Communiqué de presse de la communauté juive d’Athènes

1
131
Samedi 5 mai, neuf plaques commémoratives du cimetière juif d’Athènes ont été profanées et détruites  par de lâches vandales. Le Crif se tient aux côtés de la communauté juive d’Athènes dans cette épreuve et lui adresse son soutien et son amitié.

Ce samedi, le jour le plus sacré du judaïsme, il est impératif, et nous y sommes habitués, de s’abstenir des activités quotidiennes et, bien sûr, des annonces publiques. Dans le contexte de cette rigueur presque absolue de l’observance du Shabbat, il y a des exceptions qui ont trait à la menace d’une vie ou à une grande souffrance.

Le souffrance, ce samedi 5 mai 2018, fut celle de la révélation d’une nouvelle vague de profanations dans le cimetière juif d’Athènes. Des vandales inconnus sont entrés dans le cimetière pendant la nuit et ont détruit neuf plaques de marbre commémoratives, les décollant de leurs bases et les écrasant violemment sur le sol. Ces plaques de marbre sont utilisées pour marquer les secteurs de notre cimetière et sont dédiées à la mémoire des morts.

Cet acte de profanation est répugnant et notre déception est immense. Ce n’est pas la première fois que nous voyons le résultat d’un acte dégradant dans notre cimetière mais c’est la première fois qu’un tel acte est autant organisé et préapré par ses auteurs. Cet ate abominable nous cause un profond chagrin et nous empli de colère.

La communauté juive d’Athènes exercera tous les moyens légaux à sa disposition. Les premiers pas ont déjà été faits par les autorités policières qui ont immédiatement été saisies.

Mais outre la Loi, nous appelons toutes les institutions de l’Etat et de la Ville, la Justice, les Autorités Religieuses et Spirituelles du pays et de la Société Civile, à condamner sans ambiguïté et sans réserve cette profanation et à se tenir absolument à la tolérance zéro ces phénomènes de violence et d’intolérance. Il n’y a pas de pire signe du déclin moral d’une société que la profanation d’un cimetière et le manque de respect pour les morts.

Ce n’est pas seulement un acte qui concerne uniquement notre Communauté et qui est enregistré comme l’un des événements antisémites les plus violents et les plus significatifs de ces dernières années en Grèce. Il s’agit d’un acte qui affecte brutalement l’ensemble de la société, les valeurs et les principes de notre Etat. Pour cette raison, nous demandons à tous de redoubler d’efforts pour ne plus jamais permettre la réalisation de tels actes.

Une marche silencieuse de tiendra dimanche 13 mai, à 12h, dans le cimetière juif d’Athènes.

Source crif

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here