Arnon Milchan offrait des Monte Cristo à Bibi. What Else? ©

5
86

Comme personne n’est parvenu à renverser Binyamin Netanyahu par des moyens honnêtes, c’est-à-dire par les élections, il semble qu’une « cabale » se soit montée pour le faire tomber comme Al Capone, pour fraude fiscale. Belle mentalité de la part de ses adversaires politiques, vraisemblablement manipulés par le Président sortant de la Maison Blanche, qui se rêve déjà en président-fantôme planant au-dessus et dans l’ombre de son successeur. 

Hormis que les sommes atteintes au fil du temps (se comptant en dizaines de milliers de shekels) soient relativement importantes, il ne semble pas que Binyamin Netanyahu ait dû tuer un chat pour jouir des cadeaux ramenés lors de ses visites, par son ami le producteur de cinéma Arnon Milchan, dont on a déjà parlé, lors de ses révélations en novembre 2013, sur Jforum. Celui-ci avait alors trouvé intriguant de révéler que lui-même et d’autres, dans les milieux d’Hollywood, auraient joué un rôle d’intermédiaires, entre les services secrets israéliens et des fournisseurs d’armes… Il n’était alors pas question de Monte-Cristo ou de Champagne Rosé Dom Perignon à plus de 200 $, pour Madame Sara Netanyahu. Reste à savoir s’il est interdit d’en consommer et d’apprécier de tels présents, alors qu’on est au pouvoir. D’autant qu’il n’y a pas de versement de « compensations »…

Le millionnaire israélien et producteur de films b à Hollywood, Arnon Milchan, qui est au centre d’allégations de « corruption », en cours d’enquête menée par la police à l’encontre du Premier Ministre Binyamin Netanyahu, est un personnage de mystère et d’intrigues considérables, disposant d’un carnet d’adresses extraordinaire et d’amis dans les milieux du cinéma, dans la sphère politique israélienne et, apparemment, au sein de la communauté du renseignement israélien.

On a assisté ces derniers jours à l’apparition de son nom qui se télescope au dossier Netanyahu – en tant que bienfaiteur central du Premier Ministre et de sa femme Sara. Netanyahu a démenti tout méfait.

Milchan, 72 ans, aurait, dit-on, fourni à Netanyahu des cigares fins -dont des Cohiba Siglo V, Trinidad et des Montecristo – et offert à Sara des bouteilles de Dom Perignon d’une valeur de plus de 200 $. Un reportage de la 2ème chaîne de TV a déclaré endredi que la fourniture de cigares correspondait à un « véritable pont aérien », qui s’est poursuivi au cours des 7-8 dernières années des mandats en tant que Premier Ministre, pour une valeur totalisant des centaines de milliers de shekels. L’avocat de Netanyahu a déclaré un peu plus tôt vendredi qu’il n’y avait rien de criminel dans le fait qu’un bon ami offre des cigares à un autre.

 Le reportage de la chaîne 2 déclare que les cadeaux de Milchan à Netanyahu ont commencé alors qu’il était encore le de l’opposition et qu’ils ne se sont pas limité à des boîtes de cigares. Il y a aussi eu des costumes, des repas cuisinés par des chefs privés, dit-oainsi que des bijoux pour Mme Netanyahu.

On n’a aucune information démontrant que Netanyahu aurait fait quoi que ce soit en échange de tels cadeaux, atteste le reportage. Il n’est pas, non plus, évident  que la valeur pure de ces cadeaux signifient que le simple fait de les accepter puisse constituer une infraction à la Loi. Yaacov Weinroth, l’avocat de Netanyahu a affirmé « qu’il n’y a pas la moindre trace de criminalité »en la matière.

Les relations chaleureuses de Milchan avec les hommes politiques israéliens, vont au-delà du dirigeant du Likoud, Binyamin Netanyahu. C’était aussi un ami très proche de l’ancien Président et Premier Ministre Shimon Peres, alors qu’il a même donné le nom de Shimon à son fils, insiste la procuratrice deuxième chaîne israélienne. Il était aussi amical envers Ehud Olmert, qui lui, par contre, a été condamné pour corruption dans le domaine immobilier. Il a organisé la médiation  entre les deux leaders de la majorité et de l’opposition, Netanyahu et son opposant, le chef du Parti  de l’Union Sioniste, Itzhak Herzog, lors des dernières élections, dans la perspective d’un gouvernement d’unité nationale qui ne s’est jamais mis en place.

Des sources proches de Netanyahu ont souligné que Milchan a un siège à la direction de la Chaîne dix de télévision, ce que le Premier Ministre aurait précédemment tenté d’occulter.

Milchan a aussi introduit Netanyahuauprès d’un bon nombre d’acteurs à Hollywood.

Prime Minister Benjamin Netanyahu, his wife Sara (C) and their son Yair seen with actress Kate Hudson at an event held at the home of producer Arnon Milchan (right), March 6, 2014. (Avi Ohayon/GPO/Flash90)

Prime Minister Benjamin Netanyahu, his wife Sara (C) and their son Yair seen with actress Kate Hudson at an event held at the home of producer Arnon Milchan (right), March 6, 2014. (Avi Ohayon/GPO/Flash90)

Le producteur hollywoodien Arnon Milchan (screen capture: YouTube/amitost)

Arnon Milchan, le producteur américano-israélien, acclamé par la critique, avait révélé, en novembre 2013, les détails de ses activités visant à renforcer le présumé programme nucléaire israélien, lorsqu’il travaillait à Hollywood, durant les années 1970 et 80.

Milchan, aujourd’hui âgé de 71 ans, qui a produit des films aussi célèbres que « Fight Club », « Pretty Woman » et « L.A Confidential », avait donné une interview exclusive à la journaliste d’investigation de la Chaîne 2 israélienne, Ilana Dayan, pour le premier épisode d’une nouvelle saison de son émission concernant les affaires courantes, « Uvda » (les Faits).

Dans l’interview, Milchan parle de son engagement sur le marché d’armes clandestines et de ses efforts pour acheter des technologies, dont Israël était supposé avoir besoin, pour l’éventuelle fabrication d‘armes atomiques, comme l’a détaillé un aperçu publié dans le Daily Mail et des extraits de clips passés sur la 2nde chaîne.

Concernant ses activités parallèles comme marchand d’armes, il y en avait certains, évidemment, qui étaient plus que réticents à travailler avec lui, avait déclar Milchan à Dayan.

“A Hollywood, d’un point de vue idéologique, on n’aime pas trop travailler avec quelqu’un qui a la réputation d’être un marchand d’armes, quelqu’un qui vit de la vente de mitrailleuses et du sang des morts. Plutôt que de discuter sérieusement avec quelqu’un du scénario à écrire, je devais, souvent, passer une demi-heure à expliquer que je ne suis pas un trafiquant d’armes ».

A part mettre au point des ventes d’armes, Milchan a aussi essayé d’impliquer d’autre grandes figures hollywoodiennes dans son travail clandestin, notamment l’ancien directeur de plateau Sydney Pollack, selon un article d’ Haaretz (Article original) qui offre quelques extraits de l’émission.

On peut présumer que Pollack était impliqué dans l’achat d’armes et d’équipements militaires pour Israël, au cours des années 1970, et, selon Milchan, il savait à peu près dans quoi il avait mis les pieds.

“Pollack s’en doutait bien, mais je ne voulais pas l’effrayer, parce qu’il est Américain… Il aurait pu dire “Non”, dit Milchan. “Il a dit “non”, effectivement un certain nombre de fois, mais il a aussi dit “Oui”, pas mal d’autres fois”.

Milchan, qui est, partiellement, propriétaire de la société qui possède la 10ème chaîne israélienne, admet, également, avoir tenté d’utiliser une grande Star dont le nom ne sera pas révélé, afin d‘inciter un scientifique nucléaire à une rencontre privée, au domicile de l’acteur/trice, bien que le reportage n’ait pas pu clarifié si le rendez-vous avaiit ou non eu lieu.

Un certain nombre d’acteurs figuraient dans le documentaire, dont Russel Crowe, Ben Affleck et Robert de Niro, qui est un ami personnel de Milchan.

Actor Robert De Niro waits for his meeting with Israel’s President Shimon Peres at the Peres’ residence in Jerusalem June 18, 2013. REUTERS/Sebastian Scheiner/Pool (JERUSALEM – Tags: POLITICS ENTERTAINMENT)

De Niro avait confié à Dayan qu’il avait entendu des choses au sujet de Milchan, cependant rien qui n’ait jamais été confirmé. « Je n’en étais pas sûr », dit-il.

Il y a cinq ans, les auteurs Meïr Doron et Joseph Gelman ont publié un livre intitulé : « Confidentiel : La vie de l’Agent Secret et Magnat d’Hollywood Arnon Milchan », dans lequel ils affirment que Milchan agissait pour le compte du Bureau des Relations Scientifiques israélien, connu ou l’acronyme de Lekem, aujourd’hui démantelé. Ce bureau clandestin se consacrait à obtenir des informations pour le programmes secret-défense qui était réputé inclure les programmes de recherche et de développement des armes nucléaires, si on se fie à la rumeur. Ce bureau a été démantelé en 1987, après l’arrestation de Jonathan Pollard , analyste et spécialiste de la Marine US, pour espionnage au profit d’Israël.

©Jforum avec Agences

Adaptation : Marc Brzustowski

5 COMMENTS

  1. Mansonge est exageration, ou sont les preuves ?
    chacun raconte sa petite histoire pour se faire valoir avec des  » j`ai entendu dire par ci par la  » mais rien de sure, alors quoi pense de tous ces riguolos.

  2. On cherche à faire tomber Netanyahou car il tient tête aux « puissants » de ce monde. Personne n’est parfait.
    Mais il est le seul aujourd’hui à sauver Israël et sa population. Les internationaux n’ont pas à donner de leçons à Israël et ses dirigeants. Basta!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. C’est dans la nature de la gauche de se « battre »avec des armes de trahison, du mensonge et les coups de poignard dans le dos. Cette gauche immorale est prête à tout pour acceder au pouvoir de façon déloyale. Ce sont des gens ecoeurants et méprisables. Je ne vois pas un homme politique, en ISRAËL, ou ailleurs qui lui arrive à la cheville et certainement pas la gauche israélienne en tous cas.

  4. Fichez-lui la paix à Binyamin, si vous connaissez un autre politique Israélien CAPABLE de tenir tête à l’Occiden et au monde entier , hé ! bien dites-le moi ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here