Syrie: la « victoire » revendiquée par Assad est « répugnante »

0
9

Un responsable de l’opposition syrienne,
Bourhan Ghalioun, a accueilli jeudi avec « dégoût » l’affirmation par le
président Bachar al-Assad qu’il était « sûr de la victoire » dans la guerre
civile qui déchire la Syrie depuis 2011. « Il est dégoûtant et répugnant qu’il (Assad) parle de victoire après avoir,
pendant deux ans et demi, détruit son pays, tué des dizaines de milliers
d’habitants et poussé à l’exil la moitié de la population », a déclaré à l’AFP
M. Ghalioun, en réaction aux déclarations de M. Assad à l’occasion de la fête
de l’armée.
« Si en Syrie nous n’étions pas sûrs de la victoire, nous n’aurions pas eu
la capacité de résister et nous n’aurions pas pu poursuivre (la bataille)
après plus de deux ans d’agression », a déclaré Bachar al-Assad, cité par
l’agence officielle Sana.
Cette déclaration « est répugnante pour les Syriens comme pour le reste du
monde », a répété M. Ghalioun, qui a ironisé sur le président syrien qui « parle
de résistance alors que son armée s’est effondrée et qu’il dépend de
mercenaires du Hezbollah (chiite libanais) et de l’Iran pour la défense de son
régime ».
« Il a définitivement échoué et n’est plus qu’un outil aux mains des forces
étrangères », a ajouté l’opposant.

La télévision d’État syrienne a rapporté que M. Assad s’était rendu jeudi à
Daraya, près de Damas, pour son premier déplacement connu en dehors de la
capitale depuis mars 2012.
Ce déplacement ainsi que la déclaration de M. Assad interviennent après la
capture lundi par l’armée de Khaldiyé, quartier clé de Homs, troisième ville
de Syrie et symbole de la révolte contre le régime, et près de deux mois après
celle de Qousseir, bastion rebelle tombé après un an de résistance.

Interrogé par ailleurs sur l’annonce par l’Onu d’une prochaine mission
d’enquête sur trois sites en Syrie où l’utilisation d’armes chimiques a été
rapportée, M. Ghalioun a estimé que « le régime syrien n’a accepté cette
mission qu’après de fortes pressions internationales (…) mais aussi après
avoir effacé les traces du crime ».
Mercredi, le porte-parole des Nations unies, Martin Nesirky, a déclaré que
cette mission allait « se rendre en Syrie dès que possible pour enquêter
simultanément sur trois sites où l’utilisation d’armes chimiques a été
signalée ».
L’ONU a précisé que la Syrie, la France, la Grande-Bretagne et les
États-Unis lui avaient signalé 13 attaques à l’arme chimique depuis le début
du conflit.
« Je doute que le régime coopèrera avec la mission », a réagit M. Ghalioun,
indiquant que l’enquête devrait « porter sur 13 sites et non pas sur trois
seulement ».

Le conflit, qui a fait plus de 100.000 morts selon l’ONU, oppose les
troupes du régime dotées d’une puissante armée de l’air et appuyées depuis des
mois par le Hezbollah libanais à des rebelles moins équipés, que Damas
qualifie de « terroristes » appuyés par l’étranger.

DUBAI, 01 août 2013 (AFP)

1 COMMENT

  1. {{ Ils ont trouvé plus fous qu’eux et cela les dérange . Personnellement je souhaite la victoire d’Assad et remercions les russes de ne pas s’être laissés impressionner par les pressions internationales . J’espère que les islamistes , djihadistes , El Qaidaistes et tous les  » istes  » seront détruits et défaits . Amen .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here