Renvoi du procès de militants jugés pour appel au boycott d’Israël

0
9

Le tribunal correctionnel de Pontoise a renvoyé vendredi, en raison du contexte lié aux drames de Toulouse, le procès de sept militants pro-palestiniens jugés pour avoir appelé au boycott de produits israéliens lors d’une action dans un supermarché du Val-d’Oise en juin 2010.Les sept prévenus, poursuivis pour « provocation à la discrimination
raciale, nationale ou religieuse », avaient mis en scène un tribunal factice le
26 juin 2010 dans un magasin Carrefour de Montigny-les-Cormeilles pour
dénoncer la politique d’Israël dans les territoires disputés.

Cette action s’inscrivait dans la « Campagne internationale BDS » (« Boycott,
désinvestissements, sanctions ») lancée par la société civile palestinienne
pour lutter contre « l’illégalité » de l’exploitation économique par Israël des
territoires occupés après 1967, selon ses promoteurs.

Parmi les personnes poursuivies figurent l’ancienne sénatrice (EELV) Alima
Boumediène-Thierry, le conseiller régional Sylvain De Smet (EELV), et le
militant du NPA Omar Slaouti.

La 6e chambre du tribunal correctionnel de Pontoise a décidé de renvoyer le
procès au 12 octobre, en raison du contexte lié aux évènements de Toulouse
mais aussi de la campagne électorale en cours, certains des prévenus ayant des
obligations liées à leurs mandats électifs.

« Ce renvoi va permettre de juger l’affaire dans un climat plus serein, même
s’il y a toujours un risque pour que de faux raccourcis soient faits », a
estimé Me Dominique Cochain, avocate de trois des sept prévenus, se
réjouissant de ce renvoi.

« Le président a dit vouloir apaiser les passions. A mon avis, maintenir le procès aurait été l’occasion de les purger », a regretté Me Charles Baccouche, avocat du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), qui s’est constitué partie civile dans ce procès.

PONTOISE, 23 mars 2012 (avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here