Yitro: un prêtre idolâtre qui entend la Torah- vidéos

0
488
Yitro, un prêtre idolâtre, finit par abandonner ses croyances païennes pour se rapprocher de la croyance dans le D.ieu unique.
Cet acte de rapprochement lui a valu qu’une paracha porte son nom, précisément celle qui contient l’événement majeur du peuple juif : le don de la Torah.

Quel est le lien entre la Torah et ceux qui sont, au départ, aux antipodes du monothéisme ?
D. béni soit-Il a créé le monde, pour pouvoir extérioriser Son attribut de bonté et Sa gloire. Autrement dit, lorsque nous nous rapprochons du Créateur en réalisant Sa volonté, à travers l’étude de la Torah, la prière, l’accomplissement des mitsvot, nous participons au dévoilement de la gloire de D.
Nous disons chaque jour dans la prière que la gloire divine remplit toute la terre, en hébreu mélo kol haarets kévodo. Puisque la gloire de D. remplit le monde, comment est-ce possible qu’il y ait tant d’incroyance dans ce monde ?

En fait, la gloire divine est bien présente partout, ce qui signifie que dans n’importe quel endroit de la terre, il est possible de se rapprocher de D., en s’attachant à la lumière divine. Cependant, elle ne s’exprime pas partout avec la même d’intensité, parce qu’il faut la faire briller dans les consciences.
C’est la raison pour laquelle dans le mot “mélo”, rempli, le son “o” n’est pas représenté par la lettre vav habituelle : on dit que le mot est écrit ‘hasser, de façon défective. Cela signifie qu’il faut apporter quelque chose en plus pour que vraiment, la gloire divine qui est omniprésente se dévoile dans sa plénitude. Cette lettre Vav manquante, c’est Yitro qui va l’apporter, et avec lui, l’ensemble des convertis de toutes les générations ..
En effet, le nom même de Yitro signifie Yater – Vav, soit le Vav en plus. Cette dimension supplémentaire que possédait Yitro, c’était la Torah cachée, celle qui fait exister le monde, y compris dans des endroits très éloignés de la sainteté.
Yitro vient rejoindre le judaïsme, en offrant à D. son propre parcours, sa propre connexion au divin, qui est maintenant raffinée, purifiée, débarrassée de toutes les impuretés et autres fausses croyances.
Yitro cueille, au cours de son propre parcours de vie, des fragments de gloire divine (les étincelles) qu’il va finalement ramener au Créateur. Ces fragments sont en fait des lettres de la Torah, parties en exil : elles expriment la Torah cachée que D. va ensuite dévoiler.
C’est alors que la gloire divine est exaltée dans tous les mondes, quand D. voit que celui qui était extrêmement éloigné de la sainteté en vient à reconnaître la grandeur du Créateur. La gloire divine prend alors toute sa dimension de plénitude, car maintenant, elle brille également maintenant dans les consciences qui étaient autrefois, enfoncées dans l’obscurantisme et la superstition.
C’est alors qu’on assiste au dévoilement de la Torah qui était auparavant cachée, à travers le don de la Torah au Sinaï. A partir de là, il va falloir étudier et mettre en pratique : faire briller la gloire divine dans notre âme, dans notre esprit, dans notre coeur, en repoussant les ténèbres de l’ignorance. Excellente semaine !
Shmouel Darmon    

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here