La parole du Chabbat

0
23

En ce début de relecture de Berechit, l’avènement du Chabbat nous conduit à une réflexion actualisée sur le concept de communication. Avec le développement inéluctable des nouvelles technologies, une forme contemporaine de communication se propage , et pas seulement entre adolescents. En effet, pour gagner du temps, on se sert de plus en plus de son portable ou de son ordinateur pour accéder à Internet. Pour être efficaces ces messages doivent être courts et chacun a pris l’habitude d’envoyer des SMS ( « short messages « ) où les mots apparaissent en abrégé pour gagner de l’espace et du temps .Un nouveau langage ,fait de bribes, de syllabes et de consonnes fait ainsi irruption dans la sphère relationnelle. A titre d’exemple, on n’écrit plus : « je t’aime beaucoup « mais « j tm bcp « .Tout le lyrisme et la force poétique des mots disparaît au bénéfice de ces borborygmes numérisés. Ce nouveau langage compromet, de façon évidente, l’ouverture au monde et à une saine relation aux autres.
Heureusement, avec l’arrivée du Chabbat ,les portables sont éteints, les ordinateurs déconnectés et la navigation sur Internet arrêtée. la parole peut enfin reprendre tous ses droits. A la table familiale, au retour de la synagogue avec des voisins, à la séoudah chelichit avec des fidèles, on retrouve à nouveau le sens du dialogue véritable On observe les autres, on écoute, on parle, on répond, on se montre disponible pour une relation franche et- directe, ce qui n’est certainement pas le cas lorsque on pianote sur le clavier d’un ordinateur ou d’un portable Ainsi, le Chabbat occupe pleinement sa dimension salvatrice : il libère la parole et le débat alors que la communication technologique s’établit dans le silence mortel de la machine qui n’existe que par son numéro de mobile ou son adresse mail.Puisque communiquer c’est « mettre en commun « on peut affirmer que le Chabbat restaure véritablement des relations vivantes d’homme à homme, et non de machine à machine.

Moise COHEN
Président d’Honneur du Consistoire de Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here