Netanyahou demande aux palestiniens de reconnaître Israël comme un état Juif

0
8

Dans un discours, le Premier ministre israélien a fait reposer la paix sur la reconnaissance de l’État juif.Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a réaffirmé dimanche sa position de longue date selon laquelle il n’y aura pas de paix entre les Palestiniens et les Israéliens aussi longtemps que les Palestiniens continueront de refuser de reconnaître le droit d’exister de l’Etat juif.

Dans un discours prononcé à l’Université Bar-Ilan “Les défis de l’Etat d’Israël”, le Premier ministre israélien a fait reposer la responsabilité de mettre fin au conflit israélo-palestinien sur les épaules des Palestiniens. “L’Autorité palestinienne elle-même n’est pas disposée à reconnaître l’Etat juif, ils ne sont pas disposés à reconnaître le droit aux Israéliens d’exister dans un Etat juif “, a déclaré Netanyahou.

“Il y a une opposition profonde au droit du peuple juif à avoir son propre pays parmi les Palestiniens. Il est nécessaire que leur leadership reconnaisse ce droit pour les juifs. C’est ma condition”, a ajouté le Premier ministre.

La racine du conflit

Le Premier ministre a également affirmé qu’afin de trouver les bons remèdes au conflit, il fallait d’abord poser le bon diagnostic. Pour le Premier ministre, la racine du conflit est le refus arabe depuis les premières décennies de l’immigration juive en Terre d’Israël.

«En ce qui me concerne, la racine du conflit remonte en 1921, le jour où les Palestiniens ont attaqué les maisons d’immigrants juifs à Jaffa et que des juifs ont été tués. Ensuite sont venues d’autres attaques contre des communautés juives en Terre d’Israël, le plan de partition de 1937 et la proposition d’un Etat arabe, laquelle a été refusée par les Arabes. Jusqu’en 1967, il n’y avait pas d’occupation et aucune implantation. …”>Article original La population arabe nous attaquait, quoi qu’il en soit. Les attaques se poursuivent contre nous encore aujourd’hui.

Pourquoi nous attaquent-ils? Qu’est-ce que les Palestiniens veulent vraiment libérer ? C’est Beersheva, Jaffa et Acre “, a-t-il déclaré.

“Ma solution est un Etat palestinien démilitarisé et la reconnaissance de l’Etat juif. Nous sommes prêts à reconnaître un Etat palestinien mais vous les Palestiniens”>Article original devrez aussi faire une série de concessions. L’enjeu le plus important est d’abandonner le droit au retour des Palestiniens. C’est l’Etat-nation du peuple juif “, a souligné M. Netanyahu .

«D’abord et avant tout, Israël doit assurer sa sécurité. Même si nous obtenons la reconnaissance que nous souhaitons, nous ne pouvons être sûrs de ce qui se passera, après des générations d’incitation par les Palestiniens. …”>Article original Nous sommes prêts à aller de l’avant, mais pas à l’aveuglette ».

L’Iran doit abandonner ses centrifugeuses

Dans son discours Netanyahou a également abordé la question de l’Iran et son programme nucléaire : «L’objectif de l’Iran est de détruire tout le Moyen-Orient “, a déclaré le Premier ministre israélien. ” Si vous voulez vraiment l’énergie nucléaire à des fins pacifiques, pourquoi avez-vous besoin de centrifugeuses ? Tant que l’Iran ne va pas abandonner ses centrifugeuses, nous ne devons pas abandonner les sanctions. ”

Il y a une semaine, Benyamin Netanyahou s’est exprimé à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU avec, pour seul but, de convaincre le monde de continuer à faire pression sur l’Iran afin qu’il cesse son programme nucléaire.

M. Netanyahou avait déclaré que “la politique de sanctions sévères combinées à une menace militaire crédible a déjà porté ses fruits” et a “exhorté la communauté internationale à maintenir ses sanctions et à les renforcer si l’Iran continue de développer des armes lors des pourparlers”.

Il a également dénoncé ce qu’il qualifie d”offensive de charme” du président iranien, avancant que le nouveau ton modéré du président n’était pas enligné avec la réelle politique du pays. “Je voudrais pouvoir croire Rohani mais je ne le peux pas car les faits sont là et les faits montrent que l’Iran et ses actes contredisent ses paroles”, a-t-il affirmé, indiquant que Téhéran est en train de “poursuivre sans relâche” son programme nucléaire.

Dans son allocution à l’ONU, le président iranien Rohani a exprimé son désir de parvenir à un accord sur le programme nucléaire de son pays, tout en insistant sur le fait que le monde reconnaisse le droit de l’Iran à enrichir de l’uranium. Rohani a dit qu’il croyait qu’un accord pourrait être possible dans les trois à six mois.

Netanyahou avait auparavant fait sept discours au Centre Begin-Sadate d’études stratégiques de l’université Bar Ilan, mais son plus célèbre est celui sur la “solution à deux Etats” en juin 2009. Connu sous le nom de «discours de Bar-Ilan”, ce discours a constitué un virement de 180 degrés dans la politique de Netanyahou, qui s’était toujours opposé au principe d’une solution à deux États.

I 24 NEWS Article original

TAGS : Netanyahou processus de paix Israel Etat Juif Bar Ilan

Iran Jaffa Violences arabes Rohani-le-modéré

1 COMMENT

  1. Il serait équitable que Monsieur Netanyahou, pour être en cohérence avec sa vision d’un État palestinien démilitarisé, engage l’État juif à assurer en concession la sécurité des Palestiniens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here