Le Japon ferme son ambassade en Syrie pour des raisons de sécurité

0
7

Le Japon a fermé son ambassade en Syrie mercredi en raison des menaces pesant sur la sécurité de son personnel, au moment où le pays est secoué par une révolte sans précédent contre le président Bachar al-Assad. « Nous avons décidé de fermer temporairement l’ambassade japonaise en Syrie
à partir d’aujourd’hui, en raison de l’aggravation des conditions de sécurité
en Syrie, y compris dans la capitale Damas », a expliqué le ministère nippon
des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère a précisé que son activité diplomatique avec la Syrie se poursuivrait à partir de son ambassade de Jordanie, à Amman.

L’ambassade nippone à Damas fonctionnait déjà à effectif réduit depuis plusieurs semaines.

Le Japon continue de déconseiller formellement à ses ressortissants de voyager en Syrie, a ajouté le ministère.

La Syrie est secouée depuis un an par une révolte populaire violemment
réprimée.

Les violences ont fait plus de 9.000 morts, selon l’Observatoire
syrien des droits de l’Homme (OSDH) ainsi que quelque 30.000 réfugiés et
200.000 déplacés (HCR).

De nombreux pays ont déjà fermé ou suspendu les activités de leur ambassade
à Damas, dont les Etats-Unis, le Canada, la France, le Royaume-Uni, l’Italie,
les Pays-Bas, la Suisse et les six monarchies arabes du Golfe.

La Syrie a par ailleurs demandé à la Tunisie et à la Libye de fermer leur
ambassade à Damas, ces deux pays ayant ordonné le départ des représentants du
régime syrien à Tunis et Tripoli.

TOKYO, 21 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here