Russie: « Poutine craint un éventuel printemps russe »

0
7

Le troisième mandat présidentiel de Vladimir Poutine sera-t-il fragilisé par la contestation persistante depuis le mois de décembre?

Tania Rakhmanova, journaliste spécialiste du pouvoir russe, a répondu à vos questions. Roger : Pensez-vous que sans les fraudes, Vladimir Poutine aurait quand même eu assez de voix pour être élu? A quel pourcentage par rapport aux 64% de voix, la fraude est-elle chiffrée?

Je suis sûre que Poutine aurait été élu même sans fraude, en ce qui concerne le pourcentage de falsifications, les experts indépendants sont en train d’étudier les plaintes deposées par les observateurs qui étaient présents lors du vote.

jokari : Bonjour, le pouvoir actuellement en place, est-il vraiment plus amoral que ceux que la Russie (et l’URSS) a connu depuis plus de cent ans?

Le pouvoir en place est certes moins amoral que celui de Staline et probablement de quelques autres dirigeants du pays du XXe siècle, mais les Russes ont espéré qu’après l’effondrement de l’URSS et toutes les réformes commencées par Gorbatchev et Eltsine le pays pourrait devenir une démocratie.

Nicolaï Iudenitch: On parle de corruption terrible en Russie mais celle-ci est-elle aussi importante qu’à l’époque des oligarques?
De Eltsine?
Pour moi, Poutine est un vrai patriote amoureux fou de son cher pays. Comment les Russes le jugent-ils sur ce point?

Ne pleurait-il pas avant-hier en apprenant l’étendue de sa victoire?

Poutine est un patriote, il aime son pays ou plutôt l’image du pays qu’il s’est forgé en regardant les films soviétiques.

Et sur ce point il n’est pas le seul, beaucoup de Russes partagent son image d’un pays qui doit être fort et respecté sur la scène internationale, comme l’était l’URSS à l’époque.

Par contre, le respect des citoyens, leurs opinions, le bien-être et les principes mêmes de la démocratie (en dehors des élections), ne font pas parties de sa vision de la Russie.

La larme que Poutine a versée dimanche soir a été attribuée au vent glacial qu’il recevait dans le visage, selon son porte-parole.

Mais certains voient en cette larme une mise en scène.

Personnellement, je crois en la présomption d’innocence.

Concernant la corruption, elle est très difficile à évaluer statistiquement en général, mais toutes les institutions indépendantes et le plus important, les Russes eux-mêmes, sont convaincus que la corruption a beaucoup augmenté ces dernières années.

A l’époque de Eltsine, c’était surtout les bandes criminelles qui exigeaient des « contributions » des entreprises et des particuliers.

Les dernières années de Poutine se caractérisent par la corruption des institutions étatiques, y compris la police et le système judiciaire.

D’ailleurs, en 2008, le président Medvedev a reconnu lors de la prise de pouvoir que la corruption était le problème n°1 dans le pays.

le 15 ecossais : Ne croyez-vous pas qu’au lieu de se poser en donneur de leçons les dirigeants politiques français (qui ont sans doute oublié l’apport économique de la Russie) devraient plutôt se rapprocher de Vladimir Poutine plutôt que de le faire passer pour un  » dictateur élu »?

Les dirigeants français font passer Poutine pour un « dictateur élu » en public mais en réalité ils sont très proches du pouvoir russe.

papirus : Bonjour Tania, Poutine-Melvedev-Poutine, que devient Melvedev?

Premier ministre de l’ex-Premier ministre?

J’aimerais connaître ce système, comment l’appelle-t-on en démocratie russe? merci

Medvedev serait toujours le candidat n°1 (probablement pas le meilleur) pour devenir le Premier ministre au mois de mai. On pourrait appelait le système russe « démocrature ».

Phenix : Après les secousses de l’ère post communiste et le chaos des années Eltstine, le pouvoir fort de Poutine n’est il pas un mal nécessaire pour mettre la Russie sur la voie de la démocratie?

Vous avez tout à fait raison, le pouvoir de Poutine a été probablement nécessaire après les dernières années Eltsine (1996-1999).

Lors de son premier mandat, Poutine a mené de bonnes réformes.

Mais lors de son second mandat, il n’a pas entrepris grand chose, il s’est consacré à la construction d’un Etat bureaucratique loin du rêve démocratique.

Nicolaï Iudenitch : La Russie va beaucoup mieux que sous Eltsine.

Y a-t-il toujours une forte émigration vers l’Occident? Quelles sont les perspectives de développement à long terme?

Oui, les Russes vivent beaucoup mieux aujourd’hui que sous Eltsine, néanmoins le retour de Poutine au Kremlin fait craindre la stagnation politique.

Les jeunes élites intellectuelles envisagent donc sérieusement de partir. Un exemple: même une des filles de Poutine se serait installée à Paris.

Tontonpatt : A court terme, comment voyez-vous l’avenir de la Russie avec le retour de Poutine au pouvoir?

Ensuite, le « printemps russe » est-il en marche?

Poutine et son entourage ont très peur d’un éventuel « printemps russe ». Ils ont tout préparé pour empêcher ce scénario.

Les arrestations de lundi soir le montrent bien, car les forces de sécurité ne sont pas intervenues lors de la manifestation mais après, par crainte d’occupation de la place.

Le retour de Poutine au Kremlin fait craindre la stagnation politique

L’avenir de la Russie est difficile à prévoir car le système que Poutine a construit est contesté et cette contestation risque de prendre de plus en plus d’ampleur.

Ce que les gens demandent met en cause la structure interne du système: la mainmise de Poutine et ses amis sur les grandes entreprises, les salaires faramineux des bureaucrates, le pouvoir sans contrôle de l’administration.

Poutine se rend probablement compte de la complexité de la situation dans laquelle il se trouve, les mois à venir montreront s’il a le pouvoir et le courage de soulever le défi.

Nicolaï Iudenitch : Y a-t-il vraiment une forte contestation ou bien est-ce surtout une lubie des médias occidentaux?

Cette contestation est-elle plutôt libérale ou nationaliste?

Est-elle organisée ?

Enfin, le parti « Yabloko » n’était pas présent aux dernières élections, pourquoi?

Vous avez raison d’appeler ce mouvement une contestation et pas une opposition, c’est un mouvement spontané, pas du tout organisé, qui contient des gens d’opinions très différentes: des nationalistes, des libéraux, des écologistes.

Ce qui les réunit c’est le rejet de la politique de Poutine.

Même s’ils n’ont pas un leader unique et n’ont pas de statut, ils continueront de contester le pouvoir qui ne peut plus les ignorer.

En ce qui concerne le parti Yabloko et son chef Grigori Yavlinski, il n’a pas été enregistré comme candidat à la présidentielle sous prétexte que parmi les deux millions de signatures, nécessaires pour être candidat, et qu’il a réuni, certaines ne seraient pas valides et conformes.

Yavlinski a été candidat à toutes les élections présidentielles jusqu’à maintenant, ce qui s’est passé cette fois montre pour moi, que le pouvoir a eu peur de ce parti démocrate.

Nicolaï Iudenitch : Le parti communiste et ses électeurs sont-ils nationalistes?
Ils sont nationalistes dans le sens où pour eux le pays est une grande union soviétique.

supercowboy : Peut-on s’attendre à des réformes de fond: quel type de société, sur quelles bases, à quelles finalités?

Je ne pense pas que l’on puisse compter sur des réformes de fond maintenant, mais on les espère très fort.

Avant tout, on voudrait que le pays devienne une démocratie moderne.

Pour cela, la première revendication du peuple russe dans son ensemble est de lutter d’une manière efficace contre la corruption, que la loi soit plus importante que l’administration en place.

Pour moi, les réformes devraient commencer en donnant la liberté aux médias car, pour résoudre les problèmes, il faut qu’ils soient révélés au grand public.

zegueblimi : Qu’est ce qui va changer dans l’attitude du pouvoir russe vis à vis des anciennes colonies hostiles à Poutine, et vis à vis de l’Europe?

Deuxième question: y a t’il un risque de réarmement?

La classe moyenne veut que le pouvoir la respecte et écoute ses opinions

La Russie n’avait pas de colonies, du moins on ne les appelait pas comme ça.

La question des relations avec l’Europe et les anciennes républiques soviétiques ne faisait pas partie de l’enjeu électoral, mise à part la suppression des visas pour l’espace Schengen.

Par conséquent, Poutine ne va pas changer sa politique étrangère.

Ensuite, les armes en soit ne rendent pas une armée efficace, il faut des réformes de fond.

franco-russe67 : Bonjour, pourquoi les médias occidentaux sont-ils toujours si négatifs sur la situation en Russie alors qu’une majorité de la population soutient Poutine, certes de façon moins massive que par le passé, malgré les fraudes avérées?

Ne trouvez-vous pas qu’il y a de plus en plus de russophobie en Occident, notamment en France?

D’une part, je ne pense pas que les médias occidentaux, notamment français, soient russophobes, ils critiquent le pouvoir en place mais pas le pays ni son peuple.

Je pense que les Français sont plutôt admiratifs et curieux de l’Histoire et de la culture russes.

Par ailleurs, je pense que c’est le rôle des médias de critiquer et d’analyser le pouvoir et les dirigeants en France, en Russie et partout ailleurs.

Nicolaï Iudenitch : On parle en Russie de l’émergence d’une classe moyenne,
quelles sont les raisons du mécontentement de cette « classe moyenne »?

Quelles sont à l’inverse ses raisons de satisfaction?

Oui, c’est tout à fait vrai que l’on voit l’émergence d’une classe moyenne en Russie, surtout dans les grandes villes.

Ce sont des personnes entre 25 et 35 ans, éduquées, elles ont un métier, gagnent correctement leur vie et voyagent à l’étranger.

Elles demandent que le pouvoir les respectent et écoutent leurs opinions, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

C’est en fait le motif principal de la contestation.

LEXPRESS.fr,

Mardi 06/03/2012

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/russie-poutine-craint-un-eventuel-printemps-russe_1090070.html

1 COMMENT

  1. On est en grande partie européens donc ,c’est l’histoire de notre continent . Histoire plutôt intéressante , plus riche , que voulez vous , que celle de notre continent d’origine .

    Mais je suis fier d’être d’Alger Bab El Oued comme je l’aurais été si le hasard m’avait fait naître à la Goulette ou à Alexandrie .

    Bon dimanche à vous aussi

  2. Merci Jean pour votre analyse . Je vais vous faire rire . Si vous ne nous aviez pas dit que vous étiez d’Algérie , j’aurai pu penser que vous étiez Ashkenaze . Je sens dans vos écrits que vous êtes très proche de nos frères d’Europe de l’Est ainsi qu’une bonne connaissance de leur Histoire .

    Bon Dimanche à vous et les vôtres Jean .

  3. Armand,

    La Russie actuelle fait 17 millions de Km2 , c’est le pays le plus grand de la planète. Il est 1200 fois plus grand qu’Israël. Avec deux puissants voisins à l’est la Chine et le Japon, je ne parle pas du sud soit la Turquie et d’autre part les anciennes républiques soviétiques , détachées désormais de l’Union mais sensibles , comme ailleurs aux sirènes de l’islamisme .

    Donc , ce pays , aux confins du monde , est fragile , de par sa taille . Il l’a toujours été et au temps des Tsars , on avait levé pour le défendre, entre autres, le corps des Cosaques .

    Mais ces gens sont , pour moi, remarquables ayant donné de brillants combattants , de brillants penseurs , musiciens et scientifiques malgré leurs dures conditions de vie .

    Leurs mafias , à l’image de ces dures conditions de vie, sont redoutables . Lisez Tolstoï , Dostoievski , Jacob Gordin ou Emmanuel Lévinas (Lithuanie ,lui ) et vous saisirez , la grandeur de l’âme russe dont la violence des mafias n’ en est que …l’inversion .

    Je viens de relire dans un livre de Uri Dan, aujourd’hui disparu , ex conseiller d’Ariel Sharon , que Rabin , dont la mère , ancienne trotskiste, était de Pétrograd , se déplaçait avec deux paquets de cigarettes , en réserve , dans la poche et qu’il était capable de descendre une bouteille de whisky …en continu .

    C’est ça l’âme russe :mélancolie , déprime mais aussi sursauts . Les premiers halutziks (pionniers) , venus en masse , étaient russes , plutôt ukrainiens ou Bielorusses du fait d’un antisémitisme plus fort encore….qu’en Pologne où là ,en plus , les Juifs étaient nombreux , organisés ,et pouvaient se défendre .

  4. Ce Poutine demeure un mystère . Je pense que c’est un véritable équilibriste . D’un côté il a besoin des arabes pour leur fourguer tous leurs stocks d’armes inutilisés et « périmés » et de l’autre il rejoint les Israëliens dans leur lutte contre le terrorisme musulman qu’il comprend parfaitement . Et puis n’y a t il pas une communauté Russe importante en Israël dont Lieberman est le digne représentant ? Je pense qu’il a plus d’affinités avec lui et qu’ils parlent le même langage qu’avec un Ahmadinejad ou les terroristes du hamas et du hezbollah . Le seul inconvénient avec les Russes , c’est qu’il veulent tout maîtriser et ils ne sont pas loin de la politique :  » diviser pour régner  » : D’où ce mystère dont je fais allusion tout au début de mon message .

  5. Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
    Informations communauté juive francophone
    Jeudi 08 Mars 2012 / 14 AdarI 5772

    L’ensemble de la communauté juive reste globalement satisfaite de son traitement par Poutine à l’intérieur du pays.
    « Les Juifs ont vécu en Russie du temps du tsar, de Staline, dans toutes les situations; celle d’aujourd’hui est meilleure que durant les 200 à 300 dernières années », déclare Yuri Kanner, chef du Congrès juif russe.

    http://www.israel-infos.net/Russie–Poutine-et-les-juifs-8306.html

  6. Pourquoi l’ U.M.P.S. et les tenants de la pensée unique , souvent issus de l’université littéraire et ceux de Sciences po , bien sûr à gauche ou communistes ,rejettent ils Poutine alors qu’ils ont adoré, ces nabots , Staline et les dictateurs qui l’ont suivi , pourquoi ?

    Parce que Poutine , comme Liberman ont compris l’immense danger islamiste et qu’eux comme nous , nous n’en nous laisserons pas conter . Ca les e. aussi que Poutine ait assommé les islamistes tchétchènes ou bien qu’il aide Bachar El Assad qui corrige ses Salafistes et n’entend pas les laisser s’installer au pouvoir.

    Tant mieux pour cette prise de conscience russe et …chinoise

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here