Préparatifs Israéliens en vue d’une frappe américaine sur la Syrie ?

0
10

Des Réservistes Israéliens Rappelés Aux Frontières Syriennes Et Libanaises.

Les Manœuvres Militaires Débuteront DimancheLe rappel de milliers de (2.000) réservistes de l’armée israélienne, vers les frontières syrienne et libanaise, a commencé mardi 30 avril et se poursuivra jusqu’à la fin de la semaine, en préparation du lancement d’un exercice militaire sur ces frontières dimanche 5 mai prochain.

On s’attend à ce que ces mesures fassent monter en flèche les tensions militaires entre Israël, l’Iran, la Syrie et le Hezbollah à Beyrouth.

La mobilisation par phases de réservistes de Tsahal est planifiée pour s’adapter progressivement au rythme donné par l’élan du Président Obama, en vue d’une éventuelle action militaire américaine contre les centres de stockage d’armes chimiques syrienne.

Cette impulsion était claire, à travers les commentaires qu’il a fait mardi, selon lesquelles il avait besoin d’informations supplémentaires – et donc de plus de temps- afin de découvrir qui a utilisé des armes chimiques en Syrie et quand, avant de repenser « la gamme des options en vue d’une action dont il dispose en rayon ».
– NDLR : elle pourrait se contenter, dans un premier temps, d’envoyer plus d’armes létales aux rebelles (avec risques accentués de circulation et revente- et d’envisager une zone d’exclusion aérienne –

Les sources militaires de Debkafile réfutent totalement les affirmations, disant que le Ministre de la Défense, Moshe Ya’alon n’avait pas été informé de cette mobilisation de Tsahal et de l’exercice prévu la semaine prochaine.

Un officier supérieur a rejeté comme inimaginable l’idée que des mesures militaires d’une telle envergure et aussi importantes puissent être prises sans que le Ministre en ait connaissance.

Dans un discours télévisé, mardi soir, le dirigeant du Hezbollah a déclaré que les mouvements militaires israéliens sont inquiétants, mais qu’ils doivent être interprétés dans le contexte de la guerre syrienne.

Il a lancé un avertissement aux rebelles :

« Vous n’êtes pas en mesure de renverser le régime de Damas par des moyens militaires.

La bataille est encore longue.

Vous n’en verrez pas le bout.

La Syrie a de vrais amis dans le monde, qui ne laisseront pas tomber la Syrie entre les mains d’Israël de l’Amérique ou d’Al Qaeda ».

Il faisait référence à l’Iran et à la Russie.

Au même moment il a fait en sorte que le Hezbollah garde ses distances face aux mouvements de troupes israéliennes.

Ces trois parties impliquées –Israël, les Etats-Unis et le Hezbollah – semblent jouer la montre, avant de prendre des engagements militaires définitifs, en vue de la prochaine phase du conflit syrien.

DEBKAfile Article original Reportage Spécial 30 avril 2013, 10:37 PM (GMT+02:00)
Adaptation : Marc Brzustowski/ Lessakele Blog
Article original

TAGS : Géopolitique Syrie Hezbollah Assad

Armes Chimiques Obama Russie Iran

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here