Attentats dans l’Aude: déroulement de l’assaut?

0
118

Y a-t-il eu dysfonctionnement lors de l’assaut du Super U de Trèbes ? Trois semaines après les attentats de l’Aude, les enregistrements des échanges avec le preneur d’otages permettent d’en savoir un peu plus sur le déroulé des événements.

Selon des informations du “Parisien”, un délai de dix minutes se serait écoulé entre la tentative du lieutenant-colonel Beltrame de désarmer le djihadiste et le déclenchement de l’intervention menée par l’antenne locale du GIGN.

C’est, écrivent nos confrères, à 14h16 que le lieutenant-colonel, qui avait pris la place d’un otage plus tôt dans la journée, tente de désarmer le terroriste.

“Sur la bande, on entend confusément ‘Assaut assaut !’, puis trois coups de feu.”

Mais ce n’est que dix minutes plus tard que l’intervention pour neutraliser Radouane Lakdim est menée par une colonne de neuf hommes. Un délai qui interroge.

“Localiser et évaluer les piégeages”

Comment expliquer que le terroriste a été neutralisé plus de 10 minutes après les tirs ? Une enquête judiciaire étant en cours, la direction générale de la gendarmerie refuse de commenter les conditions de l’assaut, précise “Le Parisien”. Ce décalage, entre l’alerte et l’intervention, s’expliquerait par la nécessité “de localiser et d’évaluer les piégeages avant de les neutraliser”, affirme toutefois une source proche du dossier. Trois charges artisanales ont ainsi été retrouvées dans le magasin.

Selon l’autopsie, l’officier Beltrame, qui est devenu par son courage l’incarnation du quotidien des forces de sécurité face au terrorisme, avait des blessures par balles au pied et au bras mais il est décédé des suites d’un coup de poignard porté au niveau de la trachée.

AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here