtes.

Caroline Elishéva REBOUH
ֹ

Adon Olam אדון עולם est un chant hébraïque qui fait partie de la liturgie synagogale depuis le 15e siècle.

En voici trois versions:

  • Sheva

    • Trois tenors, Shapovalov, Livshitz et Goray

 

  • Ouzi Hitman et Oded Ben-Hor. C’est Uzi Hitman qui a composé en 1976 la mélodie du Adon Olam la plus connue actuellement

Seigneur du monde, Dieu a régné avant
que rien ne fut créé. Lorsque Dieu créa
par Sa volonté du nom de roi Dieu fut
nommé ; et quand tout sera consommé,
seul Dieu régnera redouté. Dieu fut, est, et
sera. Et toujours Dieu resplendira : et
Dieu est Un, et nul second qui Lui puisse
être compagnon. Dieu ne commence, ni ne
finit. La force, le règne le définit. Dieu est
mon Souverain, mon Rédempteur, et mon
salut dans le malheur, mon refuge
miraculeux au jour de mon cri
douloureux. Quand je m’éveille, quand je
m’endors, je mets mon âme dans Sa main;
et je Lui donne aussi mon corps ; Dieu est
avec moi, Je ne crains rien.
(d’après Edmond Fleg)

 

אֲדוֹן עוֹלָם אֲשֶׁר מָלַךְ בְּטֶרֶם כָּל יְצִיר נִבְרָא
לְעֵת נַעְשָׂה בְחֶפְצוֹ כֹּל אֲזַי מֶלֶךְ שְׁמוֹ נִקְרָא
וְאַחְרֵי כִּכְלוֹת הַכֹּל לְבַדּוֹ יִמְלֹךְ נוֹרָא
וְהוּא הָיָה וְהוּא הֹוֶה וְהוּא יִהְיֶה בְּתִפְאָרָה
וְהוּא אֶחָד וְאֵין שֵׁנִי לְהַמְשִׁילוֹ וּלְהַחְבִּירָה
בְּלִי רֵאשִׁית בְּלִי תַכְלִית וְלוֹ הָעֹז וְהַמִּשְׂרָה
בְּלִי עֵרֶךְ בְּלִי דִמְיוֹן בְּלִי שִׁנּוּי וּתְמוּרָה
בְּלִי חִבּוּר בְּלִי פֵרוּד גְּדָל כֹּחַ וּגְבוּרָה.
וְהוּא אֵלִי וְחַי גּוֹאֲלִי וְצוּר חֶבְלִי בְּיוֹם צָרָה
וְהוּא נִסִּי וּמָנוּסִי מְנָת כּוֹסִי בְּיוֹם אֶקְרָא
וְהוּא רוֹפֵא וְהוּא מַרְפֵּא וְהוּא צוֹפֶה וְהוּא עֶזְרָה
בְּיָדוֹ אַפְקִיד רוּחִי בְּעֵת אִישַׁן וְאָעִירָה
וְעִם רוּחִי גְּוִיָּתִי אֲדֹנָי לִי וְלֹא אִירָא
בְּמִקְדָשׁוֹ תָּגֵל נַפְשִׁי מְשִׁיחֵנוּ יִשְׁלַח מְהֵרָה

וְאָז נָשִׁיר בְּבֵית קָדְשִׁי אָמֵן אָמֵן שֵׁם הַנּוֹרָא

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.