Le “Tireur solitaire dans Paris : un Breivik à la française?

0
12

Sur le tireur « solitaire ».

Il est étonnant d’observer dans cette affaire qu’aucune hypothèse n’a pu être faite entre les lieux des attaques (à savoir BFMTV, Libération, Société Générale) alors qu’il semble bien que cette amorce de tuerie qui aurait pu être massive touche respectivement le symbole d’un média pro “libéral” (BFMTV), d’un média ultra libéral au niveau des moeurs (Libération), et le symbole de la finance honnie et particulièrement impliquée dans la spéculation à hauts risques (Société Générale).

Le profil des cibles rappelle le cas norvégien lorsque des jeunes travaillistes ont été abattu par un hyper nationaliste anti islamo-marxiste comme il se réclamait. Ici un profil assez semblable, moins la diatribe encore inconnue. Observons aussi le contexte actuel : la chape de plomb de l’intimidation idéologique est si lourde, la diabolisation, tout azimut, si forte, l’impossibilité de mener de vrais débats si étouffante, que des tentatives de régler “soi-même” certains comptes vont certainement se multiplier. Aussi vrai que ces radars qui brûlent ici et là…

C’est une hypothèse bien sûr. À charge de la confirmer ou de l’infirmer dans les heures et jours qui viennent. Si elle est confirmée, une analyse plus approfondie s’imposera. Ou pas.

Lucien SA Oulahbib Article original 19/11/2013

1 COMMENT

  1. Sans vouloir jouer les Lieutenant Columbo, je ne crois pas qu’il s’agisse de la même personne. A Libé et à la SocGen, on parlait de quelqu’un qui menaçait de tuer n’importe qui, ce qui laisse penser qu’il est nerveux et ne sait pas à qui s’en prendre, alors que sur la vidéo de la caméra de sécurité de BFM TV (http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/societe/tireur-a-bfmtv-images-videosurveillance-18-11-159446/), on voit l’homme entrer, se diriger tranquillement vers le comptoir, sachant qui menacer (Philippe Antoine). L’arme semble s’être enrayée (ce qui semble être le plus probable, contrairement à ce que prétend l’employé s’exprimant), ensuite, il repart assez tranquillement, et évite soigneusement de ne serait-ce que bousculer le petit vieux qui est sur son chemin….

    Ce qui permet aux enquêteurs de privilégier une seule et même personne, c’est le type de cartouches utilisées (calibre 12) mais à BFMTV, elles étaient à chevrotine alors qu’à Libé et à la SocGen, elles étaient simples.

    Ce qui est frappant, c’est le degré d’absurdité des gestes et attitudes du tirer de BFM TV : outre la dimension criminelle en elle-même, on le voit assez maladroit dans la vidéo de BFM TV, entrer dans les locaux de BFM TV en tentant de remettre le fusil dans sa housse (si j’ai bien vu) sans y parvenir, il était donc dehors le fusil sorti avant de rentrer dans le bâtiment (?!!??). De plus, on apprend que pour arriver aux locaux de BFM TV, il a pris un automobiliste en otage, lui demandant de le conduire sur les Champs Elysées… Et pour repartir, il le fait à pied (!!)… Pas très logique.

    J’ai peut-être vu beaucoup trop de films mais il me semble plus logique d’arriver par soi-même et de prendre un automobiliste en otage au moment de prendre la fuite, en repartant…

    Il n’est pas précisé, à ma connaissance, comment le tireur de Libé et de la SocGen est arrivé et reparti… Il serait intéressant de le savoir, ne serait-ce que pour voir si sa façon d’opérer est la même…

    J’attends donc les suites de l’enquête pour voir ce qu’il en ressort…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here