Ryad appelle à la fin des heurts entre pro et anti-Assad au Liban

0
13

L’Arabie saoudite a appelé jeudi les Libanais à
faire preuve de “sagesse” et à mettre fin aux affrontements meurtriers entre
partisans et opposants du président syrien Bachar al-Assad à Tripoli, dans le
nord du Liban. Ryad suit “avec une profonde inquiétude les événements sanglants à Tripoli
(…), qui ne bénéficient qu’à ceux qui ne veulent pas du bien au Liban et à
son peuple”, a déclaré dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères
Saoud Al-Fayçal.

Le ministre a déclaré soutenir les efforts des autorités libanaises pour
“renforcer l’autorité de l’Etat” et “assurer la sécurité et la stabilité du
peuple libanais dans toutes ses composantes et confessions”.

Il a exhorté “toutes les parties à mettre fin aux affrontements, à faire
preuve de sagesse (…) et à ne pas s’impliquer dans ce qui nuirait à la
sécurité et à la stabilité” du Liban.

Depuis le début de la révolte en Syrie, qui s’est transformée en guerre
civile, des combats opposent régulièrement les habitants du quartier sunnite
de Bab al-Tabbaneh, partisans des rebelles syriens, à ceux du quartier de
Jabal Mohsen, un secteur majoritairement alaouite, la confession de M. Assad.

L’Arabie saoudite, chef de file des monarchies arabes du Golfe, est accusée
par le régime de Damas de soutenir la rébellion syrienne.

Mercredi, l’armée syrienne, appuyée par des centaines de combattants du
Hezbollah chiite libanais, a repris le contrôle de Qousseir, longtemps place
forte des rebelles près de la frontière libanaise, au terme d’âpres combats.

Par ailleurs, les ressortissants des six monarchies pétrolières du Golfe,
dont l’Arabie saoudite, ont été invités à “ne pas se rendre ou résider au
Liban” pour des raisons de sécurité.

Cet appel a été lancé par le secrétaire général du Conseil de coopération
du Golfe (CCG), Abdellatif Zayani, dans une déclaration publiée mercredi soir
par l’agence officielle saoudienne Spa.

“La plupart des pays membres du CCG ont déjà invité leurs citoyens à éviter
de se rendre au Liban en raison de l’insécurité dans ce pays”, a rappelé M.
Zayani.

Son initiative intervient à l’approche de la saison touristique au Liban,
l’une des principales destinations estivales des ressortissants des riches
monarchies pétrolières du Golfe.

RYAD, 06 juin 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here