Syrie : le Hezbollah participe au massacre de La Ghouta

0
221

Syrie : le Hezbollah participe au massacre de Ghouta

12 Mars 2018 – Juif.org
Syrie : le Hezbollah participe au massacre de Ghouta - © Juif.org

Des centaines de combattants du groupe terroriste libanais Hezbollah participent à l’assaut de l’armée d’Assad contre les forces rebelles en Syrie et au massacre de civils dans le district de la Ghouta orientale, dans la banlieue Est de Damas.

Le groupe libanais a été contraint d’envoyer des combattants dans la région de la Ghouta suite aux ordres reçus du général-major de division Qasem Soleimani, commandant de la force Qods des Gardiens de la Révolution et plus haut responsable iranien en Syrie.

Dans le même temps, Soleimani a assoupli les conditions d’engagement des combattants iraniens en Syrie, en leur donnant le statut de “conseillers” et de “formateurs au combat”, leur évitant d’être envoyés au front.

Des reporters locaux ont révélé dimanche que les combattants du Hezbollah sont rassemblés dans la banlieue de Damas et à la base al-Makr, et qu’ils sont envoyés pour soutenir les forces d’infanterie syrienne et la force Shabiha, les voyous du régime syrien, sans qu’on leur révèle qu’ils arriveront finalement à Ghouta.

Selon les estimations, quelques 3000 combattants du Hezbollah ont été envoyés sur la base militaire dans la banlieue de Damas au cours des dernières semaines.

Plus de 1100 civils ont été tués dans l’assaut sur le plus grand bastion rebelle près de Damas, depuis qu’il a commencé il y a trois semaines par des bombardements dévastateurs, a annoncé dimanche l’observatoire syrien des droits de l’homme. Les morts incluent 227 enfants et 154 femmes.

En outre, plus de 100 combattants du Hezbollah ont été tués dans des échanges de tirs entre les rebelles et les forces de l’armée syrienne dans la région.

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a caché la participation de ses hommes au massacre de la Ghouta orientale à leurs familles, pour éviter une forte opposition et des critiques virulentes sur la décision d’envoyer des combattants du Hezbollah dans une mission dangereuse au-delà des frontières du Liban.

Dimanche, l’armée syrienne a démantelé l’enclave rebelle dans l’Est de la Ghouta, coupant ainsi deux grandes villes périphériques du reste de la région, selon les médias de l’état, après une bataille acharnée menée sous la couverture de bombardements incessants.

La télévision d’état a diffusé dimanche depuis la ville de Mudeira, dans l’Est de la Ghouta, qui a, selon la télévision, été capturée pour créer un lien avec les unités de l’autre côté de l’enclave.

Une unité des médias militaires dirigée par le Hezbollah a déclaré que l’armée avait également entièrement encerclé la ville de Douma.

Le conseil municipal de Douma a déclaré lundi que la ville était confrontée à une situation “catastrophique”, car elle devient le principal refuge pour des milliers de personnes fuyant les avancées des forces gouvernementales dans la Ghouta orientale.

Des milliers de familles s’abritent maintenant dans des rues ouvertes et des jardins publics car les sous-sols et les abris existants sont déjà surpeuplés, a déclaré le conseil municipal de Douma.

“Après plus de 20 jours de campagne barbare… cela a conduit à une détérioration de la situation humanitaire et alimentaire à un niveau catastrophique”, indique le communiqué.

Les enterrements des victimes au cimetière de la ville ont été suspendus en raison de l’intensité des frappes aériennes, a-t-il ajouté.

Smadar Perry|Publié le :  12.03.18 , 12:37

ynetnews.com

Adaptation : juif.org

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here