Menace nucléaire:Israël a des « réponses »

0
8

Le président israélien Shimon Pérès a affirmé aujourd’hui qu’Israël avait des « réponses » à la menace nucléaire iranienne, tout en réaffirmant qu’elle représentait un « problème pour le monde entier » et pas seulement pour l’État hébreu.

« Israël a des réponses au problème iranien. Mais c’est la responsabilité du monde entier de le résoudre. Cela ne saurait être transformé en monopole israélien », a estimé Shimon Pérès lors de la conférence annuelle des ambassadeurs israéliens, à Jérusalem. Dans son adresse, le président a souligné que la doctrine dite d' »ambiguïté délibérée » d’Israël en matière nucléaire constituait un moyen de dissuasion « efficace » contre Téhéran.

Cette doctrine consiste pour Israël, qui n’a pas signé le traité de non-prolifération nucléaire (TNP), à ne jamais confirmer ni démentir disposer d’un arsenal nucléaire. Selon des experts étrangers, l’État hébreu compterait de 200 à 300 ogives nucléaires conçues notamment grâce à un réacteur situé à Dimona, dans le désert du Néguev (sud d’Israël). Israël affirme que le site de Dimona, qui remonte à plus de 40 ans, est un centre de recherches.

« Israël a des capacités de dissuasion, réelles ou non. Personne ne sait exactement ce qu’il y a à Dimona, mais je dois dire que les fantasmes et les soupçons des pays du Moyen-Orient à ce propos sont particulièrement efficaces pour la dissuasion israélienne », a analysé M. Pérès. « La décision d’Israël a été assez avisée de maintenir une politique d’ambiguïté pendant toutes ces années », a-t-il ajouté.

Le président Pérès, comme d’autres dirigeants israéliens, a laissé entendre récemment qu’Israël n’excluait pas l’option militaire contre l’Iran. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a étayé dans un récent rapport les soupçons des Occidentaux selon lesquels Téhéran, malgré ses démentis, a travaillé à la fabrication d’une arme nucléaire.

AFP

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here