Un groupe d’opposition révèle un nouveau site secret iranien.

0
6

Le Comité Paix et Sécurité du groupe d’opposition du Conseil National de la Résistance Iranienne est en mesure de révéler au monde l’existence d’une nouvelle installation nucléaire secrète iranienne, jusqu’à présent dissimulée à l’attention de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique, à la veille de la reprise des négociations de Genève sur le programme nucléaire iranien. Le CNRI déclare que le site se situe à l’intérieur d’un complexe de tunnels de 600 m de profondeur, sous des montagnes, à 10 kms de la ville de Mobarakeh, adjacente de l’autoroute Ispahan-Shiraz, au sein du complexe militaire d’Haft-e Tir , déjà préexistant.

Son porte-parole, Mehdi Abrichamtchi, a déclaré que l’installation du site a commencé en 2005 et que la construction des tunnels s’est achevée au début 2009. Les travaux sur ces installations se sont récemment terminés.

Abrichamtchi a affirmé que c’est l’Organisation de l’Innovation en matière de Défense et de Recherche qui gère les activités nucléaires sensibles et qu’elle dirige également cette nouvelle installation. Le site dispose d’une sécurité renforcée, si on la compare au reste de complexe militaire, a t-il ajouté.

Abrichamtchi a affirmé avoir transmis l’information à l’Agence Internationale à l’Energie Atomique, l’observatoire accrédité par l’ONU. L’AIEA n’a fait aucun commentaire spontané sur ce rapport.

On pense fréquemment que ce groupe peut faire office de « boîte aux lettres » ou de « messager » pour des services (notamment israéliens?) ne pouvant s’exprimer à visage découvert…

Reuters

ynetnews.com Article original


Précédente révélation : le 11 juillet, près de Damavand, dans la province de Téhéran.

Ce mouvement de la Résistance Nationale Iranienne est à l’origine de la découverte du site souterrain de Fordow et de la construction d’un réacteur à l’eau lourde d’Arak, qui va produire du plutonium.

DEBKAfile Article original 18 Novembre 2013, 11:02 AM (GMT+02:00)

Résistance iranienne va révéler un autre site secret en Iran

CNRI – Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a exposé un nouveau site nucléaire secret du régime des mollahs, dans une conférence de presse à Paris le lundi 18 novembre.

Les détails précis de ce site, son l’emplacement exact, les organes et les entreprises impliquées dans la construction du site qui ont été recueillis par les sources de la résistance à l’intérieur de l’Iran au cours des derniers mois, ont été dévoilés lors de cette conférence de presse.

Le CNRI fournira également les dernières informations sur le dossier nucléaire des mollahs et ses tentatives visant à dissimuler ses activités nucléaires avant la nouvelle série de négociations à Genève.

Ces dix dernières années, le CNRI a révélé une multitude de sites et centres impliqués dans le projet nucléaire clandestin du régime iranien. Il s’agit notamment de l’usine d’enrichissement Natanz et de de l’eau lourde d’Arak (Août 2002), Kala -Electric (Février 2003), Fordou (Décembre 2005), le Centre de commandement et de contrôle de la militarisation nucléaire dans une région connue sous le nom de Mojdeh à Téhéran (Février 2008), et par la suite le nouveau centre connu de recherche SPND (Juillet 2011). En Juillet 2013, le CNRI a révélé un nouveau site près de la ville de Damavand .

Les pourparlers du régime des mollahs avec les pays 5 +1 – les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU , plus l’Allemagne – doivent reprendre dans les prochains jours.

ncr-iran.org Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here