La Nuit de Cristal défigurée par des groupes antisionistes.

2
21

Par Manfred Gerstenfeld.

Cette année, comme cela s’est souvent produit par le passé, certaines commémorations de la Nuit de Cristal ont été détournées pour des motifs politiques, plutôt que de commémorer le souvenir des victimes juives.

La manipulation du jour consacré à la Nuit de Cristal en Allemagne remonte à bien des années. En 1969, à la date marquant la Nuit de Cristal, un groupe anrcho-gauchiste avait peint des graffitis sur les plaques commémoratives juives, en inscrivant : « Shalom et Napalm » ou « El Fatah ». De plus, une bombe incendiaire avait été lancée contre le centre communautaire juif de Berlin. La perception commune des groupes gauchistes était que les « Juifs expulsés par le Fascisme sont eux-mêmes devenus fascistes, et, en collaboration avec le capitalisme américain, ils veulent exterminer le peuple palestinien -1- »

En 2010, Madame le Maire de Francfort de l’époque, la Démocrate-Chrétienne Petra Roth, avait invité le survivant de la Shoah Alfred Grosser à faire le discours sur la Nuit de Cristal de 2010 dans l’Eglise St Paul. Cet intellectuel juif français promouvait la réconciliation entre Allemands et Français. C’est un incitateur notoire à la haine contre Israël. Grosser avait profité de ce discours pour tracer des parallèles entre la conduite des Nazis et Israël -2-.

Cette année, une autre manipulation de la Nuit de Cristal a attiré, une fois encore, l’attention. Le journaliste du Jerusalem Post Benjamin Wienthal a détaillé par le menu les critiques d’une conférence consacrée à la mémoire au Musée Juif de Berlin. Brian Klug, incitateur juif à la haine contre Israël, y était invité en tant qu’orateur principal-3-.


Incidents antisémites à Buenos-Aires cette année : « Les Juifs ont tué Jésus! ».

Les détournements abusifs de la mémoire de la Nuit de Cristal sont loin de s’arrêter aux frontières de l’Allemagne. Le 9 novembre 2003, à Vienne, un rassemblement du souvenir a été interrompu par des membres du groupe Sedunia, qui hurlaient à travers des haut-parleurs. Ils ont dû être évacués par les participants à la commémoration. Sedunia est une organisation des Musulmans et d’Autrichiens convertis à l’Islam -4-.

Le même mois, une importante incitatrice à la haine d’Israël, Gretta Duisenberg – la veuve de l’ancien Président de la Banque Centrale Européenne – a pris part à une manifestation sur l’un des principaux squares d’Amsterdam. On avait installé là un barrage routier israélien factice filtrant les Palestiniens. Il n’y a guère que la participation de bombes humaines palestiniennes qui aurait pu rendre la scène plus réaliste.

Il y a quelques années, la communauté juive hollandaise a commencé à organiser ses propres rassemblements de commémoration de la Nuit de Cristal. Les autres réunions, dominées par l’aile gauche, minimisent le poids de l’antisémitisme contemporain et se focalisent sur la question plus générale du racisme. Des organisations musulmanes y participent également, souvent pour promouvoir la lutte contre l’Islamophobie. Ils ne s’expriment pas contre le fait que la plus grande violence, parmi toutes les religions du monde, provient majoritairement de sociétés musulmanes.

Cette année, au moins 65.000 Musulmans seront assassinés par d’autres Musulmans dans un grand nombre de pays arabes. Ils ne mentionnent pas plus que l’implication de Musulmans dans les incidents antisémites en Europe est bien plus importante que leur proportion réelle dans la population générale. Cela a encore été confirmé par l’étude récemment publiée par l’Agence Européenne pour les Droits Fondamentaux -5-.

Les organismes musulmans et les organisations d’extrême-gauche jouent, parfois, un rôle majeur dans les abus commis à l’égard de la Nuit de Cristal. A Helsingborg, en Suède, la communauté juive a refusé de participer au rassemblement de commémoration de la Nuit de Cristal, en 2012. Le journal local, Helsingborgs Dagblad, a signalé que le Président de la communauté Jussi Tyger, dénonçait le fait que le rassemblement commémoratif soit organisé par les partis d’extrême-gauche et Musulmans, connus pour être parmi les plus racistes à l’encontre des Juifs -6-.

Dans la ville norvégienne de Bergen le jour duu souvenir de novembre n’est pas consacré à la Nuit de Cristal, mais au 26 de ce mois, lorsque le Cargo Donau a quitté Oslo avec 552 Juifs à bord – dont la majorité d’entre eux ont été assassinés dans les camps d’extermination. Ils ont été arrêtés par la Police norvégienne et non par l’occupant allemand. L’an dernier, les orateurs étaient le dirigeant du parti de la gauche socialiste Audun Lysbakken et l’ancien Premier Ministre Kåre Willoch, tous deux conns pour être des antisionistes notoires. Il s’agissait d’une autre forme d’expression de la dénaturation de la mémoire de la Shoah : des extrémistes anti-israéliens tentant de blanchir leur réputation. Les Juifs locaux ont décidé de ne pas participer. Un Juif américano-norvégien qui participait depuis des années à l’évènement avec des Juifs en prière et une foule composite originale, a écrit sur sa page Facebook : « Je refuse de participer au même programme que Kåre Willoch. Ils ne pouvaient pas choisir un orateur plus inapproprié à une cérémonie commémorant la Shoah ». Il a expliqué en anglais à ses amis américains qe Willoch est « un antisioniste extrémiste et qu’il a fait des commentaires terriblement antisémites -7- ».


Florence Aryanik

Cette année, Florence Aryanik, une grâcieuse jeune femme d’origine iranienne, s’est retirée de la commémoration de la Nuit de Cristal à Oslo. Il était prévu qu’elle s’y exprime, mais elle a reçu des menaces de mort, un peu plus tôt le jour même-8-. A la commémoration de Stavanger, un ancien adjoint au Maire du Parti Travailliste, Odd Kristian Reme s’est exprimé. Il portait un Keffieh palestinien . Le Président de la Communauté juive d’Oslo, Ervin Kohn, l’a condamné, en disant que la mise en avant d’autres causes politiques était une utilisation abusive de ce qui était arrivé aux Juifs -9- .

Il y a des abus encore pires. L’observatrice à l’ONU Anne Bayefski a écrit : « Le délégué algérien à la Commission des Droits de l’Homme, en 2002 et 2003, a déclaré que les actions israéliennes répétaient quotidiennement la Nuit de Cristal. Il a aussi affirmé que les Palestiniens ont des numéros gravés sur le bras et qu’ils s’interrogeaient pour savoir combien de temps encore il restait à attendre avant que les Israéliens de commettent un massacre comme à Babi Yar. Aucun Etat, excepté Israël, n’a prêté attention à une telle déclaration -10-.

La comparaison régulière d’un désastre écologique potentiel à la Shoah est encore une déformation de nature bien différente. En 1989, le Sénateur du Tennessee de l’époque, Al Gore, avait publié un éditorial dans le New York Times intitulé : « Une Nuit de Cristal écologique. Ecoutez ». Gore appelait tout le genre humain à tenir compte de son avertissement : « … la preuve en est aussi claire que le fracas des vitres éclatées à Berlin -11- »

Tous ces échantillons ci-dessus doivent s’interpréter dans un contexte plus large : l’augmentation des abus de détournement de la mémoire de la Shoah, en général.

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski

Notes :

-1- Bommi Baumann, Wie alles anfing (Frankfurt am Main, 1976). As quoted in Susanne Urban, Being Leftist and Anti-Semitic in Germany, P&A, 32, 1 May 2005.

-2- Manfred Gerstenfeld interviews Benjamin Weinthal, “Germany Bestows Awards Upon Anti-Israel Inciters,” Israel National News, 27 January 2013.

-3- Benjamin Weinthal, “Inclusion of anti-Israel speaker at Berlin conference on ways to tackle anti-Semitism sparks uproar,” The Jerusalem Post, 6 November 2013.

-4- no-racism.net Article original.

-5- FRA report Discrimination and hate crime against Jews in EU Member States: experiences and perceptions of antisemitism

-6- “Inget judiskt deltagande när Kristallnatten ska uppmärksammas,” Helsingborgs Dagblad, 7 November 2012 Swedish »>Article original.

-7- McGonagall, “No let-up for Norwegian Jews; Israel bashers Willoch and Lysbakken tapped to give speeches at Holocaust memorial event,” Norway, Israel and the Jews, 13 November 2012.

-8- Richard Orange, “Kristallnacht Speaker Receives Death Threats,” The Local- Norway, 11 November 2013.

-9- Conrad Myrland, “Prest holdt appell i Palestinaskjerf på jødemarkering,” MIFF, 11 November 2013.

-10- Manfred Gerstenfeld interviews Anne Bayefsky, “The United Nations: Leading Purveyor of Anti-Semitism, P&A, 31, 1 April 2005.

-11- Al Gore, “An Ecological Kristallnacht. Listen,” New York Times, 19 March 1989.

2 COMMENTS

  1. Sinistre , mais non surprenant.

    La propagande antisémite repose TOUJOURS sur des mensonges délibérés . C’ est pourquoi elle est toujours à la mode . Les mensonges varient selon les temps et les lieux , mais la technique est toujours la même : déclarer un groupe d’ hommes criminels à ce point qu’ils sont en dehors de l’ humanité , pour justifier les assassinats et les massacres qu’ on souhaite commettre .

  2. cet alfred grosser professeur emerite… est un sacrè connard antijuif de la meme espece putride que stephane hessel .c est la meme racaille qui salit le judaisme .antisionite hysterique .qui s enerve des qu il entend le mot israel. c est pathologique . pauvre type .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here