Le pape Benoît XVI en visite au Liban du 14 au 16 septembre

0
11

Benoît XVI se rendra au Liban du 14 au 16 septembre porteur d’un message de paix et d’unité pour les chrétiens d’Orient, a assuré le chef de l’Eglise grecque-melkite et patriarche Grégoire III Laham à l’agence d’informations religieuses . »Le pape vient chez nous pour renforcer les chrétiens, pour qu’ils soient
unis (…) », a déclaré le patriarche syrien, qui a été reçu jeudi par Benoît
XVI.

Benoît XVI, a affirmé Mgr Laham, sera aussi « un messager de paix au
Moyen-Orient », alors que la région est secouée par le violent conflit
intérieur en Syrie et que le différend palestino-israélien est toujours sans
solution.

Mgr Laham, qui confirmait ainsi un projet déjà évoqué à plusieurs reprises
au Vatican mais pas finalisé, a expliqué qu’il serait le premier à accueillir
Benoît XVI le 14 septembre à la basilique Saint-Paul d’Harissa, au-dessus de
la ville côtière de Jounieh.

Benoît XVI rencontrera les jeunes, les religieux et les personnes
consacrées.

Mis à part une entrevue avec les autorités politiques, le pape devrait aussi voir des leaders religieux non chrétiens et brièvement visiter certaines églises chrétiennes.

Le 16 septembre, Benoît XVI célébrera une messe au cours de laquelle il
remettra « l’exhortation apostolique » issue des travaux du Synode des évêques
d’octobre 2010 consacré à la situation des chrétiens au Moyen-Orient.

Le patriarche, dont le titre complet est « Sa Béatitude Grégoire III Laham,
patriarche grec melkite catholique d’Antioche, de Jérusalem, d’Alexandrie et
de tout l’Orient », et qui réside à Damas, est à la tête de la deuxième
communauté catholique d’Orient
(1,3 million dans le monde, dont 700.000 en
Orient, principalement en Syrie, au Liban, en Jordanie et en Palestine).

Les melkites sont des chrétiens orientaux de rite byzantin rattachés à Rome
depuis 1724.

Ce voyage sera le deuxième de Benoît XVI dans la région, après la visite
historique qu’il avait effectuée en mai 2009 en Jordanie, en Israël et dans
les Territoires disputés.

CITE DU VATICAN, 16 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here